Confinement J.52

Publié le par Jean-Louis Schmitt

Jeudi 7 Mai. Il y a de l’ambiance au jardin car, du côté des oiseaux nicheurs, il y a déjà plusieurs éclosions. Du coup, on sait de suite quels nichoirs sont occupés : il n’y a qu’à observer les allers et venues des parents et nous voilà fixés également sur l’espèce qui y a élue domicile…

L’Étourneau sansonnet (Sturnus vulgaris) est un peu plus petit que le Merle noir avec lequel il est parfois confondu. Pourtant, à y regarder d’un peu plus près, ils sont vraiment très peu ressemblants… Photo : JLS (Cliquez pour agrandir)

L’Étourneau sansonnet (Sturnus vulgaris) est un peu plus petit que le Merle noir avec lequel il est parfois confondu. Pourtant, à y regarder d’un peu plus près, ils sont vraiment très peu ressemblants… Photo : JLS (Cliquez pour agrandir)

Chez les Etourneaux, passée la quinzaine de jours d’incubation, nous n’avons pas tardé à constater une activité intense et relativement bruyante : en effet, à chacun de nos passages dans le périmètre du nichoir en question, papa et maman Sansonnet nous insultent vivement afin que nous ne traînions pas dans le secteur, notre présence ayant le chic de les agacer considérablement ! Nous rusons donc pour ne pas trop nous faire voir –ce qui n’est pas évident du tout, à croire que ces oiseaux ont des antennes partout- tout en essayant de les observer d’un peu plus loin…

Il en est de même lorsqu’approche un prédateur potentiel : ainsi, quand un des chats de la maison –âgés et très peu portés sur la chasse car c’est une activité bien trop fatiguante…- s’aventure dans la ‘’zone interdite’’, le ramdam est instantané. Par précaution, nous avons tout de même mis en place un système de protection –genre ‘’stop chats’’- à l’arbre dans lequel est fixé le nichoir afin qu’aucun prédateur ne puisse y grimper car, souvenez-vous, la nuit aux Joubarbes, rôde également la fouine et, ma foi, une nichée d’étourneaux en guise d’amuse-gueule ne la rebuterait certainement pas ! Lorsque les pies qui nichent non loin ou une corneille s’approchent de trop près, les Etourneaux font savoir bruyamment à l’intruse qu’elle est, elle aussi, ‘’persona non grata’’ !

Toutes ces précautions font que, pour l’heure, tout se passe pour le mieux pour la petite ( ?) famille ! En fait, pour le moment, nous ignorons à combien s’élève le nombre de rejetons mais d’après le vacarme qu’ils font quand les parents approchent avec des insectes et autres chenilles plein le bec, nous les estimons à au moins cinq ce qui est une bonne moyenne pour l’espèce !

Les Etourneaux sont, de manière générale, assez peu aimés par les jardiniers et les agriculteurs : il est vrai que, lorsque le temps des cerises est là et qu’un groupe compact de ces oiseaux s’abat sur votre arbre fruitier, il est rapidement mis à sac… Idem pour les vignes ! Alors de plus en plus de propriétaires mettent en place de bruyants canons anti-oiseaux ou ‘’épouvantails à gaz’’ destinés à les effaroucher ! Une pollution sonore très désagréable que nous n’approuvons nullement chez nous. Aussi, si les pilleurs nous laissent des cerises, c’est tant mieux, sinon, tant pis pour les tartes et autres confitures… ‘’Nos’’ Etourneaux semblent avoir pris conscience de notre grande tolérance à leur égard car, chaque année, ils reviennent nicher aux Joubarbes… pour notre plus grand plaisir !

Confinement J.52Confinement J.52
Confinement J.52
Confinement J.52Confinement J.52
Le sansonnet niche dans n'importe quel trou ou cavité d'arbre ou de bâtiment. Son nid est fait d'une structure grossière de paille et d'herbe, tapissée de plumes. L'étourneau le décore parfois avec les feuilles vertes ou les fleurs de plantes aux propriétés insecticides... Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)
Le sansonnet niche dans n'importe quel trou ou cavité d'arbre ou de bâtiment. Son nid est fait d'une structure grossière de paille et d'herbe, tapissée de plumes. L'étourneau le décore parfois avec les feuilles vertes ou les fleurs de plantes aux propriétés insecticides... Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)Le sansonnet niche dans n'importe quel trou ou cavité d'arbre ou de bâtiment. Son nid est fait d'une structure grossière de paille et d'herbe, tapissée de plumes. L'étourneau le décore parfois avec les feuilles vertes ou les fleurs de plantes aux propriétés insecticides... Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)
Le sansonnet niche dans n'importe quel trou ou cavité d'arbre ou de bâtiment. Son nid est fait d'une structure grossière de paille et d'herbe, tapissée de plumes. L'étourneau le décore parfois avec les feuilles vertes ou les fleurs de plantes aux propriétés insecticides... Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)Le sansonnet niche dans n'importe quel trou ou cavité d'arbre ou de bâtiment. Son nid est fait d'une structure grossière de paille et d'herbe, tapissée de plumes. L'étourneau le décore parfois avec les feuilles vertes ou les fleurs de plantes aux propriétés insecticides... Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)

Le sansonnet niche dans n'importe quel trou ou cavité d'arbre ou de bâtiment. Son nid est fait d'une structure grossière de paille et d'herbe, tapissée de plumes. L'étourneau le décore parfois avec les feuilles vertes ou les fleurs de plantes aux propriétés insecticides... Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)

Vidéo : chants et cris de l'étourneau sansonnet (5 :19)

 

À suivre…

 

Et vous ? Comment vivez-vous ce confinement ? Racontez-nous !

 

 

 

 

 

 

 

 

Si vous avez apprécié cette publication,

partagez-là avec vos amis et connaissances !

Si vous souhaitez être informé dès la parution d’un nouvel article,

Abonnez-vous !

C’est simple et, naturellement, gratuit !

 

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Chantal33300 13/05/2020 15:19

nous avons plein d'étourneaux qui viennent tous les ans

kimcat 10/05/2020 18:14

Une charmante petite famille étourneaux et une belle vidéo.

simone 09/05/2020 13:30

quelles belles images encore une fois !!

Sylvie 08/05/2020 17:31

On a eu une nichée d'étourneaux une année. Les bébés sont irrésistibles avec leur bouille comique !
Dommage que je ne puisse pas ajouter leurs photos à ce commentaire.

Jean-Louis 08/05/2020 20:13

Merci Sylvie : vous pouvez m'envoyer vos photos par mail et je trouverai bien une occasion de les publier !

Cléo 08/05/2020 17:03

C'est superbe cette petite famille! Beau billet sur les étourneaux! Bises et belle journée à vous deux!

Zoé 08/05/2020 16:48

Quel bel article! Tes hôtes ont toqué au bon nichoir. Ici aussi nous disons souvent adieu aux cerises consentants et contents!
Belle soirée aux Joubarbes. Amitiés

Jean-Louis 08/05/2020 20:14

Merci Zoé !
Bonne soirée également...

Stéphane 08/05/2020 14:43

Un étourneau sansonnet ne naît pas sans son, et il le fait savoir aux étourdis qui sans son s'approchent de son nid.

osswald Pierre 08/05/2020 23:00

Si c'est sans sonnets pour Hélène ce n'est pas du Ronsard.

Jean-Louis 08/05/2020 20:12

Waouh ! Bravo Stéphane !

Jacky 08/05/2020 14:24

Un couple d'étourneaux niche à côté de la maison. Nous observons leurs activités. Tu évoques les groupes de ces oiseaux. Nos voisins sont deux à s'occuper de leur nichée. Vont-ils rejoindre un groupe plus tard? A quel moment se regroupent-ils?

Jacky 08/05/2020 18:14

Merci Pierre, de rendre notre lourdeur plus légère!

osswald Pierre 08/05/2020 15:57

Oui Jacky, les étourneaux se rassemblent en automne, comme certains parmi nous qui battent le pavé en septembre pour de bonnes ou de mauvaises raisons. Les étourneaux se rassemblent pour écrire des notes dans les peupliers dénudés et dessiner d'élégantes et fugaces arabesques dans le ciel, cela pour nous rappeler et nous faire regretter notre incroyable lourdeur.

JC 08/05/2020 14:09

Finalement difficile de savoir qui accueille ? En tout cas, ça semble un petit paradis pour eux.

domi 08/05/2020 13:43

c'est la nature qui vient à toi !

dominique 08/05/2020 13:12

Un isolé vient parfois chez nous; je les croyais grégaires; et Sifflet d'or ("tous les merles ne s'appellent-ils pas Sifflet d'or" lui dit un interlocuteur ailé dans le conte qui met ses voyages en scène) continue à chanter, siffler à longueur de journée comme depuis plusieurs jours; n'a-t-il pas encore trouvé de compagne, a-t-il une autre motivation...mais c'est agréable à prendre!
J'admire ici une fois encore votre capacité à refuser l'anthropocentrisme, ce que j'admire et approuve, tant pis pour les cerises..et autres fruits ou légumes, nous ne sommes pas les seuls sur Terre et acceptons de partager; un exemple que nous tous devrions suivre depuis...toujours.