L’énergie éolienne, une grande escroquerie ?

Publié le par Jean-Louis Schmitt

L’énergie éolienne, une grande escroquerie ?

Cette vidéo est un reportage d'Armel Joubert des Ouches sur l'énergie éolienne qui s'avère, au-delà de la propagande usuelle d'énergie verte et gratuite, un immense scandale financier, un massacre des paysages de France, et une grande escroquerie payée par la taxe éolienne prélevée en toute discrétion par EDF.

Comme à chaque fois, ce sont les citoyens qui sont les pigeons, les cochons de payants. Un reportage tout à fait percutant et didactique.

Un must à ne pas rater comprendre l'escroquerie entretenue par des industriels avec la complicité de l'État français et du lobby d'EDF.

Publié dans Environnement

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Bonjour, <br /> Loin de constituer une information, ce reportage est une caricature en matière d'intox, et illustre une fois encore la nécessité d'une vigilance de tous les instants face à tout ce qui circule sur la toile.<br /> Il n'est pas besoin d'être un spécialiste de la question de l'éolien, pour constater dès les premières minutes que nous sommes confrontés à un réquisitoire à charge, tirant les plus grosses ficelles : <br /> - emploi incessant de superlatifs (colossal, immense scandale, monstre, invasion, opacité absolue, manipulation, mensonge, hystérie...)<br /> - musique dramatisante digne du polar le plus angoissant<br /> - recours à des prétendus spécialistes neutres (M. Butré physicien primé par le Cercle Renaissance dans lequel on trouve aussi le Gal Bigeard...)<br /> - informations déformées (au sujet du CSPE par exemple)...<br /> La question de l'énergie n'est certainement pas simple, l'éolien pas une solution miracle pour continuer à foncer vers une croissance sans limite, fut-elle "verte"...<br /> Mais, très certainement une piste qui mérite plus de considération que ça.
Répondre
S
Chère Madame, je ne puis qu'aller dans votre sens. Tout est dramatisé dans ce reportage loin d'être objectif. En fait, les promoteurs des énergies renouvelables et leurs opposants utilisent la même ficelle : l'exagération et la dramatisation en utilisant cette dernière dans le sens qui leur convient.<br /> Pour ma part, je pense que la vérité est entre les deux et actuellement nous ne disposons d'aucune solution énergétique idéale (mais nous avons et aurons besoin d'énergie). Je vis personnellement en Beauce à 3 km à vol d'oiseau d'un parce éolien. Je connais personnellement plusieurs personnes qui vivent bien plus près de ce parc éolien que moi (500 m, c'est le minimum en vigueur). Personne ne se plaint des nuisances, pas même de bruit, souvent évoqué. Ce dernier argument est souvent évoqué en enregistrant au pied de l'équipement, mais à 500 m (même beaucoup moins), on n'entend rien.<br /> Alors oui, les éoliennes, ça se voit, mais il faut savoir ce qu'on veut. Le fuel, le gaz, le charbon et ses dérivés émettent du CO² et des particules fines (voir l'Allemagne qui nous les envoie régulièrement). Même le bois pour se chauffer, s'il est économique, dégage de grandes quantités de CO² et de particules fines. Le nucléaire, il faut ne plus le développer et même le réduire à cause de sa dangerosité potentielle. Pour finir, les énergies renouvelables sont des arnaques et polluent la vue ou les fonds marins. Alors, suivant qu'on écoute les uns ou les autres, on fait quoi ? On ferme tout ?<br /> Personnellement, je pense qu'actuellement le nucléaire est la moins mauvaise solution mais qu'il faut éviter de le développer davantage. Les autres énergies fossiles, avec les émissions de CO² sont les plus dangereuses car ce sont celles qui nuisent à la Terre avec le plus court terme contrairement au nucléaire qui peut certes nuire aux êtres humains, mais la Terre, elle, s'en accommode très bien et la nature a déjà repris ses droits à Tchernobyl (Pripiak).<br /> Si on veut malgré tout, et c'est compréhensible,éviter de développer davantage le nucléaire, pour l'instant, il ne reste plus que les énergies renouvelables pour compléter. Et il va en falloir de l’électricité car même nos véhicules essence, diesel et gaz vont finir par être interdits. On prône le véhicule électrique et il va donc en falloir des gigawatts (même pour la solution avec pile à combustible car il faut actuellement de grandes quantités d'électricité pour produire de l’hydrogène en masse). Comme la population mondiale continuera à augmenter ça ne va pas arranger les choses, il faudra encore plus de véhicules, transports individuels et/ou en commun. Ben oui, l'humain n'est pas suffisamment raisonnable pour contrôler les populations en regard des ressources de la planète.<br /> Moralité, comme toujours, si on écoute tout le monde, il faut tout changer et tout interdire à condition que rien ne bouge. Je le répète, il faut savoir ce qu'on veut. Comme le danger le plus imminent pour la planète sont les énergies fossiles hors nucléaire (montré plus haut), il me semble qu'on ne peut pas se passer, sauf à faire du tout nucléaire, des énergies renouvelables et de leurs inconvénients, en attendant que les progrès techniques nous amènent peut-être d'autres solutions dans l'avenir.<br /> En tout cas, tous ceux qui veulent d'abord détruire les solutions actuelles avant que des solutions de remplacement viables et souples d'emploi soient trouvées ne sont que des irresponsables idéologiques et utopiques.
M
Cher Monsieur, puisque le débat est placé sur le terrain de la langue française, commençons par un point d'orthographe. Si vous lisez bien mon post, vous verrez peut-être que je suis une Dame.
G
Cher Monsieur, permettez moi de vous faire un petit cours très rapide sur le sens des mots. Vous parlez d'intox à propos du reportage sur "Energie éolienne la grande escroquerie". Une intox, c'est une information mensongère, fantasque, qui cherche à tromper en s'appuyant ... sur rien... ... En revanche, lorsque les informations s'appuient sur des témoignages, du vécu - ainsi le témoignage de ce routier par exemple qui risquait bien évidemment un procès en diffamation s'il mentait sur l'info donnée - il ne s'agit ni plus ni moins de faits. Les mots ont un sens. Merci de vous en servir. Car l'intox, c'est vous qui la faite...
F
A chaud, je dirais que là où il y a des hommes l'arnaque n'est pas loin...même pour de bonnes causes (cf dans le bio). Ce film soulève quelques vrais problèmes (paysage, tonnes de béton, bruit...), mais le ton général fait un peu trop propagande et ce qui m'a surpris c'est que le livre cité est préfacé par Giscard D'Estaing...(c'est pas lui qui nous a conduit à la perte de notre souveraineté monétaire avec Pompidou ? Le film sous-entend-il que le nucléaire c'est mieux ? Un problème pourtant n'est pas cité, et il est de taille : pour fabriquer ce type d'éolienne, il faut des aimants très puissants qui ont besoin de "terres rares' spécifiques que l'on ne trouve qu'en Chine parait-il... Donc nouvelle dépendance et épuisement des ressources à terme... Il me semble qu'il y a d'autres modèles d'éoliennes dites verticales qui posent moins de problèmes. De toute façons, même si ce n'est pas beau et bruyant, le risque lié à l'éolien est sans commune mesure avec les risques nucléaires (déchets plus qu'encombrants et conséquences dramatiques d'un incident majeur)...
Répondre
D
Après avoir lu la mise en garde de J.D. j'ai un moment hésité.<br /> Non pas à reprendre terme à terme les éléments évoqués dans le reportage mais sur la façon d'aborder une question techniquement complexe, économiquement embrouillée et idéologiquement discutable.<br /> <br /> Donc au risque de me planter et de passer pour un ringard (je ne suis pas d'extrême droite) je constate une fois de plus <br /> - le pot de terre contre pot de fer, particulier contre grands groupes,<br /> - les discours enjôleurs du genre « c'est gratuit, non polluant, gisement d'emploi »,<br /> - la collusion du politique et du financier,<br /> - les véritables actes de menace contre les opposants,<br /> - la pollution des paysages…<br /> <br /> Or, les cinq critères que je viens d'évoquer son systématiquement présents qu'il s'agisse de LINKY, de NOTRE DAME DES LANDES, des CENTRALES NUCLEAIRES, du choix des SITES DE STOCKAGE DES DÉCHETS DIVERS, de l'implantation de FERMES SOLAIRES, de CHAMPS D'HYDROLIENNES, d'exploitations du type 1000 VACHES, de nouvelles lignes TGV...<br /> <br /> Mêmes discours, mêmes causes, mêmes effets et toujours mêmes combats...<br /> <br /> Par pitié, que l’on arrête aussi de nous bassiner avec l'Allemagne, ce prétendu vertueux exemple : RAS-LE-BOL !<br /> Ce ne sont que de fieffés hypocrites, de cyniques donneurs de leçons !
Répondre
M
Personnellement,côté visuel je préfère de loin une éolienne à une centrale nucléaire.Attention les lobbies du nucléaire sont à l’œuvre depuis des années pour décrédibiliser l'éolien.
Répondre
J
Méfiance ! ce film a été diffusé par "Ré-information.tv" qui semble être d’extrême droite !<br /> Les titres de leurs reportages sont assez évocateurs : anti-mondialisation, anti-écologie, conservateur (pour les États-Unis). Une recherche sur google pointe une série de sites liés à l'extrême droite française et contre l'énergie éolienne… Après on peut s'informer sur les personnes qui leur sont liées. Sur Wikipédia, on trouve : Armel Joubert des Ouches auteur de deux reportages : « Énergie éolienne la grande escroquerie » et « Florange : la désindustrialisation de la France, conséquence de la mondialisation ».<br /> <br /> Pour plus d'informations :<br /> - https://fr.wikipedia.org/wiki/Wikipédia:Oracle/semaine_40_2014#reinformation.tv<br /> - http://www.acrimed.org/Reinformation-et-desinformation-l-extreme-droite-des-medias-en-ligne<br /> - https://fr.wikipedia.org/wiki/Acrimed)
Répondre
G
Bonjour JD. Pouvez vous avancer la preuve de votre information ? Une preuve doit s'appuyer sur des documents, voir des témoignages à la source. Merci de nous le fournir si, comme vous l'écrivez Reinformation Tv est un site d'extrême droite. ON serait content de l'apprendre.
J
Merci à JD pour ces précisions importantes !<br /> Par souci d'impartialité, j'avais décidé de passer malgré tout ce document : à chacun de se faire sa propre opinion mais, bien évidemment, en parfaite connaissance de cause !