Fermes pédagogiques : ça fait du bien à tout le monde !

Publié le par Jean-Louis Schmitt

Les exploitations agricoles sont de plus en plus nombreuses à ouvrir leurs portes, une attente du public, mais aussi un bon moyen pour les agriculteurs de valoriser leurs savoir-faire.

Les fermes pédagogiques font du bien à tous. Photo : JLS (Cliquez pour agrandir)

Les fermes pédagogiques font du bien à tous. Photo : JLS (Cliquez pour agrandir)

Une idée de sortie pour un dimanche d’ailleurs… C’est un peu par hasard que j’ai visité une ferme pédagogique, en famille, il y a quelques semaines dans le Calvados. Une indication sur ma route avec une petite flèche et la mention "ferme pédagogique, vente de produits fermiers". Les deux me vont, ni une ni deux, changement de programme.

À peine garé, Eric Maertens, agriculteur depuis 32 ans nous a accueilli, bien accompagné… Nous voilà partis pour 1h30 de déambulation entre une étable et ce petit veau de 36 heures que mon fils a pu caresser, les cochons, bien sûr, les moutons et les ânes, mais aussi les ruches et les pommiers, de l’autre côté de la prairie après le ruisseau...

"Eric le fermier", comme il aime se faire appeler, a bien fait les choses avec un petit espace de vente des produits de sa ferme dans une grange : jus de pomme, calvados, cidre, rillettes et miel à des prix très raisonnables, comme le prix de l’entrée fixé à 3 euros, abordable...

Un complément de revenus, mais pas que...

Forcément ouvrir sa ferme aux visiteurs, c’est un complément de revenus, mais pour Eric Maertens qui exploite tout en bio depuis plus de 20 ans, ce n’est pas la seule motivation. En fait, tout a commencé un jour de visite scolaire, avec ces enfants qui ne savaient pas d'où venait le lait qu'ils buvaient le matin.

C’est important ce rôle pédagogique car Eric Maertens me l’a dit plusieurs fois, il est fier de ce qu’il fait et du regard que les visiteurs portent sur son métier qui est en pleine crise sociale et même sociétale...

Des fermes pédagogiques près de chez soi

Un bon vieux moteur de recherche en ligne, ça marche bien, sinon vous avez des réseaux de fermes pédagogiques comme "Bienvenue à la ferme" ou "Accueil Paysan" par exemple.

Très souvent, il s’agit notamment de rapprocher les citadins du monde agricole, avec deux cas de figure la plupart du temps :

  • Les fermes d’animation qui sont dans une approche éducative en priorité
  • Les exploitations agricoles qui produisent et ouvrent leurs portes au public en plus de leur activité première

Visite à la ferme du Lieu Roussel, l'occasion de réviser les classiques

D’ailleurs vous repartez avec un petit quiz entre les mains pour tester ensuite vos connaissances, par exemple la différence entre le bœuf et le taureau (le bœuf est castré), le petit de la truie qui est le cochonnet et le mâle le verrat… Bref un peu de culture générale, et un recadrage sur le monde agricole, bien loin des caricatures… qui fait du bien à tout le monde !

Valère Corréard/France Inter*

 

*Chaque semaine "Social Lab" vous propose un coup de projecteur sur une tendance ou une initiative qui pourrait changer (un peu, beaucoup ou pas du tout) le monde et notre quotidien. C’est sur France Inter, le dimanche à 6h55 !

 

 

 

 

 

 

Si vous avez apprécié cette publication,

partagez-là avec vos amis et connaissances !

Si vous souhaitez être informé dès la parution d’un nouvel article,

Abonnez-vous !

C’est simple et, naturellement, gratuit !

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

dom 17/04/2020 12:22

Heureux de voir que certains réfléchissent plus loin que le bout de leur nez.
Ce ne sont là que de simples zoos d'animaux domestiques, un truc à la mode qui s'ajoute à la longue liste des diverses structures d'attractions de diverses dimensions à profil divers. ça promène la famille le dimanche et rapporte à leurs initiateurs qui trouvent là un revenu supplémentaire. Les conditions de détention et d'élevage sont assez souvent douteuses. Cela n'a rien de fermes. Juste une vitrine où on cachera la réalité du pourquoi de l'existence de ces formes domestiques, sans jamais présenter comment le poussin ou l'agneau finira. Bref un truc simplement ludique

Jean-Louis 11/04/2020 06:39

Merci pour vos divers commentaires et merci à la plupart d'entre vous de ne pas être dupes ! Comme le dit Michèle, la réalité de l'élevage est volontairement occultée et les "fermes pédagogiques" ne reflètent en rien ce qu'est effectivement devenu l'élevage et l'agriculture aujourd'hui...En tous les cas ce n'est pas cette agriculture à laquelle nous aspirons...
Bon confinement pascal à tous : cela peut permettre de saines réflexions sur le monde dans lequel nous vivons et sur celui que nous voulons !

Michèle 11/04/2020 05:55

J'ai beaucoup de mal avec ces fermes dites "pédagogiques" où l'on montre de jolis agneaux, des veaux craquants, des porcelets heureux de gambader etc. et on l'on oublie de dire aux visiteurs que, actuellement, l'élevage est très loin de tout cela ! Qu'en fait, les cochons sont entassés dans des "usines à viande", qu'on castre les porcelets à vif, que les poulets vivent par milliers dans des bâtiments, que les poules pondeuses sont dans des cages exiguës dont elles ne sortiront que pour aller à l'abattoir, que le joli petit agneau qu'on a tenu dans ses bras sera impitoyablement égorgé (surtout en ce temps de Pâques, c'est le moment d'y penser)... La vraie "pédagogie" se serait de révéler tout cela aux visiteurs et non pas de leur vendre des rillettes –issues des mignons cochons, vous vous souvenez ?- et autres produits animaux… Bref, les fermes pédagogiques sont en quelque sorte comme le salon de l’agriculture : une vaste supercherie !

Jacky 10/04/2020 17:52

Message de Michèle ; Elle visitait régulièrement avec ses élèves ces fermes pédagogiques, déjà au début de sa carrière d'enseignante en 1978. Il n'y a rien de nouveau sous le soleil. Si les leçons n'ont pas été tirées depuis. Alors.......

dominique 10/04/2020 14:47

Je lis et comprends les réticences ô combien. Cependant il va falloir développer ces structures pour abolir les élevages industriels et la connaissance des animaux de la ferme par les enfants devrait y aider. Savoir c'est pouvoir....

Zoé 10/04/2020 14:07

J'ai un peu de mal avec cette approche , je ne conteste pas la démarche pédagogique mais, à moins que ce soit une ferme-refuge, je crains qu'on passe sous silence le sort des animaux ou alors qu'on explique à l'enfant que c'est normal de manger l'agneau ou le petit lapin , et ça me gène terriblement.

domi 10/04/2020 10:43

après la crise, on devrait revenir à certaines valeurs

Fabienne 10/04/2020 09:51

Bonjour,
Je mettrais néanmoins un bémol. Toutes les fermes pédagogiques ne sont pas d'égale valeur notamment au regard des animaux. La "bientraitance" animale n'est pas toujours au RDV. Derrière la belle image, tout n'est pas authentique ni respectueux.
Bonne journée à tous et prenez soin de vous !

Jean-Louis 10/04/2020 11:50

Vous avez parfaitement raison Fabienne et je compte sur vous et l'ensemble des lecteurs pour partager les "bonnes adresses" comme les "mauvaises" histoire d'informer utilement ceux que le sujet intéresse et qui seraient tentés d'aller visiter une de ces fermes pédagogiques !
Vous aussi : prenez soin de vous !

Jean-Louis 10/04/2020 05:38

Pour se changer les idées : il n'est pas interdit de penser à "l'après" confinement ! Il sera alors temps de rester solidaire du milieu médical mais aussi de toutes les activités qui, par manque de public, auront beaucoup souffert durant la crise sanitaire...