Masques jetables et bientôt recyclables ?

Publié le par Jean-Louis Schmitt

La consommation de masques jetables a connu une croissance exponentielle, à tel point que la gestion de ce nouveau déchet pose question. Certains acteurs de la filière du recyclage commencent à investir ce créneau…

Comment recycler les masques jetables qui s'accumulent ? Des entreprises planchent déjà sur le sujet, et proposent des solutions Photo : JLS (Cliquez pour agrandir)

Comment recycler les masques jetables qui s'accumulent ? Des entreprises planchent déjà sur le sujet, et proposent des solutions Photo : JLS (Cliquez pour agrandir)

Beaucoup de monde utilise des masques jetables. Certains les trouvent plus pratiques, d’autres misent sur une meilleure efficacité, et dans certains cas, nous n’avons pas le choix : qu’il s’agisse de parler derrière un micro et que cela reste audible, ou lorsque l’entreprise impose du jetable, on se met au pli.

Je l’ai déjà dit dans cette chronique, le masque grand public réutilisable fabriqué en France a pas mal d’atouts : efficace, économique et écologique. Mais bon, le jetable est là, on ne va pas fermer les yeux.

Le masque jetable finit dans le meilleur des cas dans la poubelle du « tout déchet »

Donc incinéré ou enfoui, et dans le meilleur des cas en effet car on en voit quelques-uns sur nos chemins depuis six mois : en ville comme à la campagne, ou sur le sable, dans l’eau (ce qui n’est certes rien face aux 8 millions de tonnes de déchets plastique jetés à la mer chaque année) mais bon, le diable est dans les détails, et un détail que la nature pourrait mettre plusieurs dizaines, voire centaines d’années à digérer, ça compte.

Sa texture, son aspect font un peu penser à du papier, mais on en est loin

Quelques années-lumière : un composant qui bloque les micro gouttelettes et qui laisse passer l’air, et qui est rentable mais aussi viable économiquement…devinez…: du plastique ! Un thermoplastique exactement (comme une couche, une serviette hygiénique…), du polypropylène.

Certains parlent d’ailleurs de laver les masques jetables, mais la communauté scientifique ne semble pas d’accord sur ce point.

Du plastique, mais on ne peut pas le mettre dans nos poubelles jaunes

Par contre des sociétés commencent à se mettre sur ce créneau du recyclage des masques jetables. Fin août c’est Plaxtil dans la Vienne qui annonçait en avoir déjà recyclé 50 000 (la France en a commandé 2 milliards cet été…). Ça bouge aussi dans la région de Lille avec l’entreprise Elise qui a lancé une première phase de test pour recycler à grande échelle.

Et la solution la plus avancée est sans doute celle de Terra Cycle qui propose un service de livraison de boites dites « zéro déchet » dans lesquelles vous stockez les masques jetables usagés, une fois pleine vous mettez la boite fermée en quarantaine 3 jours et un transporteur la récupère direction un centre de recyclage spécialisé.

Il faut compter 230 euros environ pour 2 000 masques.

La marque de fabrique de Terra cycle est de recycler des déchets difficilement recyclables en nouant des partenariats avec des grandes marques. C’est ainsi qu’on pourrait bientôt voir certaines grandes surfaces équipées de ces boites pour les clients. Pour en savoir plus : boites-zero-dechet.fr

Valère Corréard*/France Inter (11.10.2020)

Pour retrouver la version longue de linterview de Laure Cucuron, Directrice générale de Terra Cycle Europe, c'est sur  ID (l'Info Durable)

 

*La rubrique de Valère Corréard ‘’Social Lab’’ propose chaque semaine un coup de projecteur sur une tendance, une initiative qui pourrait changer (un peu, beaucoup ou pas du tout) le monde et notre quotidien. Le dimanche, à 6h49 sur France Inter…

Pour certains –et ils sont nombreux- ‘’jetable’’ signifie qu’on peut l’abandonner n’importe où… Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)
Pour certains –et ils sont nombreux- ‘’jetable’’ signifie qu’on peut l’abandonner n’importe où… Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)Pour certains –et ils sont nombreux- ‘’jetable’’ signifie qu’on peut l’abandonner n’importe où… Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)

Pour certains –et ils sont nombreux- ‘’jetable’’ signifie qu’on peut l’abandonner n’importe où… Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)

Masques jetables et bientôt recyclables ?

 

 

 

 

 

 

 

Si vous avez apprécié cette publication,

partagez-là avec vos amis et connaissances !

Si vous souhaitez être informé dès la parution d’un nouvel article,

Abonnez-vous !

C’est simple et, naturellement, gratuit !

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans Pollution

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

JC 24/10/2020 18:13

Difficile de comprendre pourquoi tous ces déchets sur les routes et surtout dans les fossés. Le niveau de culture, le jean foutisme, le manque de sens collectif ? Comme je suis optimiste, je pense que globalement la prise de conscience s’est plutôt améliorée avec le temps mais il reste beaucoup à faire. Et que l’on comprenne ou pas c’est malheureusement la réalité malgré le bon fonctionnement des déchèteries.

Jpl 22/10/2020 10:17

Les médecins sont obligés par la loi à financer des organismes privés chargés de collecter et de détruire tous les déchets médicaux, masques compris, par incinération et ceci depuis plus de dix ans.
Il ne serait pas très compliqué, de même que pour les piles usagées par exemple de positionner des points de collecte pour les récupérer. Ceci à un coût que l’on impose aux médecins! Alors proposition, on interdit aux politiques de coller des pages dans les manuels scolaires pour se faire de la promo, comme le fait en île de France la présidence de la région avec le financement de nos impôts, et on utilise ces fonds loin d’être négligeables pour des collectes de ce type.

Cléo 22/10/2020 03:47

C'est un fléau partout! C'est une bonne idée, qui devrait être mondiale, surtout que les hôpitaux les utilisent à l'année, je crois, pandémie ou pas...

Béa kimcat 21/10/2020 17:18

Un nouveau fléau ces masques jetables ! On en trouve partout qui traînent...
Désolant alors oui il faudrait penser à les recycler...

Zoé 21/10/2020 16:25

Merci à Ppl pour ses précisions. On a encore rien trouvé de mieux que le masque pour se protéger mutuellement dans un esprit solidaire et si une forme recyclage est trouvée , on est sur la bonne voie. Faisant partie des personnes "à risques" (âge et ALD), j'apprécie qu'on trouve normal de me protéger .

Jpl 21/10/2020 21:51

Merci pour ce retour !

Jpl 21/10/2020 12:59

Il faut aussi se faire une opinion selon l’efficacité. Une étude récente et sérieuse confirme une très nette supériorité des masques jetables fpp2 et chirurgicaux par rapport aux masques en tissu qui sont réutilisables. Ceci dit, en mettant les masques jetables au four à 70° pendant une dizaine de minutes, ils sont stérilisés et non détruits.
Les masques type « bandana » sont les moins performants et les visières complètement inutiles voire dangereuses car expulsant de l’air sur les côtés et aussi derrière le porteur.
Ne plus en porter et espérer renforcer nos défenses est une position qui ne tient pas compte de la mortalité de cette maladie ni de la vie des personnes les plus fragiles que l’on peut bien évidemment contaminer et donc favoriser leur admission en réanimation, c’est du n’importe quoi.
Ces informations sont issue d’une lettre régulièrement postée dans le circuit hospitalier et médical, compilant les études internationales actuellement en cours sur ce virus, rien à voir avec les infos des médias et des gouvernements qui sont la plupart du temps fausses, mal documentées, incomplètes voire mensongères comme hier soir lorsque le secrétaire d’état au transports à annoncé la très faible dangerosité des transports sur la base d’un nombre très faible de cluster… or, juger sur les clusters est complètement idiot car dans ce cas des transports, il n’y a aucune traçabilité des passagers puisque leur identité n’est pas connue. Il n’est pas à démontrer que les transports sont un mieux confiné.
Ne pas oublier non plus que l’on nous a annoncé en début d’épidémie que nous ne l’attrapions pas en respirant, faux et archi faux et on le savait, que les masques étaient inutiles, faux et archi faux aussi et on le savait, que le gel hydro alcoolique est « la » mesure, faux aussi car la contamination par voie orale n’a toujours pas été établie …restez prudents !

Jpl 21/10/2020 21:54

Concernant les transports en communs, nous faisons le maximum pour les éviter, ainsi que les grandes surfaces. On en entend très peu parler et pourtant ce sont des endroits très contaminants, avec les écoles, collèges, lycées, facs… on ne nous dit pas tout!

Jpl 21/10/2020 21:42

Bon courage Jean-Louis !! Et grosses bises également à vous deux…
Pas : nous ne voyons plus notre renard favori, Jules, qui est tout de même venu presque 6ans…mais un nouveau tout autant sympa a pris la suite !

Jean-Louis 21/10/2020 14:02

Voilà du concret : merci pour ces précisions cher JPL !
Oui, je pense que la prudence doit impérativement rester de mise...
Pas facile toutefois dans les transports en commun !
De ce point de vue là, vivement que je retourne dans ma campagne ! Autrement, hospitalision en hôpital du jour oblige, je découvre Strasbourg sous un tout autre angle et c'est très agréable ! Bises à vous deux...

Jacky 21/10/2020 09:32

A 11centimes d'euros, le recyclage d'un masque jetable est très cher. De plus, il débarque généralement de Chine. Le masque réutilisable est plus intéressant.

danièle 21/10/2020 09:08

L'idéal, c'est de ne plus en porter et de renforcer notre défense immunitaire !

schneider jo 22/10/2020 01:06

merci Danièle pour cette question de bon sens,
je constate d'après les commentaires que peut de gens suivent les lanceurs d'alerte
tel : silvano trotta de strasbourg ( censuré sur youtube ) il faut aller sur une nouvelle plateforme : odyssée silvano trotta , vous trouverez
il y a aussi l'émission du jeudi soir à 20 h : l'info en questions
mais la censure sur youtube est de plus en plus féroce , Bigpharma et cie veillent
à ce que la désinformation continue dans leur intérêt , regarder ce que dit le professeur
TOUSSAINT et le docteur PERONNE , les 2000 médecins européens réunis à Berlin,
etc ... Un large groupe de médecins américains, qui expliquaient la " non efficacité des masques " , le virus étant tellement petit qu'il passe à travers , etc ...Au plaisir de vous lire jo schneider 68800

domi 21/10/2020 07:03

le coût du recyclage est prohibitif, la moitié du coût d'un masque, à ce prix là autant incinérer et récupérer l'énergie