Renard : le retour de la sinistre ‘’prime à la queue‘’

Publié le par Jean-Louis Schmitt

Pour 35 queues de renards, un permis de chasse intégralement remboursé. Celui qui fera une razzia se verra offrir une prime de 500 euros.

Le renard, éternel persécuté… Photo : JLS (Cliquez pour agrandir)

Le renard, éternel persécuté… Photo : JLS (Cliquez pour agrandir)

"Les premiers écologistes de France" ont encore frappé. La Fédération nationale des chasseurs de France propose aux chasseurs de devenir en plus chasseurs de primes. L’antenne régionale charentaise de cette organisation a mis en place cette année en Charente-Maritime des "primes au mérite", attribuées à ceux qui tuent le plus de renards.

Le fonctionnement est simple : il faut rapporter la queue de l’animal "chez un équipementier partenaire" pour prouver qu’il a été éliminé. Pour un minimum de 35 queues de renards récoltées, le coût du permis de chasse sera intégralement remboursé. Le chasseur ayant rapporté le plus de queues de renards se verra pour sa part recevoir une prime de 500 euros, rapporte Le Parisien qui a eu accès au courrier de la Fédération adressée à ses chasseurs membres. Il s’agit d’une pratique commune, qui existe dans d’autres régions pour plusieurs animaux et depuis longtemps.

Les renards roux sont classés comme "nuisibles", en partie en raison des maladies qu’ils pourraient propager. Pourtant, beaucoup d’ONG de protection animale défendent leur utilité, notamment du fait que ce sont de remarquables prédateurs, ou qu’ils jouent un grand rôle dans la dissémination des graines. D’après l’Association pour la Protection des Animaux Sauvagesentre 600 000 et un million de renards sont éliminés chaque année.

L’association de défense animale One Voice a réagi en s’indignant : "Une prime au mérite pour 'éliminer massivement' les renards roux ?! Aimer la chasse est vraiment synonyme de puits sans fond à idée pour tuer". L’ONG a annoncé qu’elle comptait attaquer en justice et elle "demande au ministère de l’Écologie le retrait immédiat du renard roux de la liste des nuisibles". Quant à la fondation 30 millions d’amis, elle a considéré que les chasseurs n’avaient "plus aucune limite".

Astrid Van Laer (23/10/2018)

 

 

Si vous avez apprécié cette publication,

partagez-là avec vos amis et connaissances !

Si vous souhaitez être informé dès la parution d’un nouvel article,

Abonnez-vous !

C’est simple et, naturellement, gratuit !

 

Publié dans Animaux, Chasse, Biodiversité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Huizenga 11/11/2018 21:20

Immonde

albert 27/10/2018 20:04

?????????????????

Jay Theender 27/10/2018 07:07

A quand une prime à la queue de chasseur? Pour 35 : exonération d'impôt.

careli 26/10/2018 09:40

merci pour cet article, les renards, les chauve souris, les couleuvres tous ces "nuisibles" massacrés à tort et à travers, : la honte de notre société, la faillite de l'intelligence ! en 1 semaine j'ai trouvé 2 cadavres de renards à moins d'un km de chez moi, sans parler des cartouches que je ramasse, des faisans pas plus sauvages que des poulets apprivoisés ! et les chasseurs qui se disent partisans et défenseurs de la nature ... no comment !

l'Univers d'Erika 26/10/2018 08:58

Et en plus c'est chez nous. Grrr...
Plus rien n'a aucun sens dans ce monde !
L'humain est le plus grand prédateur à mon avis.
Bonne journée et merci pour ton blog divers et surtout très intéressant

Galisson 26/10/2018 07:16

https://www.sudouest.fr/2018/10/24/renards-en-charente-maritime-la-federation-de-chasse-retire-sa-prime-au-merite-5508398-1391.php

Cléo 26/10/2018 03:01

Ça n'a aucun sens! Ils doivent être laissés tranquilles! :-(

bellokan 25/10/2018 23:13

Bonsoir,
Même si ce n'est pas forcément pour les bonnes raisons, la fédération de chasse de Charente-Maritime fait marche arrière après le tollé de la proposition d'une prime à tuer.
https://www.lexpress.fr/actualite/societe/environnement/les-chasseurs-renoncent-a-la-prime-pour-tuer-des-renards_2044230.html.
C'est toujours ça de gagner! Mais gardons l’œil ouvert! Les premiers écologistes de France trouveront toujours une bonne excuse pour protéger l'environnement à leur façon et selon leur méthodes.
Affaire à suivre!

Jean-Louis 26/10/2018 05:56

En effet, comme je le précisais dans mon commentaire (ci-dessous), j'ai appris que la FDC renonçait finalement à primer ce scandaleux appel au meurtre... ce qui, assurément, ne change rien à l’appel en question et les renards vont continuer à être massacrés…

Rick Smith 25/10/2018 21:12

France tu me fais honte...

Antoine Walenczak 25/10/2018 21:11

l'humain est vraiment le pire des prédateur,de tous les animaux de notre planète ,il arrive même a se détruire lui même ,pauvre humanité !

LADY MARIANNE 25/10/2018 19:15

honteux- comme au moyen âge-
aucun animal ne doit éradiqué- tous sont utiles dans l'écosystème-
qu'ils les vaccinent--- en Lorraine ils le faisaient en mettant des appats "vaccins " à une époque-
que faire pour empêcher ça ?
merci pour l'alerte-
amitiés-

Jean-Louis 26/10/2018 06:08

Il n'y a aucune raison de vacciner actuellement les renards : cela a été fait (et s'est avéré tout à fait concluant) dans les années 80 pour éradiquer la rage ! Aujourd'hui, quoi qu'en disent les « premiers écologistes », il n’y a pas de risque, bien au contraire, de transmission de maladies par les renards…

Zoé 25/10/2018 18:44

Absolument honteux! Des pratiques qui sont inspirées d'un autre âge avec trophées et chasseurs de primes . Amputer un animal après l'avoir tué , révèle quand même un sacré degré de perversité! Comme les toréros quoi!
J'ai vu aussi que cette idée de prime avait été abandonnée suite au tollé qu'elle avait provoqué . Mais ça ne change rien sur le fond!

Christian Lacombe 25/10/2018 17:55

Je trouve cela totalement inadmissible,si l'on détruit les prédateurs les chasseurs n'auront plus grand chose a tuer a part des animaux malades.
Bonne fin de journée.
Christian

domi 25/10/2018 14:13

n'oublions pas que les renards nous aident contre la maladie de Lyme et encéphalites! les chasseurs qui seront atteints devront s'en prendre à eux mêmes

Jean-Louis 26/10/2018 06:03

A fortiori, bien sûr ! Mais, il y a bien d'autres raisons de cesser de persécuter les prédateurs et, cela, le "premiers écologistes" de notre cher pays, devraient en principe, ne pas l'ignorer...

domi 25/10/2018 14:11

c'est une honte, je voudrais les y voir, ceux qui pratiquent cette atrocité ...

Jpl 25/10/2018 12:53

C’est effectivement consternant ! De plus, que font-ils des sinistres trophées ? Y a t-il là aussi un « équipementier «  pour les valoriser en tand que fourrure ?
En plus, les renards ont dans notre secteur urbain un rôle non négligeable de nettoyage, entre le compostage, les oiseaux et les renards il ne reste pas grand chose des ordures ménagères.

Jean-Louis 26/10/2018 05:59

Hasard du calendrier ? Lors de ma dernière balade, j'ai eu la chance de faire une magnifique observation de Goupil qui ne m'avait ni vu, ni entendu, ni éventé... Magnifique !
Les "régulateurs" en question doivent être totalement hermétique à cette beauté-là... Pour eux, pas de doute, il faut que ça saigne !

Jean-Louis 25/10/2018 12:09

Voilà une nouvelle qui m’a considérablement fâché et consterné ! Toutefois, j’apprends à l’instant que, devant le tollé suscité par cette mesure d’encouragement à détruire les renards, la Fédération de chasse de Charente-Maritime a finalement fait marche arrière et renonce à "offrir" cette prime de 500 €. Cela ne règle évidemment en rien le problème pour les renards qui, prime ou pas, vont toutefois être ‘’régulé ‘’ comme ils disent sobrement ! Lamentable...