La face cachée de la laine : moutons mutilés, frappés et dépecés vivants…

Publié le par Jean-Louis Schmitt

Le mois dernier, l’association de défense des animaux Peta (Pour un traitement étique des animaux) a révélé une grande enquête pointant la cruauté des élevages de moutons tondus pour leur laine vendue dans le monde entier comme de la « laine italienne ».

Photo : Peta

Photo : Peta

« Les queues coupées au couteau, les castrations à l’élastique sans anesthésie… »

Les établissements concernés, la Cooperativa Cacique Mulato LTDA et Estancia Laguna Verde, tondent respectivement 25.000 et 5.000 moutons chaque année, selon Peta.

Cette nouvelle vidéo s’inscrit dans une série de six enquêtes menées par l’association dans 39 élevages en Australie, en Argentine, et aux États-Unis.

Photo : Peta

Photo : Peta

Cyril Ernst, membre de Peta France, a expliqué à L’Obs :

" Les moutons y sont très souvent mutilés sans anesthésie, et l’abattage varie d’un élevage à l’autre mais ils n’est pas rare que les animaux soient égorgés en pleine conscience et qu’ils soient encore vivants lorsque l’on commence à les dépecer, y compris dans les élevages estampillés ‘éthiques’. Les queues coupées au couteau, les castrations à l’élastique sans anesthésie… Ces méthodes rudimentaires ont lieu partout car elle sont les moins chères et parce que les animaux ne sont absolument pas considérés. "

Photo : Peta

Photo : Peta

Même les élevages « éthiques » concernés

Certains de ces élevages se disent « responsables » et fournissent des grandes marques telles que Patagonia. L’été dernier, Patagonia avait ainsi dû changer de fournisseur sous la pression du scandale révélé par Peta. Selon l’association, près de 30% de la laine produite au Chili serait destinée au marché italien. " Des entreprises du monde entier vendent de la laine de luxe prétendument italienne, dissimulant sa véritable origine et camouflant la cruauté inhérente à sa production ", précise Peta.

Photo : Peta

Photo : Peta

L’association continue :

" On estime que moins d’un pour cent de la laine produite dans le monde provient réellement de moutons élevés et tondus en Italie ; pourtant, certaines entreprises vendent de la laine de luxe prétendument italienne, dissimulant sa véritable origine et masquant la cruauté inhérente à sa production. » Peta invite ainsi tous les amis des animaux à boycotter tous les vêtements et accessoires qui contiennent de la laine, « seul moyen d’être sûr qu’il n’y a pas de souffrance animale " selon elle.

Photo : Peta

Photo : Peta

Découvrez l’enquête de Peta en vidéo (attention, les images sont très difficiles) :

Vidéo : L'horrible secret de la "laine italienne" (2:22)

Sources : Peta

Publié dans Agriculture-Elevage

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Cibil 07/08/2016 18:47

toutes ces personnes qui font souffrir et maltraitent les animaux sont tous des fous de colère et de haine ils ne peuvent pas avoir du respect pour ce qu'ils font car ils ne sont pas respectés eux-même , ils sont peut-être naturellement cruels, jaunes ,gris, noirs, blancs tous égaux, les riches , les pauvres... Comment un patron peut-il laisser faire ces horreurs par se employés sans rien changer ?!!! comme en chine les rois de la torture animale !!!!