Confinement J.6

Publié le par Jean-Louis Schmitt

Dimanche 22 mars 2020. Dehors, il y a toujours ce vent fort et froid d’Est (il fait à peine 1° ce matin) mais, la pluie a cessé et, selon la météo, le soleil devrait revenir ! Je viens d’écouter les infos de 6h30 et les nouvelles ne sont pas réjouissantes : dans le pays, il y a eu 112 décès de plus dus au Covid 19 rien que ces dernière 24 heures…

Photo : JLS (Cliquez pour agrandir)

Photo : JLS (Cliquez pour agrandir)

J’ai entendu également le ‘’coup de gueule’’ d’une femme médecin qui, se rendant à son travail au volant de sa voiture, observe, scandalisée, que ‘’en attendant l’ouverture de leur supermarché, il y a des gens qui papotent comme si de rien était et sans la moindre protection ‘’. Même scène devant un boucher ‘’alors que ces gens pourraient juste faire leurs courses et rentrer immédiatement chez eux’’. En colère, elle ajoute « Aux urgences, on attend la vague pour ce week-end : alors, sérieusement, rentrez tous chez vous, ayez un peu de respect pour nous, pour les gens que vous allez contaminer… Ce n’est pas possible de continuer comme ça : vous ne vous rendez pas compte de la vague qui va nous arriver dessus ! Nous (le personnel soignant) on commence juste à la voir au loin et on a extrêmement peur… Si vous ne voulez pas vous retrouver tous à l’hôpital et tous nous croiser avec nos masques dans les couloirs, sur des brancards, restez chez vous s’il vous plaît !’.

Parce que chaque geste compte…

En cette période de pénurie, le GORNA, centre de soins pour la faune sauvage dont je vous parle régulièrement ici, a mis l’intégralité de son stock de matériel sanitaire, masques, gants, combinaisons et charlottes à la disposition des personnels de santé.

‘’Certes, explique Guy Marchive, le responsable du centre, dans cette guerre contre la maladie, ce ne sont que quelques cartouches mais qui seront très utiles à ceux qui risquent leur vie pour les nôtres. C’est un modeste témoignage de toute notre reconnaissance et de notre admiration pour leur engagement sans faille et leur dévouement exemplaire. Il n’est pas inutile de rappeler que tout ce matériel nous avait été offert par… des infirmières, des pharmacies et des salariés de fournisseurs de laboratoires. La vraie solidarité n’est pas unilatérale mais doit aller dans les deux sens’’. Et péremptoire, Guy ajoute : ‘’Vous aussi, sauvez des vies : restez chez vous !’’

La majorité du matériel a été confié à l’hôpital proche d'Ingwiller et des masques ont été déposés chez une infirmière de Neuwiller-lès-Saverne qui n'avait plus rien ! Photo : GORNA (Cliquez pour agrandir)La majorité du matériel a été confié à l’hôpital proche d'Ingwiller et des masques ont été déposés chez une infirmière de Neuwiller-lès-Saverne qui n'avait plus rien ! Photo : GORNA (Cliquez pour agrandir)

La majorité du matériel a été confié à l’hôpital proche d'Ingwiller et des masques ont été déposés chez une infirmière de Neuwiller-lès-Saverne qui n'avait plus rien ! Photo : GORNA (Cliquez pour agrandir)

 

À suivre…

 

Et vous ? Comment vivez-vous ce confinement ? Racontez-nous !

 

 

 

 

 

 

Si vous avez apprécié cette publication,

partagez-là avec vos amis et connaissances !

Si vous souhaitez être informé dès la parution d’un nouvel article,

Abonnez-vous !

C’est simple et, naturellement, gratuit !

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

simone 25/03/2020 23:22

Très inquiète pour ma fille qui travaille en Grande surface ! pas de gants pas de masques ! elle aurait pu profiter de son droit de retrait, mais " il faut bien que quelqu'un reste" ! Merci à tous ceux et celles qui font le boulot.. Alors normal que je sois en colère lorsque je vois des irresponsables continuer leur petite balade !!

pascale corbin 24/03/2020 15:21

C'est la nature qui se rebelle, l'humain doit disparaître, il disparaîtra. Aucun avertissement ne peut changer quoi que ce soit, c'est le plus stupide des animaux. C'est ainsi.

Françoise 24/03/2020 10:43

Nous aussi nous avons conscience d'être privilégiés puisque nous sommes retraités et avons un grand jardin. Préparation de la terre à la grelinette pour les légumes, plantation de fleurs, observation des oiseaux, la huppe est de retour, la petite tourterelle est sur son nid... Mais tout cela n'empêche pas l'inquiétude pour nos proches et pour tous ceux qui sont en première ligne. Quand et comment tout cela va-t-il finir ?

Zoé 23/03/2020 19:20

Le manque de civisme camouflé en esprit de rébellion à 2 balles me met en rage quand on commence à avoir des décès parmi les soignants.

Cléo 23/03/2020 19:16

Pas croyable! Il y en a qui se pensent à l'abri et qui se foutent complètement des autres. C'est désolant! Heureusement qu'il y en a d'autres qui ont le sens de la solidarité! Bonne journée!

dominique 23/03/2020 19:14

Et oui encore: le début du respect et de la reconnaissance pour le personnel soignant c'est de tout faire pour juguler la propagation en évitant les rassemblements décrits ici ! Jacky évoque les risques encourus par les caissières pour que nous puissions tous être ravitaillés; on me dit que parfois elles  se font houspiller par certains clients, surréaliste...je n'ai pu le constater mais voici :
ce jour  au drive, bien obligée après 2 semaines et demi sans faire de ravitaillement; un peu d'attente,  du monde, calme et respectueux des consignes , mais  il m'a paru évident de remercier les dames qui nous livraient de se dévouer pour nous tous; et bien j'étais la seule ...et elles en ont été contentes vraiment...leur grand sourire l'a montré . D'autres le font certainement mais là non, j'étais la seule sur 6 clients qui se sont succédé; alors la solidarité elle ne passe pas par tout le monde ...et perdurera-t-elle?

dominique 23/03/2020 19:09

Pas étonnant de la part du GORNA; quand on se dévoue pour les autres , animaux ou pas, c'est qu'on a le sens de la solidarité ancré en soi ! Et oui nous avons la chance: d'être retraités pension garantie à la fin du mois aucun risque à prendre pour garder notre "pouvoir d'achat", de profiter d'une maison avec jardin, d'être surprotégés; j'y pense chaque jour : en la circonstance nous faisons partie des ultra privilégiés .

kimcat 23/03/2020 19:02

Bravo !
Et honte à ceux qui se mettent en danger et mettent les autres en danger en ne respectant pas les consignes

domi 23/03/2020 18:18

Bravo pour la solidarité, bravo aussi pour l'utile message aux indisciplinés. On ne doit avoir que les contacts indispensables ! Même sans obligation j'ai commencé le confinement !

Jacky 23/03/2020 18:14

Je continue de jardiner. J'ai trop besoin d'être d'air frais. J'ai pris des nouvelles d'une nièce qui est caissière dans un supermarché. Elle angoisse beaucoup car elle est très exposée et peu protégée. Je constate tous les jours notre chance d'être retraités. Nous devons être reconnaissants et respectueux de toutes ces personnes dont la présence est obligatoire à leur travail.

Sylvie 23/03/2020 17:51

La météo est toujours bien frisquette, alors le travail à l'intérieur continue.
La situation sanitaire est gravissime et certains continuent à être irresponsables : à 22 h chaque soir, il y a un voisin dans mon quartier qui reçoit du monde, ni vu ni connu ! il faudrait un couvre-feu et des sanctions plus sévères.