La Panthère des neiges

Publié le par Jean-Louis Schmitt

Ils l’évoquent tous deux avec passion : Sylvain Tesson et Vincent Munier, de retour du Tibet où ils avaient fini par rencontrer cette étonnante et non moins mystérieuse Panthère des neiges.

Discret et solitaire, ce félin énigmatique des montagnes d’Asie centrale vit dans les régions les plus reculées et les plus inaccessibles. Aussi difficile à observer qu’à pister, il fait partie de ces animaux si rares et discrets que chaque observation est un véritable événement. Voilà pourquoi il est parfois surnommé "fantôme des montagnes". Photos : © Sylvain Cordier
Discret et solitaire, ce félin énigmatique des montagnes d’Asie centrale vit dans les régions les plus reculées et les plus inaccessibles. Aussi difficile à observer qu’à pister, il fait partie de ces animaux si rares et discrets que chaque observation est un véritable événement. Voilà pourquoi il est parfois surnommé "fantôme des montagnes". Photos : © Sylvain Cordier Discret et solitaire, ce félin énigmatique des montagnes d’Asie centrale vit dans les régions les plus reculées et les plus inaccessibles. Aussi difficile à observer qu’à pister, il fait partie de ces animaux si rares et discrets que chaque observation est un véritable événement. Voilà pourquoi il est parfois surnommé "fantôme des montagnes". Photos : © Sylvain Cordier Discret et solitaire, ce félin énigmatique des montagnes d’Asie centrale vit dans les régions les plus reculées et les plus inaccessibles. Aussi difficile à observer qu’à pister, il fait partie de ces animaux si rares et discrets que chaque observation est un véritable événement. Voilà pourquoi il est parfois surnommé "fantôme des montagnes". Photos : © Sylvain Cordier

Discret et solitaire, ce félin énigmatique des montagnes d’Asie centrale vit dans les régions les plus reculées et les plus inaccessibles. Aussi difficile à observer qu’à pister, il fait partie de ces animaux si rares et discrets que chaque observation est un véritable événement. Voilà pourquoi il est parfois surnommé "fantôme des montagnes". Photos : © Sylvain Cordier

Animal mythique s’il en est : pour le rencontrer, il faut le mériter ! Il vit dans des zones hostiles, très difficiles à parcourir, à plus de 6 000 mètres d’altitude dans un froid glacial approchant souvent les -34°.

"Quand voit la panthère des neiges se déplacer : on est saisi ! Cette espèce de grâce, de force absolue et puis, tout à coup, elle vous regarde, vous croisez ses yeux, et vous vous apercevez […] qu’il y a comme un mépris, elle vous dit « On s’est séparé, on ne tient plus une conversation commune, c’est fini la mythologie, le cousinage des bêtes, des hommes […] tout ça est terminé : il y a eu une rupture et maintenant, nous ne vous demandons qu’une chose, nous autres panthères : Foutez-nous la paix »". Sylvain Tesson

Vivre un rendez-vous manqué

Secrètement, sur les hauts plateaux du Tibet, Sylvain Tesson espère plus que tout retrouver un être aimé, inaccessible comme la panthère des neiges. « J’associais quelqu’un à l’animal : une femme qui ne viendrait plus nulle part avec moi. C’était une fille des bois, reine des sources, amie des bêtes. »

Pour que la rencontre ait lieu, l’écrivain devait accepter la possibilité de vivre un rendez-vous manqué. Vincent Munier, accompagné par Marie, sa fiancée cinéaste, et Léo, son aide de camp philosophe, sont rodés à l’exercice de l’affût. Et Sylvain Tesson ? Lui-même ne croyait pas franchement en ses capacités. « Moi qui aimais courir les routes et les estrades accepterais-je de passer des heures immobile et silencieux ? »

Regarder l’invisible

La « foi » de l’explorateur était solide : « J’essaierai de compenser les désagréments de l’hiver par les joies de l’apparition. Bernadette Soubirous avait usé de cette technique dans la grotte de Lourdes. Sans doute la petite bergère avait-elle eu froid aux genoux mais le spectacle d’une vierge en son halo devait valoir toutes les prières. »

Avec ce livre, Sylvain Tesson invite à prendre le temps de regarder l’invisible et interroge notre rapport à la nature. La carte crayonnée qui ouvre le livre n’est d’aucune utilité pour retrouver le félin au pelage blanc tacheté de noir. Vincent Munier a fait promettre à Sylvain Tesson de ne pas dévoiler les lieux autrement que par des désignations poétiques. Car dans la trace du photographe pourrait marcher le chasseur. Et quand l’un immortalise, l’autre condamne… (La Croix)

Vidéo : Sylvain Tesson et Vincent Munier présentent le livre "La panthère des neiges" (25 :10)

La Panthère des neiges
Dans cette photo de Sylvain Cordier se cachent deux Panthères des neiges ! Saurez-vous les retrouvez ? J'attends vos réponses...

Dans cette photo de Sylvain Cordier se cachent deux Panthères des neiges ! Saurez-vous les retrouvez ? J'attends vos réponses...

Photo légèrement recadrée pour vous montrer les deux panthères : beau mimétisme n'est-ce pas !

Photo légèrement recadrée pour vous montrer les deux panthères : beau mimétisme n'est-ce pas !

 

 

 

 

 

Si vous avez apprécié cette publication,

partagez-là avec vos amis et connaissances !

Si vous souhaitez être informé dès la parution d’un nouvel article,

Abonnez-vous !

C’est simple et, naturellement, gratuit !

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

philippe grosjean 31/12/2019 12:11

Panthère des neiges. Merci de cet article et des photographies qui l'accompagne.

Manon M. 21/12/2019 07:14

Merci pour ce bel article qui résume bien la quête de Munier et la découverte de Tesson. Un moment rare et délicieux !

Claire 21/12/2019 07:12

Encore un magnifique partage largement apprécié et savouré ! Sylvain Tesson est aussi bon locuteur qu’il est écrivain et c’est un plaisir de l’entendre évoquer ces voyages. Vincent Munier, égal à lui-même, est d’un calme majestueux : sans doute est-ce une qualité nécessaire à ses affûts souvent improbables !

Jean-Louis 21/12/2019 06:49

Merci à ceux qui ont tenté de trouver les deux panthères et m'ont contacté par mail : peu de bonnes réponses en fait tant leur mimétisme est efficace ! On imagine dès lors les difficultés pour trouver ces félins dans le milieu naturel d'autant plus qu'ils semblent prendre grand soin d'éviter l'homme... et ils ont bien raison !
L'hommage que leur rend Sylvain Tesson est admirable : grâce à Vincent Munier, cet infatigable coureur de chemins aura également appris à se poser ! Les innombrables affûts -parfois par des températures de -30°- pour tenter d'apercevoir la mythique panthère ont été une révélation pour l'écrivain qui a mis ce temps à profit de belles et intimes introspections...

Patrick Leasson 21/12/2019 05:57

Magnifique félin

Zoé 20/12/2019 16:32

Super entretien et une de mes prochaines lectures. Merci Jean-Louis pour ce superbe partage . Des personnes comme eux 2 sont d'un grand réconfort!

Michel 20/12/2019 14:52

Super émission que j'ai loupée (c'est passé quand ?)
Munier fait une photo "banale" et 2 mois après il s'aperçoit qu'il y a une panthère cachée dessus...!
Extraordinaire !
Tesson dit une phrase admirable qui est malheureusement bien vraie ; "Nous sommes dans un musée mais nous sommes de mauvais conservateurs...!!!" Merci Jean Louis pour ce partage

Jean-Louis 21/12/2019 07:08

Il me semble que cette émission de France-Inter date d'octobre dernier !
Pour ce qui est de cette photo où Vincent Munier découvre la panthère le regardant alors qu'il photographie un faucon crécerelle, elle date en fait de son précédent voyage au Tibet (2018) !
Comme on peut également le constater sur les photos de Sylvain Cordier -et tout particulièrement la dernière- ces animaux sont parfaitement intégrés à leur milieu qui est extrême ce qui les rend relativement difficile à être repérés ! Hélas, ce mimétisme quasi parfait n'a pas empêché de véritables massacres de l'Once et, actuellement encore, des braconniers la traque impitoyablement...

Sylvie 20/12/2019 14:24

Encore un super livre à offrir ou à se faire offrir !

Chantal33300 20/12/2019 14:19

c'est un trés bel animal
Ah j'en ai vu une couchée ( juste le buste, la tête et les pattes de devant )

Jean-Louis 21/12/2019 06:56

Merci d'avoir "joué" Chantal : réponse illustrée ci-dessus...

domi 20/12/2019 12:56

quel art du camouflage, je ne les ai pas trouvées... Même en agrandissant, un beau livre que j'ai offert, sans l'avoir lu moi même

Jean-Louis 21/12/2019 06:53

Bon choix ! Je viens d'en finir la lecture et elle m'a comblé : Tesson semble s'assagir quelque peu mais sa prose est toujours d'une qualité rare et ses digressions -l'affût permet de longues analyses- sont souvent savoureuses voire touchantes…