Un ascenseur qui fonctionne avec les eaux usées

Publié le par Jean-Louis Schmitt

Un nouveau moyen de transport non polluant est à l’étude dans la commune de St Gervais en Haute-Savoie. Pour réduire l'usage de la voiture et la pollution, un ascenseur utilisant les eaux usées de la ville est envisagé.

Saint Gervais les bains, au pied du Mont Blanc. Photo : Getty/Godong

Utiliser la force motrice de l'eau n'est pas nouveau, de nombreuses scieries, des moulins ont fonctionné de la sorte dans le passé. Aujourd'hui, un funiculaire à Zurich, mais aussi au Portugal ou en Grande-Bretagne utilise l'eau comme propulseur…

Un ascenseur pour limiter les déplacements en voiture

Saint-Gervais, au pied du Mont Blanc, est une station de moyenne montagne dont le centre-bourg est à 850 mètres d’altitude. Pour rejoindre les thermes en bas et son pôle d’activité dont le lycée, il faut emprunter une route à forte déclivité sur 4 km. Afin de réduire les transports individuels, et l’empreinte carbone, le maire Jean Marc Peillex souhaite construire un ascenseur.

Pas de moteur électrique, juste de l'eau

Celui-ci ne sera pas mû par un moteur électrique ou un moteur à explosion polluant. Il utilisera la force de l'eau pour faire monter et descendre la cabine.

Une deuxième vie pour les eaux usées.

Des ballasts qui se rempliront et se videront feront fonctionner l’ascenseur. Ce seront les eaux usées de la ville qui seront utilisées et non de l'eau de source.

Une utilisation individuelle d'un transport collectif

Cet ascenseur à eau fonctionnera de façon autonome et permanente. Il pourra servir aux lycéens qui rejoignent chaque jour leur établissement scolaire mais pas seulement. Cette utilisation des eaux usées pourrait devenir un modèle pour d'autres communes. Les ingénieurs d'Edf-Hydro travaillent le sujet…

Emmanuel Moreau*

*Esprit d’Initiative, du lundi au vendredi à 6h18 sur France Inter

 

Sur le même sujet, lire L’eau, l’autre projet d’ascenseur de Saint-Gervais

 

 

 

 

 

 

 

Si vous avez apprécié cette publication,

partagez-là avec vos amis et connaissances !

Si vous souhaitez être informé dès la parution d’un nouvel article,

Abonnez-vous !

C’est simple et, naturellement, gratuit !

 

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Zoé 02/09/2020 16:59

Idée intéressante!

Béa kimcat 02/09/2020 15:51

Belle initiative !!

Denis 02/09/2020 11:19

Je n'aurai pas songé à utiliser les eaux usées pour faire fonctionner un ascenseur... Par contre je suis toujours sidéré de savoir que des milliards de m3 d'eau potable sont encore versés quotidiennement dans les WC de par le monde.
Voilà donc le problème du jour
- 5 tirages de chasse minimum quotidiennement
- 6 milliards d'usagers (je ne compte pas les utilisateurs de couches)
- 10 litres d'eau par tirage
Cela nous fait donc plus de 100 000 000 000 000 de m3 d'eau potable gaspillés annuellement et ce, sans compter les fuites qui, paraît-il, représentent un volume faramineux...
La démonstration vaut ce qu'elle vaut mais elle donne une idée de l'énormité du gaspillage généré principalement par les pays ‘’riches’’ !

Jean-Louis 02/09/2020 11:33

L’approche est intéressante mon cher Denis même si je ne pense pas que l’intégralité de la population mondiale soit aussi gaspilleuse que nos sociétés occidentales ! Du reste, une partie de cette population ne risque pas de l’être pour la simple raison qu’elle n’a même pas accès à l’eau fut-elle potable ou non… C’est évidemment un autre débat mais, tu as parfaitement raison de souligner cette gabegie qui, quel qu’en soit le volume, est évidemment insupportable à l’heure actuelle !
Cela dit, pour en revenir au sujet du jour : un ascenseur utilisant les eaux usées me semble une excellente idée ! Reste désormais à mettre le projet en branle puisque le système semble fonctionner ailleurs ! Toutes les initiatives pour économiser l’énergie, pour polluer moins, si modestes soient-elles, sont naturellement à privilégier…

Mario 02/09/2020 08:44

Une belle solution pourvu qu'elle fonctionne !

Jacky 02/09/2020 08:04

L'idée est intéressante sur le papier. A suivre.