Images de…

Publié le par Jean-Louis Schmitt

Les oiseaux migrateurs ont quasiment tous déserté nos contrées : les Grandes aigrettes blanches, en revanche, sont, elles, de retour chez nous : j’en ai aperçu un petit groupe de cinq individus tenant compagnie à un héron cendré il y a quelques jours…

Buse variable, un des rapaces les plus fréquents de nos campagnes… Photo : Claudie Stenger (Cliquez pour agrandir)

Buse variable, un des rapaces les plus fréquents de nos campagnes… Photo : Claudie Stenger (Cliquez pour agrandir)

D’autres petits rassemblements, surtout en vol, attirent souvent le regard du promeneur : ce sont des familles de Buses variables, profitent des courants d’air chaud pour prendre de l’altitude et effectuer de longs vols planés sans le moindre battement d’ailes !

La Buse variable est également appelée ''Buse commune'' en raison de sa fréquence dans la plupart de nos régions même si l’espèce est sensiblement en déclin…

La Buse variable bénéficie d'une protection totale sur le territoire français depuis l'arrêté ministériel du 17 avril 1981 relatif aux oiseaux protégés sur l'ensemble du territoire. Photos : Claudie Stenger (Cliquez pour agrandir)
La Buse variable bénéficie d'une protection totale sur le territoire français depuis l'arrêté ministériel du 17 avril 1981 relatif aux oiseaux protégés sur l'ensemble du territoire. Photos : Claudie Stenger (Cliquez pour agrandir)La Buse variable bénéficie d'une protection totale sur le territoire français depuis l'arrêté ministériel du 17 avril 1981 relatif aux oiseaux protégés sur l'ensemble du territoire. Photos : Claudie Stenger (Cliquez pour agrandir)

La Buse variable bénéficie d'une protection totale sur le territoire français depuis l'arrêté ministériel du 17 avril 1981 relatif aux oiseaux protégés sur l'ensemble du territoire. Photos : Claudie Stenger (Cliquez pour agrandir)

…quant au qualificatif de ‘’variable’’, il suffit de regarder les oiseaux en question : il y a une grande diversité de couleurs de plumage ! Si certains oiseaux sont d’un brun sombre presque uniforme, d’autres sont quasiment d’un blanc parfait et, entre les deux, il y a quantité de variantes ce qui, pour ceux qui débutent dans l’ornithologie, peut être assez déroutant !

Cris de la buse variable

Longtemps, cet oiseau a été impitoyablement massacré, accusé par les chasseurs de s’en prendre à leur ‘’gibier’’… Il aura fallu de patientes études sur l’espèce pour casser enfin ce mythe et constater, preuves à l’appui, que la Buse avait un régime alimentaire constitué à plus de 80% de petits rongeurs ! Son nom allemand ‘’Mäusebussard’’ est d’ailleurs éloquent puisqu’il signifie littéralement ‘’Buse des souris’’ quant à l’espagnol ‘’Ratonera común’’ il ne l’est pas moins, signifiant ‘’tueur de rat’’. De plus, le rapace n’hésite pas à se muer en charognard lorsque l’occasion se présente à lui… Malgré ces évidences, les Buses –et les rapaces en général- sont toujours persécutées (poison, pièges…) par méconnaissance ou simplement par bêtise : comme quoi, certaines rancœurs -fussent-elles totalement infondées- ont la vie sacrément sure…

Voici encore quelques individus saisis, là encore, par l’objectif de notre ami Claudie Stenger !

La buse variable détecte ses proies depuis un perchoir élevé ou en volant au-dessus de son territoire de chasse… Photos : Claudie Stenger (Cliquez pour agrandir)
La buse variable détecte ses proies depuis un perchoir élevé ou en volant au-dessus de son territoire de chasse… Photos : Claudie Stenger (Cliquez pour agrandir)La buse variable détecte ses proies depuis un perchoir élevé ou en volant au-dessus de son territoire de chasse… Photos : Claudie Stenger (Cliquez pour agrandir)
La buse variable détecte ses proies depuis un perchoir élevé ou en volant au-dessus de son territoire de chasse… Photos : Claudie Stenger (Cliquez pour agrandir)La buse variable détecte ses proies depuis un perchoir élevé ou en volant au-dessus de son territoire de chasse… Photos : Claudie Stenger (Cliquez pour agrandir)

La buse variable détecte ses proies depuis un perchoir élevé ou en volant au-dessus de son territoire de chasse… Photos : Claudie Stenger (Cliquez pour agrandir)

 

 

 

 

 

 

 

Si vous avez apprécié cette publication,

partagez-là avec vos amis et connaissances !

Si vous souhaitez être informé dès la parution d’un nouvel article,

Abonnez-vous !

C’est simple et, naturellement, gratuit !

 

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Anne 17/09/2020 14:44

A propos de migration, "mes" hirondelles ont disparues mais il y en a toujours chez une amie qui est à une petite dizaine de km de chez moi.

Anne 19/09/2020 10:59

Rhooo : mes hirondelles ont disparu --- sans "es" à la fin !!!

Anne 17/09/2020 14:34

J'adore ! il y en a plein par chez moi : elles ressemblent à des aigles en miniatures et sont très belles en vol ou perchées sur un poteau.

Stenger Claudy 17/09/2020 08:11

Sans affût, difficile de lui tirer le portrait. J'ai toujours des gants et un sac en plastique dans ma voiture pour ramasser les petits mammifères écrasés par les voitures! lièvres,hérissons,renardeaux etc....ils me servent d'appat pour attirer la buse. Mais prudente,elle attend d'abord la venue des pies et corneilles pour passer à table!! A part les charognes, les campagnols,mulots et souris sont aussi à son menu. Merci Jean Louis pour tes superbes reportages. Ton blog est une mine d'or pour celles et ceux qui aiment en savoir un peu plus sur la faune et la flore de notre belle région.Respect pour ton énergie à défendre notre pauvre vieille planète.

Jean-Louis 17/09/2020 08:20

Merci Claudie, voilà qui me touche infiniment... Je te suis également reconnaissant pur les photos -toujours magnifiques !- que tu me prêtes volontiers : tes contributions sont un + indéniable pour faire de ce blog un outil à la fois précieux et pédagogique ! N'hésites pas à récidiver : tu auras toujours ta place ici !

Zoé 16/09/2020 18:43

Magnifiques photos de ce superbe rapace.
Triple buse : Signification : Expression française servant à qualifier quelqu'un de débile, idiot, stupide.
Origine : Afin de mieux comprendre ce comparatif, il serait logique de commencer par définir la buse. C'est un petit rapace et sa réputation de bêtise viendrait d'abord du fait que c'est un oiseau très statique. En effet, cet oiseau garde sa tête immobile quand il est perché contrairement aux autres espèces de sa race ce qui en fait une créature figé et non vivace et donc débile. Il se pourrait aussi que son statut d'imbécile et de niais vienne du milieu de la fauconnerie car la buse est impossible à dresser et donc par vengeance envers cet oiseau indomptable, les adeptes de la chasse l'ont taxé d'incapacité.

Jean-Louis 17/09/2020 08:28

Il y a des formules comme ça qui sont totalement infondées ! Souvent très anciennes, elles sont passées dans le langage courant sans que ses utilisateurs ne sachent ce qu'elles signifient vraiment : pour ce qui est des buses''indomptables'', j'y vois personnellement plutôt une qualité ! La chasse au vol (ou fauconnerie) -d'ailleurs pratiquée par notre actuel garde des sceaux qui, outre son attirance pour la corrida, a donc encore bien d'autres ''vices''...- utilise des rapaces dressés pour tuer du ''petit gibier'' : la buse étant surtout attirée par les petits rongeurs, on comprend qu'elle fasse bien peu l'affaire des chasseurs en question... et c'est tant mieux !

Claire 16/09/2020 11:28

Encore un billet comme je les aime : concis et précis ! L'essentiel est dit et, cerise sur le gâteau, c'est magnifiquement illustré avec des photos d'une grande qualité.Merci pour cette belle leçon de "science naturelle" !

Jean-Louis 17/09/2020 08:30

Merci Claire : vos commentaires se font rares et c'est fort dommage !

domi 16/09/2020 05:45

c'est toujours un bonheur de voir des rapaces dans la nature

Cléo 16/09/2020 01:33

C'est un bien bel oiseau laissé enfin tranquille! Bises et belle journée!

dominique 15/09/2020 23:28

C'est vrai pourquoi "triple buse "?

Jean-Louis 17/09/2020 08:34

Voilà Dominique : Zoé m'a devancé (voir ci-dessus) ! Bonne fin de séjour vosgien !

Jacky 15/09/2020 18:42

Les photos sont magnifiques. Ce magnifique oiseau ne mérite pas l'expression "triple buse"....

Jean-Louis 17/09/2020 08:33

C'est très vrai mon cher Jacky : l'expression en question est bien mal adaptée...

Mario 15/09/2020 18:05

Très belles images de ce beau rapace.

Gérard 15/09/2020 18:01

Merci pour ce bel article de réhabilitation de la buse variable et à Claudie pour ses magnifiques photos car cet oiseau est très méfiant et difficile à photographier

Béa kimcat 15/09/2020 17:18

Magnifique oiseau ! J'en vois en Creuse et c'est un plaisir !
Merci pour ce superbe partage.
Bonne soirée Jean-Louis

Jpl 15/09/2020 17:00

Pratiquant le vol à voile radiocommandé, j’ai parfois l’immense chance de partager quelques ascendances avec ce sympathique rapace qui nous montre les courants chauds permettant de prendre de l’altitude sans moteur et pour eux sans battre des ailes. C’est un voilier remarquable qui, à chaque fois bien sûr, nous donne une belle leçon de vol. Jamais de conflit en vol et parcourir quelques spirales avec une deux ou trois buses est inoubliable. On a encore beaucoup à apprendre de ces oiseaux magnifiques et aux capacités de vol extraordinaires pour nous.

Jean-Louis 17/09/2020 08:29

Merci pour ces précisions JP ! A l'occasion, tu nous expliqueras en quoi consiste le "vol à voile radiocommandé" ?

Chantal33300 15/09/2020 16:36

je la trouve très belle