Un sanglier se promène en ville

Publié le par Jean-Louis Schmitt

Intervention inhabituelle pour la police nationale ce mercredi matin : les agents ont arrêté un sanglier qui marchait sur la route. L’animal n’est pas blessé.

L’animal était tranquillement attaché en attendant son transfert. Photo : Jean-Noël Portmann

L’animal était tranquillement attaché en attendant son transfert. Photo : Jean-Noël Portmann

L’origine de l’embouteillage de la D994 ce mercredi matin est loin d’être commune. À l’heure où beaucoup de personnes se rendaient sur leur lieu de travail ou au supermarché, la circulation a été fortement ralentie à Fains-Véel, en direction de Bar-le-Duc, mais aussi pour ceux allant vers Revigny-sur-Ornain. Pas d’accident, pas de travaux, pas de manifestation, simplement un sanglier. Quelques personnes l’ont photographié ou filmé avant de le partager sur les réseaux sociaux.

 

Alors que bien souvent à cette heure, les suidés sont rentrés dans les bois, celui-ci se promenait sur la chaussée. Il avait été aperçu pour la première fois du côté de Venise ! Trois bons kilomètres et demi à sabots.

 

La petite femelle, de 70-80 kilos tout de même, se baladait tranquillement sur la voie de droite et n’a pas été heurtée par un véhicule. Vraisemblablement, l’animal adopté s’est échappé ou a été “abandonné”, selon la police de l’Environnement. Peu après 9 h, la laie a facilement été attachée à un poteau par une équipe composée de pompiers, de policiers et d’un chasseur qui passait par là, au niveau du rond-point menant à La Héronnière, à Fains-Véel, sans heurt, sans anesthésie, sans blessure.

 

En attendant d’être transféré dans un parc à Pareid, habilité à l’accueillir, le sanglier était tranquillement couché dans l’herbe, sur un tapis de feuilles mouillées et régulièrement caressé par les agents de police.

L’Est Républicain/N.F. (8 mars 2017)

Photos : Jean-Noël Portmann
Photos : Jean-Noël PortmannPhotos : Jean-Noël Portmann

Photos : Jean-Noël Portmann

Publié dans Insolite

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
Pour une fois que la police ne dégaine pas sans sommation... C'est plutôt sympa (et rassurant) de voir l'agent caresser cette petite laie qui a l'air plus terrorisée qu'autre chose !
Il y aura peut-être une suite ou un épilogue (qu'on espère heureux) à cette histoire...
Répondre
D
Et si cette laie avait des petits , pas très loin, hein? C 'est très souvent le cas!
Maintenant , tous ces spécialistes doivent savoir ce qu' ils ont à faire!
C 'est mon technicien de la forêt du col de Saverne qui me l' appris!
DD
Répondre