L'enfance de l'Art

Publié le par Jean-Louis Schmitt

Portraits croisés de deux hommes à la recherche de l’absolue beauté. Artistes fascinés comme des gamins devant les jeux de lumière, du jeu avec les matières, du jeu entre l’imaginaire et le monde vivant de la nature… Deux cœurs sensibles, instinctifs, qui dévoilent leurs émotions. Hommes généreux qui, sans concession dans leurs itinéraires, ont su préserver leur liberté et leur curiosité d’enfant. Âmes sensibles, ne pas s’abstenir !

Pascal Liengme et Gérard Bonnet, deux artistes authentiques et émouvants… Images extraites de la vidéo « L’enfance de l’Art » (Cliquez pour agrandir).Pascal Liengme et Gérard Bonnet, deux artistes authentiques et émouvants… Images extraites de la vidéo « L’enfance de l’Art » (Cliquez pour agrandir).
Pascal Liengme et Gérard Bonnet, deux artistes authentiques et émouvants… Images extraites de la vidéo « L’enfance de l’Art » (Cliquez pour agrandir).Pascal Liengme et Gérard Bonnet, deux artistes authentiques et émouvants… Images extraites de la vidéo « L’enfance de l’Art » (Cliquez pour agrandir).

Pascal Liengme et Gérard Bonnet, deux artistes authentiques et émouvants… Images extraites de la vidéo « L’enfance de l’Art » (Cliquez pour agrandir).

Un nouvel opus de la série « Passe-moi les jumelles » de la RTS (Radio Télévision Suisse) tout en tendresse et en émotion : deux portraits d’hommes sensibles et humbles qui n’en sont pas moins de merveilleux créateurs profondément liés à la Nature ! Des « Facteurs Cheval alchimistes et magiciens » comme les qualifie une inconditionnelle de l’émission…

Vidéo : L'enfance de l'Art (26 :11)

Images extraites de la vidéo « L’enfance de l’Art » (Cliquez pour agrandir).Images extraites de la vidéo « L’enfance de l’Art » (Cliquez pour agrandir).
Images extraites de la vidéo « L’enfance de l’Art » (Cliquez pour agrandir).
Images extraites de la vidéo « L’enfance de l’Art » (Cliquez pour agrandir).Images extraites de la vidéo « L’enfance de l’Art » (Cliquez pour agrandir).

Images extraites de la vidéo « L’enfance de l’Art » (Cliquez pour agrandir).

 

 

 

 

 

 

Si vous avez apprécié cette publication,

partagez-là avec vos amis et connaissances !

Si vous souhaitez être informé dès la parution d’un nouvel article,

Abonnez-vous !

C’est simple et, naturellement, gratuit !

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Zoé 27/01/2020 09:01

D'accord aussi avec ta petite réserve jean-Louis, sinon deux portraits très attachants!

kimcat 26/01/2020 16:38

Deux beaux portraits...

dominique 26/01/2020 15:48

D'accord avec la petite réserve exprimée par Jean-Louis. Cependant ce sont des passionnés sincères; l'un dit à un moment qu'il ne saurait reproduire, qu'il lui faut sans cesse innover, aller de l'avant. Bravo, il ne me semble pas que ce soit le cas de certains très cotés actuels ....ou passés. Certes je suis absolument incompétente en ce domaine, bornée peut-être, mais juste avec mon petit bon sens, il me semble que d'aucuns comme Soulages avec son "outrenoir" exploitent le filon; certes il vient d"avoir 100 ans mais est-ce une excuse...un alibi, l'oubli de ce qu'il a fait et refait? Même Miro que j'ai longtemps apprécié et admiré.... et Picasso...sur la fin alors que tous géniaux !!! Ici au moins la passion, "l'émerveillement" , la recherche de la beauté à l'état pur sans aucun objectif d'ordre pécuniaire.

Jacky 26/01/2020 08:31

C'est effectivement une excellente émission. Moi aussi, j'aime le quatre pattes dans le jardin, au contact de la terre. Merci pour ce partage poétique et sensible.

Jean-Louis 26/01/2020 06:27

Des portraits touchants en effet : c'est le propre de l'émission "Passe-moi les Jumelles" dont, personnellement je ne me lasse pas ! Juste un petit bémol concernant un des deux intervenants du jour : je trouve qu'aller en forêt avec sa voiture et sa petite remorque pour y aller déterrer des pierres pour son jardin n'est ni écologique (ces pierres ont un rôle à jouer là où elles se trouvent), ni respectueux de l'environnement ! Imaginez que des dizaines d'individus fassent de même : la nature, si belle en l'occurrence, serait profondément meurtrie et illégalement pillée !
Ce comportement est à ne pas reproduire évidemment...