La fleur du Grand Nord

Publié le par Jean-Louis Schmitt

Rendez-vous dans l'endroit le plus froid de Suisse à la rencontre de la saxifrage dorée. Cette relique glaciaire ne survit plus que dans quelques endroits de Suisse et de France.

Les tourbières et zones humides sont le domaine de prédilection de la Saxifrage dorée (Saxifraga hirculus)… Image extraite de la Minute Nature n° 202 de la Salamandre.

-40°C

Au cœur du Jura, la combe des Amburnex est un endroit unique, tout près de la vallée de Joux. Les combes sont très nombreuses dans le Jura. Ces anciennes vallées, dominées de chaque côté par des versants escarpés, sont de véritables pièges à froid. La combe des Amburnex, située à 1 300 mètres d'altitude, est encore plus froide que les autres. En plein hiver, le mercure peut y descendre à -40°C.

Des plantes des montagnes

Le pâturage marécageux qui se trouve au centre de la vallée abrite de nombreuses fleurs des milieux humides et tourbeux. Pêle-mêle, on y trouve la Parnassie des marais, avec ses cinq pétales aux nervures transparentes. Mais aussi la Swertie vivace, une cousine des gentianes toute droit venue de l'Himalaya et encore la rondouillette Succisse des prés.

Une fleur du froid

Mais la véritable star des Amburnex est une autre fleur : la Saxifrage dorée. En Suisse, on ne le trouve qu'à cet endroit, et en France elle ne résiste que dans quelques endroits du Jura.

Les Saxifrages sont pour la plupart des plantes qui poussent sur la roche, d'où leur nom. Ce sont des plantes emblématiques des Alpes. La Saxifrage dorée fait exception, elle préfère les pâturages humides. Ses jolies fleurs jaunes en étoiles, à cinq pétales finement ponctués de rouge, passent presque inaperçues dans les hautes herbes.

Cette fleur, si rare en Suisse, est assez commune dans le Grand Nord, on la trouve partout au Spitzberg, en Sibérie et dans le nord de la Scandinavie. Pour survivre, il lui faut des endroits froids et un sol toujours humide. Ces marais de montagne sont devenus très rare en Europe centrale, entrainant presque la disparition de la saxifrage.

Opération de sauvetage

Heureusement, un projet franco-suisse de réintroduction de la saxifrage est en œuvre depuis 2017. Des transplantations réussies ont permis de repeupler quelques endroits du Jura et des Préalpes. Les saxifrages des Ambrunex seront donc bientôt moins seules !

Vidéo : La fleur du Grand Nord (La Minute Nature n° 202) 3 :45

 

 

 

 

 

 

Si vous avez apprécié cette publication,

partagez-là avec vos amis et connaissances !

Si vous souhaitez être informé dès la parution d’un nouvel article,

Abonnez-vous !

C’est simple et, naturellement, gratuit !

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jacky 16/07/2020 12:00

La mobilisation pour cette fleur est bienvenue.

Jean-Louis 16/07/2020 06:47

La combe des Amburnex ! Voilà encore un lieu absolument magique où, heureusement, l'humain n'est pas trop intervenu... et pour cause : les conditions, à 1 300 mètres d'altitude, sont quand même assez extrême ! Une chance pour cette belle Saxifrage dorée... Mais qu'en sera-t-il avec le réchauffement climatique en cours ?

Béa kimcat 15/07/2020 15:55

Super saxifrage réintroduite !
Bon début de semaine Jean-Louis

domi 15/07/2020 15:00

repeupler est une belle idée