L’abattage rituel pour les nuls

Publié le par Jean-Louis Schmitt

L’Abattage rituel sans étourdissement. Réponses aux idées reçues et fausses croyances est édité par l’OEuvre d’assistance aux bêtes d’abattoirs (OABA), fondée en 1961 par Jacqueline Gilardoni. Cette petite brochure de 24 pages, avec photos et dessins, très claire, insiste sur la souffrance des animaux et la tromperie des consommateurs…

Une enquête réalisée par l'OABA dans 225 abattoirs français en 2006 permettait d'estimer que 28 % des gros bovins, 43 % des veaux, et 62 % des ovins, sont abattus en France selon un rituel. Seuls 7 à 12 % de ces mammifères abattus rituellement seraient étourdis. (Source : L214). Photo : JLS (Cliquez pour agrandir)

Une enquête réalisée par l'OABA dans 225 abattoirs français en 2006 permettait d'estimer que 28 % des gros bovins, 43 % des veaux, et 62 % des ovins, sont abattus en France selon un rituel. Seuls 7 à 12 % de ces mammifères abattus rituellement seraient étourdis. (Source : L214). Photo : JLS (Cliquez pour agrandir)

Il existe deux techniques d’abattage. La « conventionnelle » : « L’animal est étourdi avant la saignée, ce qui entraîne une perte de conscience immédiate dans le but de lui épargner toutes souffrances évitables. » Ceci lorsque c’est fait « dans les règles » : les nombreuses enquêtes de L214 ayant démontré que c’était couramment le contraire…

L’autre technique est pratiquée « dans le cadre des abattages rituels musulmans (Dhabiha pour la viande halal) et juifs (Shehita). […] l’animal est égorgé en pleine conscience sans qu’il ait été préalablement étourdi ». L’agonie peut durer jusqu’à quatorze minutes (rapport delInstitut national de la recherche agronomique, Inra, 2009).

L’Union européenne aurait pu interdire la dérogation qui permet l’abattage rituel, mais le règlement européen l’a reconduite en 2009, préférant laisser aux États « le choix d’appliquer ou non la dérogation à l’obligation d’étourdissement ». De droite comme de gauche, les différents gouvernements qui se sont succédé en France nont pas eu le courage du Danemark, de la Finlande, de lIslande, du Liechtenstein, du Luxembourg, de la Norvège, de la Slovénie, de la Suède, de la Suisse, de la Bavière et de la Belgique (Wallonie, Flandre), qui ont interdit cet abattage. Et ces pays n’ont pas « explosé ».

Cadre juridique, économique, exportations, importations… la brochure est à commander à l’OABA (10 place Léon-Blum, 75011 Paris) ou à télécharger ici.

On peut, bien sûr, ne pas consommer d’animaux, transformés en « viande ». Mais, dans la mesure où le monde ne sera jamais végétarien, les actions de l’OABA sont essentielles. Pour l’y aider, les dons sont bienvenus!

Source : Luce Lapin/Charlie Hebdo (04.07.2020)

Les employés des abattoirs vont désormais poser un genou sur le cou de l’animal à tuer… Illustration : Juin/Charlie Hebdo (Cliquer pour agrandir)

Les employés des abattoirs vont désormais poser un genou sur le cou de l’animal à tuer… Illustration : Juin/Charlie Hebdo (Cliquer pour agrandir)

 

 

 

 

 

 

 

Si vous avez apprécié cette publication,

partagez-là avec vos amis et connaissances !

Si vous souhaitez être informé dès la parution d’un nouvel article,

Abonnez-vous !

C’est simple et, naturellement, gratuit !

 

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

dominique 28/07/2020 14:13

Un article dévoilant bien les dessous du drame m'avait interpellée il y a quelques années; c'était en 2016 dans Marianne; le voici :
https://www.marianne.net/economie/souffrance-animale-lalliance-du-capital-et-du-religieux
Il me semble qu'il n'est pas complet ici car à l'époque l'aspect sanitaire, que j'ignorais, avait été également évoqué.

Anne 29/07/2020 22:32

Je viens de lire l’article signalé par Dominique : il est paru en juillet... 2016 et c’est effarant de constater que nous en sommes exactement au même point : « généraliser l'abattage halal coûte moins cher que de faire deux chaînes distinctes en réduisant les frais de personnel et de nettoyage » l’argent toujours ...

dominique 28/07/2020 14:02

Comme le rappelle Luc, au départ des demandes de dérogation aux lois pourtant si difficilement obtenues pour éviter trop de souffrance aux animaux dits de consommations,( je pense d'ailleurs que cela fait partie d'un embrigadement, mais ce qui m'importe d'abord ce sont les animaux), beaucoup d'états européens ont refusé et les musulmans se sont adaptés; la France fait beaucoup de mal par son laxisme dans ces domaines ; pourquoi? Le principe de Liberté est limité par celle des autres, par des lois humanistes chèrement acquises ; cette tolérance est la porte ouverte à toutes les régressions ! Certes on peut individuellement ne plus manger de viande mais cela n'empêche pas de vouloir le meilleur pour tous les animaux; et comme il est impossible de faire cesser la consommation de viande à tous, il est indispensable de faire en sorte d'abréger le stress et les souffrances; or là on a fait marche arrière. Je lis ici lobby; certainement ...il est avéré que pour chaque abattage on reverse une petite contribution aux instances religieuses ; on en revient donc toujours au FRIC; et de ce fait les mangeurs de viande disons raisonnables qui refusent cette souffrance retrouvent dans leur assiette de la viande issue de ces abattages qu'ils réprouvent. Les convictions personnelles humanistes ont-elles moins de valeur que les convictions religieuses ?

Claire 28/07/2020 05:38

Heureusement que les associations alertent... mais que ces combats sont longs ! Il est difficile de ne pas désespérer !

Luc Auger 28/07/2020 05:36

Horrible... la France est vraiment un cas à part, puisque dans d'autres pays européens, les religieux acceptent l'étourdissement préalable. Pourquoi "oublier" nos lois chez nous ???

Aurélie 28/07/2020 05:34

Le réseau FNAB milite pour un abattage à la ferme... dans un environnement qui soit familier à l’animal, accompagné par les gens qu’il connaît, afin de limiter stress et souffrances excessifs lors des transports, souvent trop longs, du temps « d’attente », et de l’abattage en lui même. Certes, me diront les vg et les vegans, la finalité reste la même. En effet, mais en attendant que les bientôt 8 milliards d’êtres humains ne soient végétariens, autant mettre en place des pratiques plus soutenables...

Anne 28/07/2020 12:10

Aurelie Merci ! Je viens de parcourir le site de FNAB c’est formidable!

Anne 28/07/2020 12:05

Merci Aurelie c’est tout à fait ce que je pense et je ne connaissais pas cette pratique d’abattage à la ferme. Les conditions sanitaires devant être respectées, elles constituent sans doute un frein à cette pratique.

Anne 27/07/2020 21:34

Le rite d’abattage avait pour but de mieux conserver la viande malgré la chaleur mais de nos jours il y a des frigos. De plus la religion musulmane interdit de boire de l’alcool ou de fumer ( on m’a dit qu’on coupait le nez des fumeurs) alors je ne comprends pas pourquoi tant de gens mangent halal ET fument et boivent de le alcool....

Jean-Louis 27/07/2020 21:31

Sujet épineux s'il en est : l'abattage rituel n'en est pas moins une honte qui, comme, le souligne Anne a tendance a être généralisé dans de nombreux abattoirs... Des associations comme L214 et l'OABA, le dénonce évidemment mais, il est vrai que le sujet reste tabou et aucun parlementaire n'ose s'en saisir pour les raisons soulevées par Anne...
Pour autant, il n'y a aucune raison de se taire et, c'est ce que je fais depuis fort longtemps !

Anne 27/07/2020 21:36

MERCI !!!!!!

Anne 27/07/2020 20:59

Le problème sur ce sujet c’est que si vous dénoncez ces pratiques vous êtes pris pour quelqu’un d’opposé aux juifs et aux musulmans et par suite aux arabes et hop on vous traite de raciste. Comme dit Domi, la religion n’autorise pas tout mais... personne n’ose le dire. Vous ne verrez pas (à ma connaissance?) de star qui ose réagir de peur de passer pour raciste et c’est navrant.

Zoé 27/07/2020 17:10

Comme Anne , je ne décolère pas sur ce sujet ! C'est monstrueux !

domi 27/07/2020 14:31

la religion n'autorise pas tout

Anne 27/07/2020 11:33

La France est une république laïque donc si des personnes ne peuvent pas suivre leur rite religieux c’est simple : il n’y a qu’à soit ne pas manger de viande soit aller vivre dans un autre pays. OK pour que sur les avions de compagnie arabe il ne soit pas possible de se faire servir d’alcool, alors pourquoi ne pas respecter nos lois sur le territoire français.

Anne 27/07/2020 10:40

Voilà qui me met très en colère depuis longtemps. Pourquoi pas alors tolérer l’excision puisque c’est une pratique religieuse !!! Et aussi les sacrifices (et d’enfants!!!!) !!! C’est vraiment une honte. D’autant plus que (mais je n’en suis évidemment pas sûre) il paraît que parfois il y a plus de viande Halal que nécessaire «  au cas où » et le surplus est vendu comme viandes abattues normalement. Et je ne vois pas de pétition circuler ! La encore il doit y avoir un lobby important ..., d’électeurs potentiels. J’ai honte et ne décolère pas!