Journal du déconfinement (5)

Publié le par Jean-Louis Schmitt

Comme le temps s’y prête, les balades sont désormais longues et ponctuées de nombreuses pauses généralement pour observer et apprécier pleinement la nature autour de chez nous…

Les prairies fleuries comme celle-ci se font de plus en plus rares… Photo : JLS (Cliquez pour agrandir)

Les prairies fleuries comme celle-ci se font de plus en plus rares… Photo : JLS (Cliquez pour agrandir)

Lors d’un passage dans un pré non encore fauché, j’ai été attiré par un grand nombre de fleurs des champs ! Avec les ‘’prairies temporaires de fauche’’ (1), les fleurs disparaissent en effet de plus en plus de nos campagnes puisque, dans ce cas, n’est semée qu’une flore assez simple (généralement du Ray-grass) destinée à être ensilée ! Voir donc une prairie avec des fleurs de toutes sortes devient presque un évènement et, pour le naturaliste, c’est un bonheur de voir la vie qui y grouille à l’inverse de ces prairies temporaires qui sont d’une déprimante pauvreté pour ce qui est de la biodiversité !

Là où il y a des fleurs il y a forcément des insectes : avec le soleil qui, dès le matin, fait considérablement monter les températures, l’activité des butineurs commence donc assez tôt ! S’arrêter pour les observer longuement lorsque l’occasion se présente, est pour moi un immense plaisir. L’incroyable diversité de couleurs et de formes des gesses, des bleuets, des renoncules, des salsifis des prés, des bugles rampantes, des lamiers, des scabieuses, des silènes, des sauges… m’attire tel un aimant ! Ce matin-là, ce sont des marguerites qui ont attiré mon regard et, parmi elles, une en particulier qui avait deux ou trois pétales bizarrement retournés… Je l’ai examinée, titillée un petit peu et ai remarqué qu’une petite bestiole se cachait sous les pétales en question ! N’appréciant visiblement pas cette intrusion, une petite araignée de 3 ou 4 mm a fini par se montrer peu à peu !

On trouve cette petite araignée sur de nombreuses fleurs, mais elle est également très souvent sur des ombellifères… Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)On trouve cette petite araignée sur de nombreuses fleurs, mais elle est également très souvent sur des ombellifères… Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)

On trouve cette petite araignée sur de nombreuses fleurs, mais elle est également très souvent sur des ombellifères… Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)

Comme je découvrais la mignonne, je l’ai photographiée sous tous les angles pour l’identifier : le dessin noir caractéristique sur son abdomen allait beaucoup m’y aider ! Il s’agissait de l’Araignée Napoléon –en raison justement de ce fameux dessin noir qui évoque le buste de l’empereur avec son bicorne-. Elle fait partie de la famille des Thomisidae par ailleurs appelée ‘’araignée crabe’’ (2)… Les jours suivants, j’en ai trouvé quelques autres spécimens avec des nuances de coloration de l’abdomen (rouge, jaune et blanc) !

Outre sa manière originale de se camoufler en se fabricant un modeste mais efficace affût, cette petite araignée (3) se distingue par la taille des proies qu’elle capture : souvent de malheureux insectes butineurs beaucoup plus grands qu’elle ! Cela dit, elle peut aussi se contenter d’une fourmi (c’est une des rares araignées à le faire)…

 

  1. Les ‘’prairies temporaires de fauche’’ sont des surfaces de terres arables retournées et ensemencées d’herbe ou autres plantes fourragères… Les prairies permanentes sont, quant à elles, des surfaces de production d’herbe (prairies) -ou autres plantes fourragères- qui n’ont pas été retournées depuis cinq ans au moins…
  2. Contrairement à la majorité de leurs consœurs, les ‘’araignées crabes’’ ne fabriquent pas de toiles et elles sont dotées de pattes antérieures
  3. La taille de la femelle varie de 6 à 8 mm, alors que le mâle ne mesure que 2 à 4 mm
L’Araignée Napoléon (Synema globosum) se reconnait assez facilement grâce à son dessin noir rappelant Napoléon… Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)
L’Araignée Napoléon (Synema globosum) se reconnait assez facilement grâce à son dessin noir rappelant Napoléon… Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)L’Araignée Napoléon (Synema globosum) se reconnait assez facilement grâce à son dessin noir rappelant Napoléon… Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)

L’Araignée Napoléon (Synema globosum) se reconnait assez facilement grâce à son dessin noir rappelant Napoléon… Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)

Le saviez-vous ?

L’araignée Napoléon attend patiemment sa proie sur une fleur : cette traque immobile peut durer quelques heures, voir des jours et des jours : ses possibilités de jeûne étant stupéfiantes et quasi illimitées !

La partie claire de l'abdomen varie selon les individus du jaune au rouge, en passant par le marron… Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)La partie claire de l'abdomen varie selon les individus du jaune au rouge, en passant par le marron… Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)

La partie claire de l'abdomen varie selon les individus du jaune au rouge, en passant par le marron… Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)

 

 

 

 

 

 

 

Si vous avez apprécié cette publication,

partagez-là avec vos amis et connaissances !

Si vous souhaitez être informé dès la parution d’un nouvel article,

Abonnez-vous !

C’est simple et, naturellement, gratuit !

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

kimcat 01/06/2020 18:16

Passionnante cette petite araignée-Napoléon sur sa marguerite !
Ma fille en a plein dans son verger (des marguerites et des araignées)

Chantal33300 01/06/2020 15:57

j'aime l'état sauvage des prairies avec des fleurs de toute sorte. Bon après midi

Jacky 01/06/2020 08:04

Je suis littéralement amoureux de ces prairies fleuries et herbeuses qui ondoient sous le vent. Ces insectes inféodés a une fleur sont passionnants à découvrir.

JC 31/05/2020 23:48

Près de chez moi aussi, il y a aussi des prairies permanentes remplies de marguerites et autres fleurs. Quelques-unes ont été coupées et d’autres non. Je ne suis pas assez spécialiste pour identifier beaucoup de fleurs, ni ces araignées s’il y en a, mais le bord de la route est couvert de grandes berces qui parachèvent la décoration du tableau.

Sylvie 31/05/2020 21:41

Très intéressant et quelles belles photos !

domi 31/05/2020 17:56

quel bel environnement, quel bon naturaliste tu fais !

Zoé 31/05/2020 17:18

Que la nature est merveilleuse! Merci pour ce beau reportage chez les minis minis!

Cléo 31/05/2020 16:56

Ça alors : elle est astucieuse cette araignée... et patiente! Tu as pris de bien jolies photos! Bises et belle journée à vous deux !

dominique 31/05/2020 13:43

Le monde est beau et varié (encore !!!) pour qui se lève tôt et sait regarder. Merci Jean-Louis pour ce partage.

d 31/05/2020 13:42

Le monde est beau et varié (encore !!!) pour qui se lève tôt et sait regarder. Merci Jean-Louis pour ce partage.