Intermarché : une promotion sur le Nutella vire à l’émeute dans plusieurs magasins

Publié le par Jean-Louis Schmitt

Une promo sur la célèbre pâte à tartiner a provoqué des empoignades dans plusieurs magasins du groupe de supermarchés ce jeudi. Les forces de l’ordre ont parfois dû intervenir.

La folie Nutella a saisi de nombreux consommateurs ce jeudi matin. Sur les réseaux sociaux, des clients ont publié des témoignages et des vidéos d’échauffourées, de bousculades et autres mouvements de foule occasionnés par une promotion sur les pots de Nutella du 25 au 27 janvier dans les magasins Intermarché.

Dans le Nord, le Pas-de-Calais, l’Oise mais aussi le Rhône ou le sud de la France, des files d’attente se sont rapidement formées pour obtenir le précieux pot de 950 g vendu 70 % moins cher à 1,41 € contre 4,70 d’ordinaire.

Mais parfois la promotion a tourné à la foire d’empoigne. Ainsi à Ostricourt (Nord) selon nos informations, la gendarmerie est intervenue après des coups échangés entre clients. Selon des témoignages sur les réseaux sociaux le même genre de scènes s’est reproduit à Roubaix (Nord) ou encore Wingles (Pas-de-Calais) et Marles-les-Mines (Pas-de-Calais), où la police est intervenue là-aussi, selon la presse locale.

D’après le quotidien régional le Progrès, des scènes de chaos se sont déroulées dans la Loire, du côté de Saint-chamond, Saint-Cyprien ou encore L’Horme. « Ça se battait. On a vendu ce qu’on vend en trois mois. Sur les tapis des caisses, il n’y avait que du Nutella », témoigne une salariée au Progrès.

« Une femme s’est fait tirer les cheveux, une dame âgée a pris un carton sur la tête ».

« Ils se sont acharnés comme des animaux. Une femme s’est fait tirer les cheveux, une dame âgée a pris un carton sur la tête, une autre avait la main en sang. C’était horrible », témoigne aussi une cliente qui a assisté à la bousculade à Rive-de-Gier toujours selon le Progrès. Pour faire face à cette « folie », des magasins ont fini par limiter le nombre de pots par personne.

« Intermarché n’a aucun commentaire à faire au sujet du monde engendré par la promotion sur le Nutella » a précisé au Parisien le service de communication du groupe Intermarché.

Cette promotion avait été annoncée par le distributeur par voie de presse. Mais l’engouement a aussi été véhiculé par les réseaux sociaux. Amira, une jeune Rouennaise, a publié un tweet annonçant la promo, lundi, il a été partagé plus de 16000 fois depuis sur le réseau social Twitter. « C'était pour rigoler, je pensais que ça passerait inaperçu, mais 16 000 personnes l’ont retweeté. Aujourd'hui je me suis pointée avant l'ouverture, les personnes arrivaient doucement mais vers les dernières minutes ils sont tous arrivé en meute, le magasin a ouvert et tout le monde a couru», explique la jeune femme au Parisien.

« Personnellement je n'ai pris que trois pots en vitesse, je suis passée normalement, j'ai refait demi-tour dans le magasin, j'ai repris trois pots mais ils ont refusé car je n'avais pas de carte d'identité ni de carte de bus, j'ai trouvé cela stupide d'avoir mis en place le contrôle des cartes d'identité » précise Amira.

 

«Eviter que cela dégénère »

 

Dans certains magasins on avait prévu l’assaut des pots de pâte à tartiner. « J’ai entreposé ça à l’accueil, ça évite que les revendeurs vampirisent la promo, 700 pots ont été vendus ce matin, nos clients, pourront en bénéficier les trois jours. On fait la chasse aux « promophages, des revendeurs qui sont parfois épiciers. Chaque fois, ces gens planquent les pots dans le magasin pour en bénéficier aux dépens des autres clients. On s’organise comme ça pour éviter que cela dégénère et que le climat reste serein. A chaque fois qu’il y a une grosse promotion, pour tous les produits, comme le Ricard ou le Coca, c’est comme ça » témoigne au Parisien Jean-Marie Daragon, directeur du magasin de Montbrison (Loire).

 

Le Parisien (25.01.2018)

Publié dans Consommation

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Heureusement je ne me sens concernée que de loin car je n'aime pas le nutella et il n'y en a jamais eu à la maison...mais citoyennement parlant je trouve cet engouement complètement débile. Il montre aussi le mal que peuvent entraîner les réseaux sociaux. Maintenant si on considère la santé et la façon dont le citoyen lamda consomme, là je suis carrément assise par terre :) Il existe des pâtes à tartiner sans huile de palme et moins riches en calories en mauvaises graisses et en sucre, qui certes sont plus chères mais peuvent être une alternative gourmande écologique et responsable, car si on éduque pas les enfants dès à présent où va-t-on ?
Répondre
M
C'est juste... débile !
Répondre
D
j'avais vu les scènes affligeantes à la télé et je n'ai pas grand chose à ajouter comme commentaire sinon pour remarquer que ces crétins ont le droit de vote...
Répondre
G
c'est de la folie
Répondre
M
C'est... comment dire sans tomber dans la vulgarité ? <br /> Pathétique ! Oui, voilà : pathétique et affligeant ! <br /> Pauvre monde que voilà réduit à se bagarrer pour un pot d’une infâme pâte à tartiner… Ce n’est certes pas avec ce public-là qu’on fera avancer la lutte écologique !
Répondre
J
C’est vraiment n’importe quoi , pas grand chose à ajouter sur cette folie de tous les jours, tous ces « affamés » se posent-ils la question de savoir pourquoi on leur vend d’habitude ce produit beaucoup plus cher !<br /> Comment leur faire ne serait ce qu’entrevoir la stupidité de leur comportement ?<br /> Tu as raison Jean-Louis ceci nous concerne tous et beaucoup de questions se posent sur les responsabilités des uns et des autres, en particulier les géants de l’agro alimentaire oui, les distributeurs oui, les politiques oui car cette surconsommation est aussi un grand enjeu de santé publique mais on préfère ajouter des radars pour limiter les accidents de la route, ce qui est honorable mais porte sur quelques centaines de cas alors que la surbouffe conduit à une mortalité portant sur des dizaines de milliers de mort...manipulation, manipulation!
Répondre
J
Des gens capables de faire la queue devant des supermarchés et ce, avant même l’ouverture, des gens qui s’empoignent et finissent même par se battre et tout cela pour… du Nutella ! Voilà qui me laisse interdit et sans voix… On se croirait dans un pays où règnent la carence, la famine, les restrictions ! Quelle image véritablement déplorable et détestable de notre société ! C’est grotesque… Non seulement ces consommateurs (mais peut-être qu’en l’occurrence il faudrait l’écrire en deux mots…) prennent des risques pour leur santé à se bâfrer en ingurgitant ce genre de produits (ce qui, après tout, est leur problème…) mais, par leur voracité (et aussi leur stupidité), ils encouragent les producteurs et par là toute l’industrie agro-alimentaire à ne rien changer dans leurs comportements pourtant condamnables à plus d’un titre ! <br /> Et ça, en revanche, ça nous concerne tous… <br /> Lire à ce sujet : « C’est quoi le problème avec l’huile de palme ? » (http://natureiciailleurs.over-blog.com/2017/02/c-est-quoi-le-probleme-avec-l-huile-de-palme.html).
Répondre