Vivre avec les loups…

Publié le par Jean-Louis Schmitt

En voilà une idée saugrenue ! En tous cas, elle l’est pour le plus grand nombre d’entre nous : en effet, vivre avec les loups, voilà qui s’avère véritablement une belle illusion, une utopie totalement inconcevable, impensable pour notre société qui ne conçoit guère plus le sauvage que derrière les grilles -de préférence bien closes- d’un zoo ou d’un parc…

« Les loups craignent l’homme pour des raisons évidentes, l’homme, lui, a peur du loup par malentendu. ». John Theberge. Photo : JLS (Cliquez pour agrandir)

« Les loups craignent l’homme pour des raisons évidentes, l’homme, lui, a peur du loup par malentendu. ». John Theberge. Photo : JLS (Cliquez pour agrandir)

Vivre avec les loups… Allez dire cela aux éleveurs de moutons qui, au seul énoncé du maudit vocable, dégainent arguments et diatribes assassines : n’est-ce pas pure folie que de seulement envisager, aujourd’hui, à l’aube du XXIème siècle, qu’une telle cohabitation puisse être possible ? Allez dire aux chasseurs, les "premiers écologistes" de notre pays, eux qui peinent tant à démontrer la réelle attractivité de leur noble loisir, qu’il leur faudra composer avec ce terrible prédateur qu’est Canis lupus, ce démoniaque et sanguinaire concurrent !

Vouloir vivre avec les loups est non seulement une chimère mais révèle assurément un esprit dangereux… comme l’est assurément l’infâme "bête" elle-même…

Des tonnes de préjugés

Que n’a-t-on dit, écrit, fantasmé… sur cette créature qualifiée de vicieuse, de sournoise, de maléfique… De particulièrement cruelle aussi puisque capable de s’en prendre à d’innocentes petites filles pour les dévorer ! Même les contes pour enfants ne ménagent pas celui qui, bien malgré lui, inspira d’hideux loups-garous qu’il fallait, tout comme les sorcières, brûler en place publique ! Le loup, décidément, n’a pas bonne réputation et, s’il fascine assurément, il effraie tout autant voire même davantage !

Mais, que sait-on exactement de ce mythe qui, bien que subissant une impitoyable traque, n’en finit pas, tel le Phénix, de renaître de ses cendres et d’apparaître là où on l’attend le moins ? A vrai dire, on le connaît bien mal ce fameux loup et, là est peut-être le problème majeur car, comment aimer ou tout au moins respecter quelque chose dont on ignore tout ou presque ? Il est nettement plus commode de véhiculer d’invraisemblables sornettes sur son compte que de dresser un portrait juste et fidèle de cet animal fascinant à tous points de vue !

Nous aurions beaucoup à gagner à mieux connaître le loup

La structure sociale d’une meute est passionnante : la vie y est organisée selon des règles et une hiérarchie très stricte. À l’instar de l’humain, il s’agit généralement d’une "famille" composée de deux parents appelés "Alpha" et de plusieurs générations de jeunes de cette lignée… Au sein de cette famille s’établissent des liens de domination et de soumission et, à l’occasion, certains loups –que nous appellerons "Oméga"- peuvent se joindre au clan : le tout constituant cette meute qui nous effraie tant par ailleurs ! Structure complexe, le fonctionnement de ce groupe est un exemple parfait d’un ensemble uni pour la protection de chaque membre de la famille : la hiérarchie y est scrupuleusement respectée tant que les meneurs sont en mesure d’assurer le leadership et ainsi de garantir la sécurité et la cohésion de la meute ! C’est ce fonctionnement -qui au passage n’est pas pour autant indemne de conflits ni de brutalité- qui assure la survie de la famille : cela devient parfaitement visible lorsque la meute se met en chasse et que, complice, chaque individu, œuvre dans un but unique : la préservation, la survie, l’intégrité de la communauté !

Aquarelle de © Fannie Haettel. (Cliquez pour agrandir)

Aquarelle de © Fannie Haettel. (Cliquez pour agrandir)

Le retour des loups

Depuis 25 ans, le loup revient chez nous suscitant des sentiments divers de crainte, d’irritation et de beaucoup de malentendus aussi… Et, au final, cette terrible et définitive constatation : le vivre-ensemble entre les hommes et le sauvage dont le loup incarne magnifiquement le symbole, semble bel et bien durement compromis !

Nous disposons, en France, de parcs nationaux (11) et régionaux (53), qui, entre autres, assurent diverses fonctions fondamentales dont la protection de la biodiversité, essentielle en ces temps où l’on constate un effondrement général de celle-ci ! En principe, ces authentiques sanctuaires devraient pouvoir assurer la sécurité de la faune et la flore sauvage qui s’y établie ! Or, que constate-t-on ? S’il est, à juste titre, interdit aux promeneurs de faire du feu, de laisser derrière eux leurs déchets, d’effaroucher en ces lieux préservés une marmotte ou d’y cueillir des fleurs, paradoxalement la chasse n’y est nullement proscrite et, périodiquement, on y traque même les loups, une espèce pourtant logiquement strictement protégée au niveau européen par la Convention de Berne (1979)… En somme, non seulement, notre société ne veut pas du loup chez elle –ce qui, du reste, peut aisément se comprendre…- mais, on ne lui laisse pas la moindre possibilité de vivre en paix ailleurs, pas même là où, pourtant, l’espace devrait théoriquement être sanctuarisé ! Voilà qui manque singulièrement de cohérence…

Vivre avec les loups est donc réellement une douce et illusoire utopie tant les divergences et les antagonismes sont nombreux et importants ! Cette impossible cohabitation qui ne date certes pas d’hier fait de nombreuses victimes dont les loups sont évidemment les premières : ainsi, pour 2019, l’objectif d’une centaine de tirs de prélèvement sera rapidement atteint (voire même dépassé…) sans pour autant réellement régler les problèmes de fond puisque l’abattage des loups et l’absurde politique de gestion de l’espèce sont directement responsables de la situation calamiteuse qui est celle dans laquelle nous sommes englués !

« La brebis sans berger sera mangée par les renards et les loups. » Proverbe géorgien. Photo : JLS (Cliquez pour agrandir)

« La brebis sans berger sera mangée par les renards et les loups. » Proverbe géorgien. Photo : JLS (Cliquez pour agrandir)

L’impossible consensus

Le militant et passionné de nature que je suis serait tenté de n’entendre que la « voix du loup », l’éternel malaimé, la bête honnie mais, à l’occasion aussi « bouc émissaire » oh combien commode ! Cette petite voix serait aussi celle d’un environnement libre, magnifique et foisonnant, rêvé en quelque sorte… Le contexte actuel d’effondrement de la biodiversité devrait nous inciter dans cette voie à savoir l’orientation vers une gestion plus apaisée, plus raisonnable et surtout plus respectueuse de notre environnement : en somme, vivre avec la nature et non plus être sans cesse en guerre contre elle ! Cela ne concerne bien évidemment pas que le dossier " loup " mais implique notre rapport tout entier avec le monde qui nous entoure et dont nous sommes, bon gré, mal gré, indissociables !

«  Comme le firent nos ancêtres il y a deux millions d'années, regardons les loups. Contemplons-les. Haïs parfois, traqués hélas, ils continuent dans l'absolue liberté de leurs courses et de leurs amours, à nous apprendre ce sens qui se dérobe à nous, qui nous échappe, qui nous effraie et que nous entendons pourtant, certaines nuits de lune, quand ils hurlent sous le ciel : le paradis est ici, là où ils sont ». Hélène Grimaud.

Or, on le sait pertinemment, il n’y a plus grand-chose de vraiment naturel autour de nous et, le peu qui résiste vaillamment, le "sauvage" récalcitrant, on finira bien par le dompter aussi : certains d’ailleurs s’y emploient avec une rare et une furieuse détermination…

Vivre avec les loups restera donc très probablement un rêve inaccessible… à moins que demain, l’humanité ne se réveille différente de ce qu’elle est aujourd’hui ! Autant dire qu’on peut toujours rêver !

 

JLS*

 

*Article paru dans la revue 2020 de la SPA de Strasbourg.

 

 

 

 

Si vous avez apprécié cette publication,

partagez-là avec vos amis et connaissances !

Si vous souhaitez être informé dès la parution d’un nouvel article,

Abonnez-vous !

C’est simple et, naturellement, gratuit !

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Françoise 10/03/2020 10:15

Magnifique plaidoyer, superbes illustrations. Merci Jean-Louis, merci Fannie.

Fannie 09/03/2020 15:25

Merci Jean-Louis pour ce très bel article sur le Loup. Animal majestueux qui aurait tant à nous apprendre et à nous apporter si seulement on le laissait vivre en paix dans nos contrées.
C'est un honneur pour moi de voir mes aquarelles partagées à si bon escient sur ton site, j'en suis très heureuse et très fière !

Zoé 07/03/2020 17:48

Oui, c'est cela "une rare et furieuse détermination" qui s'emploie à détruire. Crime contre la beauté , contre la Vie ! Laisser vivre en paix les loups sur des espaces "sanctuarisés" me paraît la plus élémentaire des choses . Hélas, je ne pense pas qu'une humanité différente va se lever et je ne suis pas plus optimiste que toi Jean-Louis!

Claire 07/03/2020 17:29

Superbe écrit très bien illustré par ailleurs ! Bravo...
Vous n'êtes guère optimiste et sans doute avez-vous raison de ne pas l'être : tout, actuellement, tend vers un immense mépris de l'environnement ! Les loups constituent un formidable défouloirs pour certains qui sont et restent persuadés que c'est l'homme, et lui seul, qui doit dominer toutes créatures, voire la création...

Claire 07/03/2020 17:30

Bravo tout particulier à Fanny pour son magnifique loup !

kimcat 07/03/2020 16:30

Magnifique aquarelle...

kimcat 07/03/2020 16:26

Oui on peut toujours rêver...
Le Loup est un animal qui m'a toujours fascinée.
J'ai vu il y a presque 2 semaines les loups du parc de Chabrières...
Bon WE Jean-Louis

danièle 07/03/2020 15:02

MERCI LE LOUP : existait , existe, et existera !
Nous ne rêvons pas. Demain, l'humanité sera différente de ce qu'elle est aujourd'hui.
Les êtres "humains" qui nous succéderont seront des êtres évolués spirituellement, d'une autre
dimension que l'esprit qui règne aujourd'hui sur cette terre.
IL N EST PAS TROP TARD, REVEILLONS NOUS !
Changeons nos pensées, nos paroles, nos regards, ouvrons nos coeurs,
afin que notre conscience grandisse dans l'amour universelle !
pour vous aider réf. sur youtube : Prière pour l'harmonie de Loup Blanc.