Le Coucou gris, l'oiseau invisible

Publié le par Jean-Louis Schmitt

Le coucou (Cuculus canorus) doit son nom vernaculaire à son chant. Son comportement est caractérisé par la pratique du parasitisme de couvée. Insectivore, il est de la taille d'un faucon crécerelle ou d'un épervier.

Souvent entendu et rarement vu, il est annonciateur du printemps car son chant retentit clairement dans les forêts marquant le début de la belle saison, régulier comme… un coucou suisse !

Illustration : JPL

Illustration : JPL

Le saviez-vous ?

Les couples de coucou gris ne construisent pas de nid et pondent leurs œufs dans celui d’autres oiseaux (principalement le gobe-mouches, la rousserolle effarvatte, le pouillot, la bergeronnette grise et le rougequeue à front blanc en zone de plaine. En montagne, ce sont le rougequeue noir, les pipit spioncelle et des arbres qui en font les frais.) La femelle coucou surveille les nids et y pond un œuf juste avant le début de la couvaison. Elle pond ainsi un œuf tous les dix jours soit 10 à 25 œufs dans des nids différents.

Il existe plusieurs races de coucous gris qui ont des œufs de couleurs différentes. Chaque race est élevée par une espèce hôte différente. La femelle pond de préférence dans le nid de l’espèce où elle est née. Ses œufs ressemblent par leurs couleurs et leurs dessins à ceux de son hôte.

Le coucou gris n’est pas le seul oiseau à pondre ainsi dans le nid d’une autre espèce. Il en existe une centaine d’autres à travers le monde qui font élever leurs petits par une autre espèce.

Enfin, il arrive aussi que certains oiseaux abandonnent leurs œufs dans un nid occupé par un congénère de la même espèce : c’est le parasitisme intraspécifique (flamant rose, canard colvert, oie des neiges, foulque macroule, vanneau huppé, hirondelle rustique, moineau domestique, étourneau sansonnet par exemple…).

Un père et une mère attentionnés ! Ce que l’on ignore communément, c’est que les parents coucous ne se désintéressent pas de leurs petits. De nombreuses observations ont permis de constater que plusieurs fois par jour, le mâle et la femelle coucou survolent le nid où se trouve leur jeune car il se préoccupe du sort de leur rejeton. Il a même été observé bien des fois, des coucous retirer leur œuf d’un nid pour le placer dans un autre, notamment lorsque le premier était en perdition pour cause d’abandon.

Migration : Comme les parents coucous ne s’occupent pas du nourrissage des jeunes, ils peuvent déjà repartir en Afrique en été. Ils partent avant que les jeunes coucous ne soient prêts à partir. Beaucoup se mettent déjà en route fin juin ou début juillet. Les jeunes coucous sont instinctivement capables de migrer seuls, sans qu’un adulte leur montre le chemin.

Le pendule suisse (créé par Franz Ketterer en 1738) : le coucou a été choisi parce que son cri est facile à imiter par des moyens mécaniques simples, voilà pour le coucou suisse !

Le coucou, l'oiseau invisible (Durée : 4 :49)

Le Coucou gris, l'oiseau invisible
Le Coucou gris, l'oiseau invisible
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Je pense avoir photographié et filmé de très prêt (2 mètres) un coucou sorti du nid dans le parc de mes poules …
Si ça vous intéresse, images à disposition
Répondre
J
Oui, je veux bien visionner cela : merci de m'adresser vos prises de vue ici : jean-louis.schmitt11@orange.fr
J
Grand merci à JPL toujours prompt à répondre à mes demandes particulières en matière d'illustrations !
Ce coucou sur un coucou (suisse celui-là) est, comme d'ailleurs toutes ses autres réalisations, très réussi : bravo l'artiste !

A bientôt pour d'autres aventures naturalistes !
Répondre