Les phoques et veaux marins de la baie d’Authie…

Publié le par Jean-Louis Schmitt

Bien que la météo se soit montrée très capricieuse en cette fin septembre et début octobre (c’est la saison des grandes marées…), c’est avec un grand plaisir que j’ai retrouvé la colonie de phoques et veaux marins de Berck-sur-Mer…

La baie d’Authie abrite une colonie grandissante de phoques veau-marins. Photo : JLS (Cliquez pour agrandir)

La baie d’Authie abrite une colonie grandissante de phoques veau-marins. Photo : JLS (Cliquez pour agrandir)

Si les phoques sont visibles sur les plages de la baie d’Authie, c’est qu’il doit y avoir de bonnes raisons… En effet, toutes les conditions à la survie de cet animal sont réunies à Berck-sur-Mer : tout d’abord, les phoques ont une préférence pour les plages sableuses. La nourriture y est particulièrement abondante. Les phoques peuvent profiter des bancs de sable pour se reposer sous un ensoleillement généreux et ils apprécient aussi tout particulièrement sur le site la présence de chenaux profonds qui leur servent d’abri rapide en cas de dangers imminents

Les phoques mangent du poisson...

Si les phoques de Berck constituent une indéniable attraction touristique, pour autant, ils n’ont pas que des admirateurs ! Ainsi, en 2014, c’est constitué un très sérieux collectif anti-phoques (le Collectif de défense contre la prolifération des phoques gris et des veaux marins…) regroupant des pêcheurs de toute obédience -à pied, en mer, professionnels et amateurs- mécontents que ces mammifères leurs « volent » une partie de « leurs » poissons et souhaitant ardemment un quota de chasse des deux espèces concernées !

Mais, heureusement, depuis 1972, l’espèce est intégralement protégée, et, depuis, les phoques batifolent pratiquement sans risque aucun, après avoir frôlé la disparition dans les eaux françaises entre la fin du XIXe siècle et les années 70. Du coup, la colonie croît…

Sans aucun risque ? Pas vraiment puisque, comme en témoignent les articles de la presse régionale, des phoques sont régulièrement retrouvés morts, avec des dizaines d’impacts de plombs en pleine tête, abattus à bout portant par de sinistres vengeurs (voir ici) ou encore sauvagement tué à coups de pied comme ce fut le cas sur la plage de Dunkerque il y a peu (lire ici)…

« Si on devait définir ce qu’est la connerie, la lâcheté, la cruauté humaine, nul doute que le collectif anti-phoques arriverait en tête de liste. » Brigitte Bardot

Dans la baie d’Authie, phoques gris (Halichoerus grypus) et phoques veaux-marins (Phoca vitulina) cohabitent sans problème… Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)
Dans la baie d’Authie, phoques gris (Halichoerus grypus) et phoques veaux-marins (Phoca vitulina) cohabitent sans problème… Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)Dans la baie d’Authie, phoques gris (Halichoerus grypus) et phoques veaux-marins (Phoca vitulina) cohabitent sans problème… Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)
Dans la baie d’Authie, phoques gris (Halichoerus grypus) et phoques veaux-marins (Phoca vitulina) cohabitent sans problème… Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)Dans la baie d’Authie, phoques gris (Halichoerus grypus) et phoques veaux-marins (Phoca vitulina) cohabitent sans problème… Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)
Dans la baie d’Authie, phoques gris (Halichoerus grypus) et phoques veaux-marins (Phoca vitulina) cohabitent sans problème… Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)Dans la baie d’Authie, phoques gris (Halichoerus grypus) et phoques veaux-marins (Phoca vitulina) cohabitent sans problème… Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)

Dans la baie d’Authie, phoques gris (Halichoerus grypus) et phoques veaux-marins (Phoca vitulina) cohabitent sans problème… Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)

 

 

 

Si vous avez apprécié cette publication,

partagez-là avec vos amis et connaissances !

Si vous souhaitez être informé dès la parution d’un nouvel article,

Abonnez-vous !

C’est simple et, naturellement, gratuit !

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

kimcat 15/10/2019 17:55

Superbes photos ! Qu'on les laisse tranquilles !!!

Justine 14/10/2019 11:20

Merci pour cette belle carte postale, c'est superbe !

Justine 14/10/2019 11:20

Merci pour cette belle carte postale, c'est superbe !

coco de schalk' 13/10/2019 18:38

...que de bons souvenirs !!! merci, merci à vous

Cléo 13/10/2019 15:49

Ils sont si adorables! Dommage que certains soient tués pour du poisson. @mitiés.

dominique 13/10/2019 12:25

Zoé a absolument raison !
Pour en venir malgré tout au bonheur de voir ces magnifiques photos, une remarque :j'ai tilté sur celui qui "fait la banane" et vu dans les commentaires ne pas être la seule; il nous donne le sourire mais il m'a aussitôt fait penser à un Brancusi, Brancusi en général mais j'ai cherché et ai découvert que justement il y a dans sa production au moins un phoque, toutefois pas aussi drôle que celui de Jean-Louis
C'est bien car ce n'est pas la Nature qui doit imiter l'art mais l'art qui doit se nourrir de la Nature

Claire 13/10/2019 08:29

Superbe page ! Merci, j'adore...

Zoé 13/10/2019 08:02

Quand on voit les dégâts incommensurables de la pêche industrielle qui mène à la mort des océans , on se dit que ce sont les phoques qui devraient entrer en guerre contre les prédateurs humains!
Tes photos sont superbes. Bon dimanche!

Jacky 13/10/2019 07:29

Superbes photos. J'adore celle du phoque en u. Il a l'air super heureux.

Jean-Louis 13/10/2019 07:57

Michèle dit qu'il "fait la banane" ! L'a-t-il pour autant ?
Il est en tous cas détendu et c'est un réel bonheur de le voir ainsi, lui et ses congénères, indifférents au monde (cruel) qui les entoure !

Jean-Louis 13/10/2019 07:24

Eh oui, les phoques mangent du poisson ! Les cormorans et plein d'autres espèces aussi... Ils constituent, selon certains, de redoutables "concurrents" des humains qui, eux aussi, prisent le poisson… et cela leur est tout simplement intolérable ! De la même manière que le chasseur ne supporte aucun prédateur naturel, les amateurs de poissons voudraient être débarrassés de toutes les autres espèces qui entrent en compétition avec eux…
Et, si on prenait le problème dans l’autre sens ? Ne sommes-nous pas, par nos activités de "prélèvements" divers, les plus destructeurs des animaux ?
Si aucune espèce du monde animal ne pourrait survivre en prélevant plus que ce que la nature lui offre, l’homme, au contraire, ne semble fonctionner qu’avec une vision à (très) court terme et ponctionne bien plus que de raison (en gaspillant d’ailleurs au passage une partie non négligeable de ses prises) et en accusant les autres espèces de lui en "voler" une fraction !
En se reconsidérant comme un élément identique aux autres du monde animal, en acceptant de partager l’ensemble des ressources disponibles… l’homme gagnerait indéniablement en sagesse !
On fait au contraire tout l’inverse, accélérant ainsi un peu plus le chaos qu’un tel comportement ne peut que générer…
Nous sommes nombreux à aller admirer les phoques qui se prélassent sur nos côtes : agissons de concert pour que spectacle simple et gratuit perdure et comportons-nous enfin tels des individus responsables !

domi 13/10/2019 06:36

c'est d'autant plus triste que ces animaux sont sensibles et fort évolués