En manque de sang

Publié le par Jean-Louis Schmitt

Pendant le confinement, trois toreros notoires, Juán José Padilla, Morante de la Puebla et Alberto López Simón, ont participé à des combats de coqs illégaux en Espagne. Ils pourraient être condamnés pour maltraitance animale et risquent jusqu'à deux ans de prison. On a confiance dans la justice...

Juán José Padilla a été encorné en 2011 par un taureau lors de « Feria del Pilar » à Saragosse puis, à nouveau en 2016 ce qui ne l’empêche pas de poursuivre ‘’son rêve’’ : trucider des bêtes préalablement affaiblies et torturées pour le plaisir de fans se délectant de tels spectacles : Jean Castex en est un inconditionnel défenseur sous prétexte de « l’Histoire et de la Culture » qui, en l’occurrence, ont bon dos…

Même type d’arguments de la part de la nouvelle ministre de la Culture qui déclarait en 2003 sur RMC : « Les corridas font partie de la culture de tout un élément... de toute une zone de notre pays. Et en tant que tel, cela doit être respecté ». En 2007, elle est assise dans les arènes de Bayonne.

Revirement spectaculaire en 2017, où Roselyne Bachelot déclare sur France Musique : « Je n'ai nulle intention de défendre ce spectacle barbare. Ce sera finalement sans regret que la corrida sera abandonnée. »… Qu’en sera-t-il désormais alors qu’elle est à la tête du ministère de la Culture ? Ces personnalités étant d’authentiques girouettes, on peut évidemment s’attendre à tout… y compris au pire !

Vidéo : Musique et corrida - Roselyne Bachelot (4 :28)

 

 

 

 

 

 

 

Si vous avez apprécié cette publication,

partagez-là avec vos amis et connaissances !

Si vous souhaitez être informé dès la parution d’un nouvel article,

Abonnez-vous !

C’est simple et, naturellement, gratuit !

 

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Zoé 24/08/2020 13:35

Une belle bande de pervers !

Anne 24/08/2020 08:58

Derrière tout ça il y a sûrement cette sacro sainte économie à préserver. J’espère pouvoir avoir confiance en Roselyne ( une angevine!) qui rappelez-vous était celle qui, à propos des vaccins et des masques, avait dit: «  je sais bien que le principe de précaution est un gros mot mais je persiste ».

Claire 24/08/2020 05:46

Corridas, combats de coqs... ces individus sont décidément incorrigibles ! Espérons que la justice aille au bout et condamne ces pervers !

dominique 23/08/2020 19:23

Et dire qu' "on " est allé rechercher Bachelot; apparemment elle sent le vent tourner.
Comme quoi la tradition est un faux prétexte, on voit bien ici que quand ils ne peuvent avoir leur quota de sang ils le trouvent ailleurs; affligeant et décourageant; les lois pourront changer les sanguinaires resteront sanguinaires ...

Béa kimcat 23/08/2020 18:31

Honte à tous ces sanguinaires !!
Bonne soirée Jean-Louis

osswald pierre 23/08/2020 13:29

Si on est en manque d'hémoglobine on peut aller au centre de transfusion local muni de sa carte de groupe, deux petites poches de 350 ml et c'est reparti, pas la peine d'embêter la basse-cour.