Des nouvelles de Meles, le blaireau…

Publié le par Jean-Louis Schmitt

Le blaireau pris en charge par le GORNA (voir ici) et que j’ai quant à moi affectueusement surnommé « Meles » (1), récupère petit à petit ! Il serait présomptueux d’affirmer qu’il est désormais totalement tiré d’affaire mais, il récupère plutôt bien d’après l’équipe soignante qui le suit de très, vraiment très près…

Photo : JLS

Photo : JLS

« Que d’efforts et de moyens (tant financiers que technologiques) mis en branle pour un blaireau ! » ne manqueront pas de souligner les aigris et autres râleurs chroniques et ceux qui, tout bonnement, n’aiment ni la nature ni les peuples qui tentent d’y survivre !

Pour autant et paradoxalement, quel formidable élan de solidarité autour de cet animal qui, et c’est peu de le dire, revient de très loin : des milliers d’internautes –près de 52 000 à ce jour- suivent en effet les progrès de Meles via la page Facebook du GORNA et les divers médias qui relaient aimablement l’info… Nombreux sont aussi ceux qui ont spontanément participé pour garnir de quelques euros la cagnotte mise en place par l’association pour parer aux coûteux soins et rétablissement du malheureux ! Que chacun en soit ici remercié bien chaleureusement !

Malgré ses terribles blessures et les allers-retours quasi quotidiens du centre de soins vers la clinique vétérinaire (100 kilomètres), Meles récupère doucement et, s’il est encore en bien piteux état, ses chances de guérison augmentent considérablement de jour en jour ! Le combat acharné qu’il mène témoigne d’une farouche envie de vivre et, tous ceux qui l’accompagnent dans cette lutte en sont véritablement impressionnés !

  1. Meles meles étant tout simplement le nom scientifique du blaireau

Ci-dessous, une courte vidéo mise en ligne par le GORNA : Meles est certes vaguement chancelant –il est ici en phase de réveil après des soins- mais, il s’intéresse à ce qui l’environne… Laissons-le récupérer encore !

Vidéo : Blaireau en soins au GORNA (avril 2018)

 

Si vous avez apprécié cette publication,

partagez-là avec vos amis et connaissances !

Si vous souhaitez être informé dès la parution d’un nouvel article,

Abonnez-vous !

C’est simple et, naturellement, gratuit !

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Jean-Louis 13/04/2018 13:57

...et j'jouterai : A SUIVRE !

Desbeselle Chantal 13/04/2018 10:39

Milles merci a,vous tous, sa fait chaud au cœur de voire se que vous accomplicer pour ses petites bête merci merciiiiiii

aurelie 13/04/2018 07:01

je viens de lire (toute) l'histoire de Meles... un grand merci à tous ceux qui donnent de leur temps et de leur énergie pour soigner ceux qui sont nos "colocataires", et qui sont malheureusement bien souvent délaissés.... et tous mes voeux à ce cher Meles :-)

Marushka Tziroulnikoff 12/04/2018 20:34

Chaque vie a la même valeur et toute vie sauvée est une victoire de l'amour sur la souffrance. J'envoie donc tout mon Amour à Meles mais aussi à tous les intervenants qui l'aident et le soutiennent.

Jean-Louis 12/04/2018 20:50

Merci à vous pour ces ondes positives !

Gomez Victoria - Lynn 12/04/2018 19:40

j'espère qu'il ira de mieux en mieux

Jean-Louis 12/04/2018 20:49

Vœux partagés évidemment !

kimcat 12/04/2018 17:54

Plein d'ondes positives pour ce petit blaireau qui s'accroche à la vie...
Merci pour les nouvelles.
Bonne soirée Jean-Louis

Jean-Louis 12/04/2018 20:49

Merci pour ton soutien moral Kimcat ! Je ne manquerai pas de donner d'autres nouvelles bien entendu !

Cléo 12/04/2018 17:02

Il est attachant : il donne envie de le prendre dans ses bras pour le consoler! Comme le dit Domi, c'est émouvant! Espérons qu'il pourra bien se remettre pour retourner dans la nature (si c'est possible, naturellement). Bonne journée.

Jean-Louis 12/04/2018 20:47

Comme je le disais à Domi à l'instant : le retour à la vie dans la nature, en toute liberté, est l'objectif de ce sauvetage assez exceptionnel...

corbin 12/04/2018 12:40

"Croisons les doigts" pour ce petit être.
Avec les dispositions qu'est en train de prendre notre foutu président, la condition des animaux sauvages va aller vers une aggravation, à l'instar de celle des animaux domestiques. Ce "président des bacs à sable" est la pire catastrophe qui pouvait advenir pour tous les animaux, sans exception. .

Jean-Louis 12/04/2018 20:46

Merci de diffuser dans vos divers réseaux ! Ce seront autant de graines semées en faveur du "sauvage"...

domi 12/04/2018 11:16

vidéo : émouvant

domi 12/04/2018 11:14

mais pourquoi nemrod s'acharne-t-il inutilement sur le blaireau ? Quant à Meles, pourra-t-il retrouver la vie sauvage ?

Jean-Louis 12/04/2018 20:44

Bonne question concernant l'acharnement des "protecteurs" qui vont butter les blaireaux jusque dans leurs terriers !
Pour ce qui est du retour à la vie sauvage de "Meles" : c'est évidemment l'objectif ! Le sauver pour le garder en captivité n'aurait en la circonstance aucun sens...

BERODIER 12/04/2018 09:55

Une belle et juste mobilisation pour un animal encore bien maltraité. Tandis que la Côte d'Or veut l'éradiquer dans plusieurs de ses communes, 10 consultations publiques ont lieu actuellement pour prolonger la période de vénerie, ne laissant que peu de répit à notre ami le Blaireau, qui ne mérite pourtant pas tant de haine. https://www.consultationspubliques.aves.asso.fr/category/en-cours/blaireau/ A noter que cette prolongation inclut la période où les petits ont encore besoin de leurs parents.

Jean-Louis SCHMIT 12/04/2018 10:00

Merci pour cette info qui mérite également d'être très largement diffusée !
Et, d'avance merci à ceux qui se donneront la peine de participer à cette consultation....

dominique 12/04/2018 09:48

C'est admirable et touchant et il faudrait maintenant que Meles devienne la mascotte d'une grande action de solidarité avec ses congénères et les renards, une campagne contre le déterrage, immonde, bien plus cruel encore que la chasse "classique"; ces internautes qui soutiennent Meles et ses sauveteurs c'est bien, ils ont raison mais savent-ils qu'il n'est qu'un blaireau parmi tant d'autres débusqués au fond de leur terrier à l'aide de chiens (ah que ça fait mal de savoir que les chiens que j'aime tant participent à ces barbaries, on les a formatés pour ça ) acculés ne pouvant s'enfuir, souvent achevés à coups de pelle !!! Je ne connaissais pas cette pratique avant de participer à des tractages informant de sa réalité les habitants des villages qui l'autorisent voire l'encouragent. Il faut informer au niveau national et tous ces internautes qui éprouvent de la compassion se lanceront peut-être dans l'action, nous tous devons agir pour faire cesser le déterrage à défaut de pouvoir agir sur le cerveau reptilien des chasseurs en tous genres

Jean-Louis SCHMIT 12/04/2018 09:57

Tout à fait Dominique : peut-être peut-on espérer une prise de conscience au-delà du cas particulier de "Meles" qui est dramatique mais reste, effectivement, une exception ! J'avais, moi aussi, lors de la publication précédente (ici : http://natureiciailleurs.over-blog.com/2018/04/soins-tres-intensifs-pour-un-blaireau.html) évoqué le sort tragique de ces centaines de milliers de blaireaux et de renards, victimes de la barbarie humaine !
C'est pour cela, qu'il faut sans cesse remettre "le travail sur l'ouvrage" : il en restera toujours quelque chose...
En attendant : diffusez la présente page !
Bien à vous, JLS

GORNA 12/04/2018 06:15

Une belle "plume" pour le blaireau en soins, MERCI au rédacteur !!!

Jean-Louis SCHMIT 12/04/2018 10:00

Sympa... Merci !

Jean-Louis 12/04/2018 06:09

Touchante rencontre avec "Meles" l'autre jour : Merci à Guy, Coralie et à l'ensemble de l'équipe soignante pour leur dévouement ! Je reviendrai bientôt...