Le réveil des Tarins

Publié le par Jean-Louis Schmitt

Ils sont quelques dizaines à avoir choisi les arbres du verger comme dortoir ! Le matin, lorsque le soleil commence à chasser la fraîcheur nocturne, le réveil se fait doucement chez ces charmants passereaux…

Tarin des aulnes ♂ au réveil. Photo : JLS

Tarin des aulnes ♂ au réveil. Photo : JLS

Le tarin des aulnes (Carduelis spinus) est un oiseau un peu plus petit qu'un moineau domestique qui appartient à la famille des pinsons. Il possède une queue noire fourchue avec des taches jaunes sur les côtés et profondément fourchue à l'extrémité, un plumage rayé de vert, de noir et de jaune et un bec puissant et pointu. Le mâle est plus coloré que la femelle, avec la calotte, la gorge et la couronne noire, le cou et la poitrine jaune, le ventre pâle strié de foncé sur les flancs et un dos vert légèrement strié de noir. Ses ailes sont noires avec des bandes jaunes. En vol, on aperçoit nettement les teintes noires et jaunes de ses ailes. La femelle est plus terne que le mâle, n'a pas de noir sur la tête et aux tons à dominante jaune. Les jeunes ressemblent aux femelles, plus pâles, avec plus de rayures.

Le Tarin des aulnes habite dans les bois, forêts ou terrains vagues assez boisés avec une préférence pour les conifères. On le rencontre assez souvent pendant la période hivernale près des aulnes et des bouleaux sur lesquels il vient se nourrir. Il n'hésite pas quelquefois à approcher de très près des habitations où il fréquente volontiers les mangeoires.

Son chant est assez aigu et perçant et peut être entendu d'assez loin. Gazouillis presque incessant. Cri au vol tsî-e ou tliie (écoutez ci-dessous).

Tarin des aulnes ♂ et ♀. Photos : JLS (cliquez pour agrandir)
Tarin des aulnes ♂ et ♀. Photos : JLS (cliquez pour agrandir)Tarin des aulnes ♂ et ♀. Photos : JLS (cliquez pour agrandir)

Tarin des aulnes ♂ et ♀. Photos : JLS (cliquez pour agrandir)

Il se déplace en groupe qui peut être formé de quelques individus à quelques dizaines de couples ! Il est souvent accompagné d'autres fringilles comme le Sizerin flammé ou le Chardonneret élégant. C'est un très bon percheur : il n'hésite pas à se mettre la tête en bas pour attraper quelques graines qu'il trouve à l'extrémité d'une branche…

Le Tarin des aulnes se nourrit principalement de graines de pins ou d’épicéas pendant la période de reproduction. En hiver, ils se rassemblent en groupes mixtes et se nourrissent de graines de bouleaux et d’aulnes. Le bec fin et pointu leur permet d’extraire les graines des coquilles. C’est un oiseau très actif toujours en mouvement, adoptant différentes postures pour atteindre sa nourriture préférée. On peut aussi le voir en bandes se nourrissant au sol !

 

Tarin des aulnes ♂. Photos : JLS (cliquez pour agrandir)Tarin des aulnes ♂. Photos : JLS (cliquez pour agrandir)
Tarin des aulnes ♂. Photos : JLS (cliquez pour agrandir)

Tarin des aulnes ♂. Photos : JLS (cliquez pour agrandir)

Indifférent à l'homme, le Tarin, peu farouche, se montre en revanche souvent agressif envers les autres oiseaux. Ils ne vivent pas en couples mais en groupe de 3 ou 4 oiseaux de sexes différents…

Sources : Oiseau-libre.net-Oiseaux.net-Oiseaux-birds

La femelle est brun-gris entièrement striée dessous et dessus. Photo : JLS

La femelle est brun-gris entièrement striée dessous et dessus. Photo : JLS

 

Si vous avez apprécié cette publication,

partagez-là avec vos amis et connaissances !

Si vous souhaitez être informé dès la parution d’un nouvel article,

Abonnez-vous !

C’est simple et, naturellement, gratuit !

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
très joli :-) et il a l'air tout ébouriffé sur l'une des photos, c'est très drôle :-)
Répondre
C
J'adore ce gazouillis ! Ce sont de bien beaux oiseaux : merci pour ce billet ailé ! Bises et bonne soirée !
Répondre
J
Merci à vous !
K
Jolis gazouillis !
Beau petit oiseau superbement présenté.
Bonne soirée
Répondre
J
C'est gentil ! A bientôt...
D
Qu'ils sont jolis ! Comme Jacky je les confondais avec les verdiers; quand j'apercevais un oiseau vert- jaune je disais "un verdier"; mais le tarin semble plus fluet
Et ils vivent en petite communauté........des précurseurs des communautés, j'allais dire "peace and love", mais ils ne sont pas vraiment peace ! Disons hippies alors !
Répondre
J
Des hippies ? L'image me plaît bien...
Bonne soirée Dominique.
D
Un jardin plein de merveilles conforme à ta pensée ! Heureux d'avoir découvert le tarin
Répondre
J
Heureux d'avoir pu partager cette jolie rencontre !
J
Merci pour ces belles photos qui sont très précises et nous montrent bien les différences. J’ai un faible pour la première où l’on a vraiment l’impression qu’il a été « cueilli «  au saut du lit!
Répondre
J
Cueilli au saut du lit : c'était tout à fait ça en plus !
J
Merci pour toutes tes articles sur les oiseaux. Je confondais les tarins avec les verdiers. Tout ce monde fréquente nos mangeoires. Au moment que j'écoutais le chant des tarins sur la bande deezer, il résonnait à l'extérieur. C'est quand même mieux en vrai......
Répondre
J
Rien ne vaut le "live" c'est sûr ! Cela dit, tout le monde n'a pas ta chance d'en avoir devant sa baie vitrée !
P
Bonjour Jean-Louis,
J'ai admiré tes magnifiques photos de tarins . Si tu étais passé chez moi pendant la période glaciale et l'épisode neigeux que nous avons eus , tu te serais régalé à photographier tant il y avait de tarins , serins et chardonnerets : magnifiques ! Une véritable invasion . Ils m'ont dévalisée ... plusieurs fois par jour je remplissais les mangeoires de graines de tournesol décortiquées , de noix moulinées . J'ai cassé pour les oiseaux , deux cagettes de noix !! Mais j'ai été désolée de voir qu'ils chassaient les mésanges ( les bleues et les charbonnières ) et qu'ils étaient agressifs malgré leur petite taille , même entre eux .
Les serins n'ont pas les taches noires sur la tête et aux ailes et sont beaucoup moins vert ; c'est plutôt jaune et le bec est plus court , moins pointu . J'ai bien pu les observer quand il y en avait une quinzaine à la fenêtre de la cuisine . J'ai bien vu la différence entre les mâles et les femelles .

Maintenant , tout ce petit monde a disparu . Mais les chardonnerets , les gros becs , les pinsons du nord sont encore là . Et mes petites mésanges sont revenues . Les rouge queue cherchent à nicher . Mais pas d'hirondelles comme chez toi .
Répondre
J
Merci Paule pour ce beau témoignage.
A bientôt.