La LPO attaquée en justice par les chasseurs

Publié le par Jean-Louis Schmitt

La Fédération nationale des chasseurs a porté plainte pour diffamation suite au détournement par la LPO de ses affiches « premiers écologistes de France ? »

Une des affiches détournées par la LPO… (Cliquez pour agrandir)

Une des affiches détournées par la LPO… (Cliquez pour agrandir)

Il y a 2 ans, les chasseurs s’étaient autoproclamés « Premiers écologistes de France » à travers une campagne publicitaire de leur fédération nationale. La LPO s’était empressée de compléter leurs affiches afin de contredire cette affirmation, à laquelle l’autorité de régulation de la publicité avait d’ailleurs fait ajouter un point d’interrogation.

Nous expliquions ainsi que chaque année les chasseurs français chassent 20 espèces d’oiseaux menacées, cherchent à tuer illégalement des oiseaux migrateurs en février, relâchent 20 millions de faisans et autres gibiers d’élevage pour les abattre et torturent des oiseaux sous prétexte de tradition. Rien que du factuel. Les chasseurs ont attaqué la LPO en diffamation, entraînant la mise en examen du Directeur Général de l’association.

L’audience de fixation de la date du procès s’est tenue fin juin. Le procès aura lieu le 17 décembre 2021 devant la 17ème chambre correctionnelle de Paris. La LPO est sereine et fait confiance à la justice qui dans ce dossier reconnaîtra notre liberté d’expression sur un sujet d’intérêt général.

En parlant de plainte… 

En avril 2019, la LPO avait déposé une plainte contre l’Etat Français auprès de la Commission Européenne, visant des infractions relatives à la chasse. Le 2 juillet 2020, la Commission a donné 3 mois à la France pour se mettre en conformité avec le droit européen et faire cesser les pratiques de chasse illégale comme le piégeage "traditionnel" non sélectif des oiseaux, le tir des oies cendrées pendant leur migration ou la chasse d'espèces menacées…

Objets du délit : les affiches détournées par la LPO (Cliquez pour agrandir)
Objets du délit : les affiches détournées par la LPO (Cliquez pour agrandir)Objets du délit : les affiches détournées par la LPO (Cliquez pour agrandir)

Objets du délit : les affiches détournées par la LPO (Cliquez pour agrandir)

Source : LPO (6 juillet 2020)

 

 

 

 

 

 

 

Si vous avez apprécié cette publication,

partagez-là avec vos amis et connaissances !

Si vous souhaitez être informé dès la parution d’un nouvel article,

Abonnez-vous !

C’est simple et, naturellement, gratuit !

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans Oiseaux

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jacqueline Berthon 24/07/2020 22:20

Les nouveaux maires écologistes prendront-ils une belle occasion de se montrer unis pour soutenir la LPO?Cela aurait belle allure et sans doute un impact réel dans l'opinion et mettrait le pouvoir politique dans l'obligation d'assumer son allégeance aux chasseurs, ou au contraire de la dénoncer. Espérons que la conscience collective grandisse au profit du respect de la vie et de la vérité si "torturée " par les chasseurs dans leur affiche elle-même.Ils sont "gonflés".

Zoé 24/07/2020 20:32

le lobby de la chasse se sait soutenu en haut lieu politicard et cela lui donne des ailes! Espérons que la justice saura raison garder !

Béa kimcat 24/07/2020 17:35

La LPO a raison, bon sang de bonsoir !!!!!!!!!
Attaquée en justice par les chasseurs ???
A suivre en espérant que ce ne seront pas les chasseurs qui auront le dernier mot !!!

Mario 24/07/2020 15:16

Je crains le pire la "justice"aux ordres est capable de donner raison aux chasseurs. Ce souvenir qu'ils sont soutenus sans faille par le gouvernement et par de très nombreux politicards de tous bords surtout au sénat.

Anne 24/07/2020 14:57

C’est d’ailleurs ce que fait LPO avec ces affiches donc je pense ( j’espère) que la justice saura le reconnaître.

Anne 24/07/2020 14:55

Bien sûr toutes ces pratiques sont inadmissibles mais il me semble que plutôt que de s’attaquer à « La chasse » commencer par s’attaquer à ces pratiques honteuses serait un début. Vous l’admettez tous : s’attaquer au lobby de la chasse est peine perdue mais que pourraient répondre les chasseurs devant qq chose comme : « la chasse si vous voulez mais la barbarie non! ». Rappelez vous des colibris : il faut y aller goutte par goutte.

Fabienne 24/07/2020 14:50

Je suis désolée mais quand je lis cela, me vient alors une phrase du grand Michel Audiard : "Les cons, ça ose tout. C'est même à cela qu'on les reconnaît" !
Décidément, les chasseurs osent tout....

Jacky 24/07/2020 14:49

La LPO peut être sereine. De plus, la réaction des chasseurs leur offre une large publicité.

dominique 24/07/2020 14:36

C'est pourtant l'horrible réalité; les tristes réalités ! Comme le dit la chanson: "Le premier qui dit la vérité il doit être exécuté"; et exécuter ça ils connaissent les chasseurs, tuer est leur raison d'être ...à n'importe quel prix ou "dommage collatéral"...et ce n'est pas la nouvelle ministre, Barbara Pompili mon ex députée malgré moi , qui va s'opposer à ce puissant lobby; elle a de la volonté ...pour mener sa carrière en passant d'un parti à l'autre; elle sera aux ordres !

osswald pierre 24/07/2020 12:58

Je ne sais pas si les chasseurs sont les premiers écologistes de France, ce que l'on peut affirmer avec certitude c'est qu'ils n'ont pas le sens de l'humour.

GROSSE 24/07/2020 12:48

Ce sont des procédures d'intimidation comme pour les lanceurs d'alerte, en vue de décourager les personnes qui osent s'opposer aux chasseurs, tant ces gens-là n'admettent pas qu'on ose les contester.