Un discret polygame : l’Accenteur mouchet

Publié le par Jean-Louis Schmitt

Les accenteurs sont parmi les rares oiseaux à être polygames ou à avoir des accouplements multiples. Ils ne vivent pas en couples mais en groupe de 3 ou 4 oiseaux de sexes différents…

Accenteur mouchet (Prunella modularis). Photo : JLS

Accenteur mouchet (Prunella modularis). Photo : JLS

L'Accenteur mouchet a la taille du rougegorge, mais pas son allure. Il évoque un moineau par son manteau brun chaud marqué de noir, d'où une possible confusion, mais il s'en distingue immédiatement par la finesse de son bec. Chez l'adulte, un gris de cendre envahit la tête et la poitrine, et les flancs présentent des flammèches brun-roux. Sur le dessus, les grandes couvertures et les tertiaires présentent une pointe pâle formant une esquisse de barre sur les premières. L'iris est noisette. Les pattes sont jaunâtres ou rougeâtres, la queue entièrement brun sombre. De loin, il se présente comme un petit oiseau uniformément sombre. Il n'y a pas de dimorphisme sexuel marqué. Le mâle est simplement d'un gris plus appuyé. Il existe de petites différences de couleur suivant les sous-espèces.

Le gazouillis aigu (durant 4 à 5 secondes) ressemble à celui du troglodyte, mais avec une variété de notes plus réduite, avec de légères modulations rappelant le bruit d'une porte qui grince. Le mâle a un répertoire copié sur celui de ses voisins. Il chante toute l'année, mais surtout en mars. Les adultes communiquent par des cris perçants : tsip… (Ecoutez ci-dessous).

C’est un oiseau discret menant une vie cachée dans les fourrés qu'il fréquente. Mais pour peu qu'il se sente en sécurité, on pourra l'observer à loisir lorsqu'il se déplace au sol en milieu ouvert à la recherche de nourriture, car il n'est pas spécialement farouche. Une autre bonne occasion de l'observer, et probablement la meilleure, c'est en période de reproduction, lorsque le mâle se tient bien en vue au sommet d'un buisson ou d'un petit arbre pour chanter. Il peut rester là de longues minutes avant de disparaître furtivement dans son élément. En revanche, en saison hivernale, c'est le calme plat, simplement ponctué de cris brefs quand on le dérange. La recherche de nourriture se fait au sol par petits sauts nerveux, la queue agitée de petits mouvements verticaux, et comme l'oiseau a souvent la couleur de la terre, il peut facilement passer inaperçu si l'on n'y prend pas garde.

Afin de justifier son surnom de « traîne-buisson », l’Accenteur mouchet est souvent vu en train de se nourrir sur le sol, se déplaçant comme une souris avec le corps près du sol. Il reste souvent sous les buissons bas et les haies…

Sources : Oiseaux.netOiseaux-birds.com

Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)
Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)

Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)

 

Si vous avez apprécié cette publication,

partagez-là avec vos amis et connaissances !

Si vous souhaitez être informé dès la parution d’un nouvel article,

Abonnez-vous !

C’est simple et, naturellement, gratuit !

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Il est bien mignon cet oiseau, tout particulièrement le mâle avec ses belles couleurs! Un bien beau billet! Bises et bonne soirée!
Répondre
J
Merci à vous pour ces appréciations !<br /> Continuez à suivre "Nature d'Ici et d'Ailleurs"...
K
Un beau petit oiseau traîne buisson magnifiquement bien présenté.<br /> Joli chant !<br /> Bonne soirée Jean-Louis
Répondre
J
Ravi que la publication te plaise... Au hasard de mes rencontres, d'autres suivront !
D
très intéressant d'autant plus que certains passereaux sont difficiles à déterminer pour le non spécialiste!
Répondre
J
En effet, pour beaucoup un oiseau est un oiseau, voire un simple "piaf"... Pourtant, quel bonheur de pouvoir les observer, de les reconnaître, de les voir animer le jardin... Personnellement, je ne m'en lasse pas ! Et, en plus, c'est gratuit ;-)
J
Ce traîne buisson est une belle découverte. Merci Jean-Louis.
Répondre
J
Ravi de te l'avoir fait découvrir l'Ami !
J
Encore un charmant hôte de notre jardin ! Charmant mais très discret et donc pas facile à photographier le "traîne-buisson"...
Répondre