Images de…

Publié le par Jean-Louis Schmitt

Il y a quelques semaines, je partageais avec vous les magnifiques photos d’une famille de Hérons pourprés de Gérard Hequet, un photographe amateur avec qui je partage la passion commune de notre chère Nature ! Gérard revient aujourd’hui avec une superbe série d’images d’un oiseau non moins fantastique que, en ce qui me concerne, je n’ai jamais eu la chance de voir ‘’en vrai’’…

Le Guêpier d'Europe (Merops apiaster) est un redoutable consommateur d’hyménoptères : guêpes, abeilles, frelons mais aussi mouches, sauterelles, criquets, papillons et autres insectes volants, constituent son ‘’ordinaire’’… Photo : © Gérard Hequet (Cliquez pour agrandir)

Le Guêpier d'Europe (Merops apiaster) est un redoutable consommateur d’hyménoptères : guêpes, abeilles, frelons mais aussi mouches, sauterelles, criquets, papillons et autres insectes volants, constituent son ‘’ordinaire’’… Photo : © Gérard Hequet (Cliquez pour agrandir)

Présent désormais dans le nord-est et, en nombre important, en Allemagne, le Guêpier d'Europe est un oiseau migrateur, aux couleurs chatoyantes, qui fait vraiment penser à un oiseau exotique… ce que, du reste, il est à part entière puisqu’il nous vient du sud de l’Afrique où il passe la plus grande partie de sa vie…

Pour le voir et le photographier, Gérard s’est rendu de l’autre côté de la frontière, du côté de Speyer où une belle colonie occupe une ancienne sablière actuellement en cours de remblaiement : l’association NABU est mobilisée pour faire classer le site et, ainsi,  pérenniser le site de reproduction ! Un observatoire a d’ailleurs été installé sur place par l’association à l’attention des ornithologues allemands et étrangers qui, chaque printemps, viennent y voir ou revoir ce bel oiseau !

Depuis quelques décennies maintenant, réchauffement climatique oblige, le Guêpier d'Europe qui, jadis, se cantonnait uniquement au sud de l’Europe, remonte progressivement vers le nord : ainsi, peut-on désormais le rencontrer dans la vallée du Rhône, en Suisse et dans de nombreuses régions au nord de la Loire susceptibles de présenter des berges sablonneuses dans lesquelles le couple creuse une galerie à l’instar du Martin-Pêcheur ou de l’Hirondelle de rivage…

Les abeilles d'Europe passent l'hiver blotties dans leur ruche, privant le Guêpier d’Europe de sa nourriture principale. La fin de l'été clôt donc la période faste pour ces oiseaux qui entament un long et périlleux voyage. Venus d'Europe occidentale, de grands vols de guêpiers franchissent le détroit de Gibraltar et survolent le Sahara pour prendre leurs quartiers d'hiver en Afrique de l'Ouest. Les guêpiers d'Europe centrale et orientale traversent la Méditerranée et le désert d'Arabie pour hiverner en Afrique du Sud (Source Wikipédia). Photos : © Gérard Hequet (Cliquez pour agrandir)Les abeilles d'Europe passent l'hiver blotties dans leur ruche, privant le Guêpier d’Europe de sa nourriture principale. La fin de l'été clôt donc la période faste pour ces oiseaux qui entament un long et périlleux voyage. Venus d'Europe occidentale, de grands vols de guêpiers franchissent le détroit de Gibraltar et survolent le Sahara pour prendre leurs quartiers d'hiver en Afrique de l'Ouest. Les guêpiers d'Europe centrale et orientale traversent la Méditerranée et le désert d'Arabie pour hiverner en Afrique du Sud (Source Wikipédia). Photos : © Gérard Hequet (Cliquez pour agrandir)
Les abeilles d'Europe passent l'hiver blotties dans leur ruche, privant le Guêpier d’Europe de sa nourriture principale. La fin de l'été clôt donc la période faste pour ces oiseaux qui entament un long et périlleux voyage. Venus d'Europe occidentale, de grands vols de guêpiers franchissent le détroit de Gibraltar et survolent le Sahara pour prendre leurs quartiers d'hiver en Afrique de l'Ouest. Les guêpiers d'Europe centrale et orientale traversent la Méditerranée et le désert d'Arabie pour hiverner en Afrique du Sud (Source Wikipédia). Photos : © Gérard Hequet (Cliquez pour agrandir)
Les abeilles d'Europe passent l'hiver blotties dans leur ruche, privant le Guêpier d’Europe de sa nourriture principale. La fin de l'été clôt donc la période faste pour ces oiseaux qui entament un long et périlleux voyage. Venus d'Europe occidentale, de grands vols de guêpiers franchissent le détroit de Gibraltar et survolent le Sahara pour prendre leurs quartiers d'hiver en Afrique de l'Ouest. Les guêpiers d'Europe centrale et orientale traversent la Méditerranée et le désert d'Arabie pour hiverner en Afrique du Sud (Source Wikipédia). Photos : © Gérard Hequet (Cliquez pour agrandir)Les abeilles d'Europe passent l'hiver blotties dans leur ruche, privant le Guêpier d’Europe de sa nourriture principale. La fin de l'été clôt donc la période faste pour ces oiseaux qui entament un long et périlleux voyage. Venus d'Europe occidentale, de grands vols de guêpiers franchissent le détroit de Gibraltar et survolent le Sahara pour prendre leurs quartiers d'hiver en Afrique de l'Ouest. Les guêpiers d'Europe centrale et orientale traversent la Méditerranée et le désert d'Arabie pour hiverner en Afrique du Sud (Source Wikipédia). Photos : © Gérard Hequet (Cliquez pour agrandir)

Les abeilles d'Europe passent l'hiver blotties dans leur ruche, privant le Guêpier d’Europe de sa nourriture principale. La fin de l'été clôt donc la période faste pour ces oiseaux qui entament un long et périlleux voyage. Venus d'Europe occidentale, de grands vols de guêpiers franchissent le détroit de Gibraltar et survolent le Sahara pour prendre leurs quartiers d'hiver en Afrique de l'Ouest. Les guêpiers d'Europe centrale et orientale traversent la Méditerranée et le désert d'Arabie pour hiverner en Afrique du Sud (Source Wikipédia). Photos : © Gérard Hequet (Cliquez pour agrandir)

Cris du Guêpier d’Europe

Une fois l’insecte volant attrapé, le guêpier retourne à son perchoir et se produit alors un comportement original : l’oiseau jongle avec l’insecte afin de le saisir par le thorax dans son bec. Il frappe alors violemment sa proie contre la branche sur laquelle il se trouve afin de ramollir l’insecte et éventuellement extraire son venin. Une fois consommé, le guêpier ne tardera pas à rejeter des pelotes contenant les parties non digestes de l’insecte… avant de reprendre sa chasse (Source : Les Jardins de Noé). Photos : © Gérard Hequet (Cliquez pour agrandir)
Une fois l’insecte volant attrapé, le guêpier retourne à son perchoir et se produit alors un comportement original : l’oiseau jongle avec l’insecte afin de le saisir par le thorax dans son bec. Il frappe alors violemment sa proie contre la branche sur laquelle il se trouve afin de ramollir l’insecte et éventuellement extraire son venin. Une fois consommé, le guêpier ne tardera pas à rejeter des pelotes contenant les parties non digestes de l’insecte… avant de reprendre sa chasse (Source : Les Jardins de Noé). Photos : © Gérard Hequet (Cliquez pour agrandir)Une fois l’insecte volant attrapé, le guêpier retourne à son perchoir et se produit alors un comportement original : l’oiseau jongle avec l’insecte afin de le saisir par le thorax dans son bec. Il frappe alors violemment sa proie contre la branche sur laquelle il se trouve afin de ramollir l’insecte et éventuellement extraire son venin. Une fois consommé, le guêpier ne tardera pas à rejeter des pelotes contenant les parties non digestes de l’insecte… avant de reprendre sa chasse (Source : Les Jardins de Noé). Photos : © Gérard Hequet (Cliquez pour agrandir)

Une fois l’insecte volant attrapé, le guêpier retourne à son perchoir et se produit alors un comportement original : l’oiseau jongle avec l’insecte afin de le saisir par le thorax dans son bec. Il frappe alors violemment sa proie contre la branche sur laquelle il se trouve afin de ramollir l’insecte et éventuellement extraire son venin. Une fois consommé, le guêpier ne tardera pas à rejeter des pelotes contenant les parties non digestes de l’insecte… avant de reprendre sa chasse (Source : Les Jardins de Noé). Photos : © Gérard Hequet (Cliquez pour agrandir)

Images de…Images de…
Images de…
Images de…Images de…
Photos : © Gérard Hequet (Cliquez pour agrandir)
Photos : © Gérard Hequet (Cliquez pour agrandir)Photos : © Gérard Hequet (Cliquez pour agrandir)

Photos : © Gérard Hequet (Cliquez pour agrandir)

 

 

 

 

 

 

 

Si vous avez apprécié cette publication,

partagez-là avec vos amis et connaissances !

Si vous souhaitez être informé dès la parution d’un nouvel article,

Abonnez-vous !

C’est simple et, naturellement, gratuit !

 

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Anne 24/08/2020 08:38

Un seul mot : Merci !!!

Gérard Héquet 23/08/2020 21:57

Je suis actuellement pour 4 jours à Goslar, en Basse Saxe et je redécouvre mes photos que tu as harmonieusement complétées avec un beau texte sur le guêpier. Pour ta connaissance, des guêpiers seraient présents dans la vallée de la Meuse, et il y avait deux couples qui ont niché dans un tas de terre d'une entreprise de Wittring en 2017 et 18. Cet oiseau du Sud s'adapte au réchauffement climatique tout comme la huppe facie, la mante religieuse que l'on commence à rencontrer régulièrement en Lorraine.
Encore merci pour ton travail que j'apprécie beaucoup.
Amitiés
Gérard

Jean-Louis 24/08/2020 05:48

Merci à toi Gérard : je ne fais que diffuser ton magnifique travail

dominique 23/08/2020 19:25

Un exploit ces photos et c'est un bonheur de les voir; merci.

Béa kimcat 23/08/2020 18:32

Un oiseau magnifique !
Merci pour ce bel article.

Mario 23/08/2020 15:07

Très belles images d'un superbe oiseau.
Merci pour le partage.

Véronique 23/08/2020 10:16

Quelle splendeur, cadeau en ce dimanche matin !
Merci de partager cette beauté !

Jacky 23/08/2020 08:08

C'est un très bel oiseau. Je suis intéressé par sa venue car, cette année, les guêpes sont très nombreuses et agressives. Les photos sont superbes.

Serge 23/08/2020 07:48

Très belle publication.
Je partage...

Claire 23/08/2020 07:36

Quelle merveille que cet oiseau coloré !
Bravo à Gérard, le photographe et merci à vous, Jean-Louis, pour cette belle page...
Voilà qui est idéal pour un dimanche matin que je vous souhaite à tous, paisible !

Rose 23/08/2020 06:59

Quel magnifique oiseau : face à lui, les guêpes et autres malheureux insectes, n'ont qu'à bien se tenir... La loi de la nature est terrible mais, celle-là, je l'accepte car il s'agit de la mort des uns pour que d'autres vivent ! Rien à voir avec les massacres monstrueux des hommes qui, au final, jettent la moitié de la nourriture produite...

passiflore 23/08/2020 06:18

Superbe!Merci!

Jean-Louis 23/08/2020 05:29

Un grand merci à Gérard pour cette nouvelle contribution qui, espérons-le, ne sera pas la dernière ! Magnifiques et redoutables Guêpiers que je finirai bien par voir "en vrai" aussi... Pour cette année, c'est "cuit" : pensez-donc, dans à peine 2 ou 3 semaines, les hirondelles seront reparties, elles aussi...