Un cerf se réfugie près des habitations après une chasse à courre à Compiègne

Publié le par Jean-Louis Schmitt

L'incident a été filmé par des militants anti-chasse qui dénoncent la pratique de la chasse à courre…

Un cerf, fuyant une chasse à courre, s'est réfugié près des habitations en forêt de Compiègne samedi 19 septembre 2020. Photo : Alice Kachaner/France Info

Alors que la saison de la chasse à courre vient tout juste d’ouvrir, un nouvel incident vient ternir l'image de cette tradition toujours autorisée en France. Un cerf s'est réfugié pendant plusieurs heures à proximité d'habitations pour fuir la meute à ses trousses. La scène s'est déroulée samedi 19 septembre en forêt de Compiègne, dans l'Oise, et n'a pas manqué d'être dénoncée par les militants anti-chasse.

Le cerf, épuisé, est couché sur le bitume devant un chantier. C'est la consternation sur place. "C'est vraiment un exemple de ce que fait la chasse à courre, dénonce Stanislas Broniszewski, le porte-parole du groupe AVA (Abolissons la vènerie aujourd'hui). Regardez ! Il y a un cerf avec la langue pendante à 10 mètres de nous. On ne sait pas s'il va faire un arrêt cardiaque. Cela n'a pas de sens au XXIe siècle d'assister à des scènes pareilles."

« Cela montre le non-respect qu'ils ont pour le reste de la société et pour la vie. » Stanislas Broniszewski, porte-parole du groupe AVA

Des riverains sont également sortis de chez eux, alertés par les cris des chiens. Eux aussi sont choqués par cette situation causée par la pratique de la chasse à courre. "Je ne trouve pas cela normal : un animal doit rester dans la forêt et pas sur la route", assure une habitante, soucieuse à l'idée que cette chasse se déroule si près des habitations. "La prochaine fois, on aura peut-être l'animal directement dans notre cour, alerte une autre. C'est vraiment très inquiétant, surtout qu'on habite juste devant la forêt. Ça fait peur."

La présence de la presse et des militants dérange

À quelques mètres de là, à côté de leurs 4x4, les chasseurs stoppés dans leur élan observent la scène. Visiblement la présence des militants et de la presse sur leur terrain de chasse les dérange. "Je vous emmerde", lâche l'un d'eux. "On est dans notre droit, on a retiré nos chiens ! C'est légal, alors pourquoi ils nous emmerdent ?", dit un autre.

Les militants anti-chasse ne s'en cachent pas : leur objectif est bien de perturber les équipages, mais aussi de prendre des photos, des vidéos pour sensibiliser l'opinion publique. "On est un peu les vigies des forêts, explique une militante. On est juste à pied, armés de caméra, on ne peut pas faire grand-chose... Mais si on peut au moins filmer ça et expliquer aux gens ce qui se passe, c'est déjà énorme." Le cerf s'en est tiré sain et sauf. Il a été gracié. Mais la nouvelle saison qui s'ouvre s'annonce houleuse. Il y a une semaine, la préfète de l'Oise a pris un arrêté pour restreindre l'accès de la forêt de Compiègne certains jours de chasse. Le but : éviter les affrontements entre les deux camps…

Alice Kachaner/France Info (20.09.2020)

 

 

 

 

 

 

 

Si vous avez apprécié cette publication,

partagez-là avec vos amis et connaissances !

Si vous souhaitez être informé dès la parution d’un nouvel article,

Abonnez-vous !

C’est simple et, naturellement, gratuit !

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans Animaux, Chasse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Claire 22/09/2020 10:35

C'est une horreur évidemment et vous faites bien de le rappeler : cette "chasse à courre", que la majorité d'entre nous aimerait voir enfin disparaître, ne mérite aucune complaisance ! Il est difficile pour nous autres de comprendre pourquoi le président Macron est à ce point insensible à toute cette barbarie ! C'est une vraie énigme pour moi...

passiflore 22/09/2020 07:36

C'est juste ignoble et incompréhensible à notre époque! Et Mr Macron a donné son accord pour cette pratique!

Cléo 22/09/2020 03:01

Ouf! On voit bien qu'il souffre... Il a eu le bon reflexe : comme s'il sentait que son salut était là...

Zoé 21/09/2020 16:37

Ignoble! Ces pervers s'octroient le droit de mort et de grâce sur des êtres vivants au nom d'une tradition d'un autre temps ! Abolition!
Espérons que cela motivera les gens pour soutenir le référendum !

domi 21/09/2020 16:07

on ne pouvait qu'être ému au spectacle triste de cet animal épuisé, quelle souffrance inutile. Au nom de la tradition ?

Béa kimcat 21/09/2020 14:56

C'est IGNOBLE !!
J'ai vu les images de ce pauvre cerf exténué, qui m'ont bouleversée...
Comment peut-on traquer ce bel animal, roi de nos forêts ??
Y'en a marre...

Anne 21/09/2020 14:31

La chasse à courre : quelle honte pour les animaux ainsi traqués mais aussi pour les chiens et les chevaux qui ne sont souvent que des outils. Oui signez le « Référendum pour les animaux » !

Sylvette 21/09/2020 13:57

Cette pratique est ignoble il faut interdire la chasse à courre.

danièle 21/09/2020 13:46

SIGNEZ LE REFERENDUM POUR LES ANIMAUX : la chasse à courre et autres massacres sont à abolir ! AGISSEZ SVP, si vous voulez que cela s'arrête.

Chantal33300 21/09/2020 13:30

c'est inadmissible de traquer une pauvre bete de la sorte. il n'en pouvait plus. INTERDIR LA CHASSE. c'est ça qu'il faut faire. ça fait vraiment mal de voir ce cerf aussi apeuré.

Jean-Louis 21/09/2020 12:56

Voilà une préfète pleine de bon sens : puisqu’il ne lui est pas possible d’interdire la chasse à courre, il suffit de ‘’restreindre’’ l’accès de la forêt concernée aux ‘’anti’’ et autres défenseurs des animaux ! Cela n’est évidemment pas pour faire plaisir aux messieurs-dames qui pratiquent avec délectation ce genre de ‘’loisirs’’ mais pour éviter d’éventuels ‘’affrontements’’ entre les deux camps : rappelez-vous que, d’un côté il y des chasseurs dont le plus grand plaisir est de faire souffrir une bête jusqu’à l’agonie et, de l’autre de ‘’méchants’’ opposants armés… de téléphones ou de caméra s ! Filmer de telles exactions est évidemment particulièrement cruel et donc inadmissible !

dominique 21/09/2020 12:49

Eviter les affrontementrs entre les deux camps.....!!!!!! mais nom d'une pipe, il serait si simple d'interdire la chasse à courre comme d'autres pays l'ont fait