Le boulanger rebelle qui n'aimait pas le blé moderne

Publié le par Jean-Louis Schmitt

Cet agriculteur est boulanger et il cultive son propre blé sur 40 Ha.

Il cultive une espèce "ancestrale" abandonnée qui n'est pas assez rentable pour l'industrie agronomique. Le taux de gluten de ce blé est celui que la nature lui a donné, soit un peu moins de 7 %.

Le boulanger rebelle qui n'aimait pas le blé moderneLe boulanger rebelle qui n'aimait pas le blé moderne

Ce boulanger cultive ce blé en mode "bio", sans engrais et en mélangeant les variétés... Cette variété de blé est impanifiable d'après les experts. Sauf que l'on fait du pain depuis des centaines d'années SANS recherche agronomique et SANS blé moderne.

 

La difficulté est que ces semences de "vrai" blé et les produits qui en découlent sont légalement invendables ! L'industrie agro-alimentaire impose en effet un blé stable, homogène et uniforme. Au final, cela donne un blé sans couleur, sans brillance, sans "charme" et dont le taux de gluten doit-être au moins de 12 % !

 

Presque le double de celui du blé naturel ! A partir de ce constat, n'est-il pas normal que l'intolérance au gluten soit une maladie en forte croissance ?

Vidéo : GLUTEN : le boulanger REBELLE qui n'aimait pas le blé moderne ! (6 :35)

Publié dans Agriculture-Elevage

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article