Carte postale des… Vosges

Publié le par Jean-Louis Schmitt

Dominique (d’Amiens), fidèle lectrice de « Nature d’Ici et d’Ailleurs », nous adresse ses bonnes pensées depuis son lieu de villégiature dans les Vosges qu’elle sillonne presque chaque année depuis fort longtemps ! Aujourd’hui, direction le Lac des Truites !

« Pour se rendre à pied au Lac des Truites, on peut partir de Hautes Huttes, petite balade, ou du col du Wettstein ou encore du Lac Vert -c’est encore plus court mais davantage en forêt- ! On peut également s’y rendre  par la crête (le gazon du Faing) mais la descente est relativement pénible.

Le Lac des Truites dépend de Soultzeren, commune alsacienne près de Munster, d’où on peut d’ailleurs s'y rendre en voiture : le chemin, d'abord goudronné puis très caillouteux est assez pénible ! Plus jeunes, lorsque nous randonnions avec les enfants, nous préférions trouver une ferme-auberge au bout du chemin, la récompense… ! »

« Nous avons marché un peu près du Hohneck puis nous sommes allés à notre ferme-auberge préférée : « Le Lac des Truites » (ci-dessus) mais, malheureusement plus à pied comme autrefois… »

Dominique

Photos : Dominique Desprez

Publié dans Carte postale de...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

domi 16/10/2017 16:19

sympathique évocation mais... pauvres truites qui se font pêcher ; j'avoue que dans mon jeune temps, j'ai commis ce genre de choses

domi 17/10/2017 05:20

tu as raison pour les prédateurs naturels qui sont à leur place au bord de l'eau et témoignent de l'abondance en poissons

Jean-Louis 16/10/2017 18:35

Eh bien, je peux me vanter de n'avoir jamais fait le moindre mal à aucun poisson ! Je n'en consomme pas non plus et m'agace régulièrement de voir certains pêcheurs laisser agonir leurs prises : leur seul plaisir semblant être d'en attraper le plus possible mais n'appréciant pas de les manger...

Paradoxalement, ce sont souvent les mêmes qui se plaignent des "dégâts" que commettent les prédateurs naturels (martins-pêcheurs, hérons cendrés et surtout les cormorans qui sont superbement méprisés dans le milieu !

Mais, on s'éloigne du sujet : merci à Dominique pour le partage !

Stef 16/10/2017 14:04

Ah le gazon du Faing et ses myrtilles !