André, sur l’autre rive…

Publié le par Jean-Louis Schmitt

Je le savais malade. Il s’en est allé, comme il a vécu, sans faire de bruit pour ne pas déranger ! André Uhrweiller dont j’ai eu l’occasion de vous parler (ICI), est parti pour son ultime voyage, celui qui l’a mené sur "l’autre rive", celle dont personne n’est jamais revenu…

André Uhrweiller en 2014, lors d’un passage aux « Joubarbes »… Photo : JLS (Cliquez pour agrandir)

André Uhrweiller en 2014, lors d’un passage aux « Joubarbes »… Photo : JLS (Cliquez pour agrandir)

Homme affable et attachant, l’ancien instituteur qui avait débuté sa carrière en Algérie, est assez rapidement revenu dans sa chère Alsace –accompagné de Lucienne, une collègue rencontrée « là-bas » qui devint son épouse-. C’est dans sa région natale qu’il fit le plus gros de sa carrière d’enseignant !

La photo et la nature ont, de tous temps, fait partie de sa vie et, lorsque vint le temps de la retraite, il n’hésita pas s’engager plus encore qu’il ne l’avait fait auparavant, dans la protection de l’environnement ! C’est ainsi qu’il prit en charge la section locale (Mossig) d’Alsace Nature, qu’il fit classer des sites biologiquement intéressants et dont la flore –les orchidées notamment le fascinaient- par le Conservatoire des Sites Alsaciens, sites dont il a d’ailleurs assuré l’entretien avec ses amis naturalistes…

Préoccupé par la situation inquiétante de la population du Grand Tétras, il s’est, là encore investi notamment au sein du Groupe Tétras Vosges : il était d’ailleurs très affecté ces derniers temps par l’état général de la planète même s’il essayait de rester résolument optimiste et se réjouissait sincèrement de l’engagement qui gagnait une partie de la jeunesse.

André est parti le 11 octobre dernier, pour un long voyage, il avait 89 ans : pour nous, ses amis qui l’avons connu et apprécié, son souvenir demeurera ainsi que son sourire dont il n’était guère avare… Restent les souvenirs communs et de nombreuses images parfois étonnantes dont celle de ce chevreuil albinos qui croisa sa route en 2011 !

Un chevreuil hors du commun. Photo : André Uhrweiller (Cliquez pour agrandir)

Un chevreuil hors du commun. Photo : André Uhrweiller (Cliquez pour agrandir)

 

 

 

Si vous avez apprécié cette publication,

partagez-là avec vos amis et connaissances !

Si vous souhaitez être informé dès la parution d’un nouvel article,

Abonnez-vous !

C’est simple et, naturellement, gratuit !

 

 

 

Publié dans Hommage

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jean-Paul 28/10/2019 16:15

Les arbres m'apprennent la discrétion. J'admire leur retenue, leur timidité. Aucune frondaison ne s'emmêle aux autres. Aucun tronc ne nuit à ses voisins. Les arbres ont l'infinie noblesse de ne pas se toucher. Chacun tire de la terre la force de se hisser au ciel, en silence... "S. Tesson"
A toi André, en souvenir des longues discussions que nous avions ensemble au sujet de l'homme et de la nature. Tu nous manques..

François 28/10/2019 12:26

J’ai très bien connu André depuis 40 ans, il a été l'instituteur de ma fille ainée et on se voyait de temps en temps. C’était un passionné de nature, investi dans de nombreuses actions avec une ténacité à toute épreuve, c'est un bon exemple pour nous tous... et toujours dans la gentillesse (sauf avec les chasseurs...) !

Fabienne 28/10/2019 10:08

André était le genre d'homme qui nous réconcilie avec l'Homme : respect et émerveillement de la nature.
Pour moi, au sein du groupe local "Mossig" d'Alsace nature , il était l'image du sage , du savoir tout en étant plein de chaleur humaine . Un grand merci à lui pour tout ce qu'il m'a apporté et apporté aux autres durant toutes ces décennies. .
Mes sincères condoléances à toute sa famille .

Jean-Louis 28/10/2019 10:29

Merci à toi Fabienne : bel et sincère hommage de ta part aussi ! Nous savons bien que nul n'est irremplaçable, pourtant, certains plus que d'autres, laissent un grand vide...

Claire 28/10/2019 06:59

Je me joins bien volontiers à vos divers amis et connaissances pour exprimer ici ma tristesse : il est toujours dur ce moment de la séparation où, plus que jamais peut-être, le mot "amitié" prend tout son sens !

René 28/10/2019 06:30

Bel hommage à notre ami André !
On ne se voyait pas souvent mais nos rencontres étaient toujours empreintes de bonhomie et d'intérêts réciproque...

kimcat 27/10/2019 19:05

Un pensée pour ce monsieur à la belle âme...

Jean-Louis 28/10/2019 06:55

C'est gentil, merci Kimcat...

dominique 27/10/2019 12:15

Je vois ici que c'est une personne exceptionnelle qui s'en va; je ne le connaissais pas....mais je suis de tout coeur avec ses amis en particulier Michèle et Jean-Louis

Jean-Louis 28/10/2019 06:55

Merci pour tes bonnes pensées Dominique…

Jacky 27/10/2019 09:10

Je vais reprendre son livre sur les mammifères d'Europe qu'il m'avait dédicacé. C'est une belle trace que ce monsieur a laissé.

Jean-Louis 28/10/2019 06:52

C'est juste : moi aussi je feuillette désormais les pages de son opus avec une certaine nostalgie...

Zoé 27/10/2019 08:25

Que cette belle âme repose en paix , il a laissé une empreinte qui restera vivante dans le cœur de ceux qui l'ont connu . Toutes mes condoléances sincères à ses amis et sa famille.

Jean-Louis 28/10/2019 06:50

Merci Zoé : nous avons perdu un ami mais aussi un modèle : sa bonhomie avait le don d’en désarmer certains…

Michel 27/10/2019 08:19

Avec la disparition d'André, c'est la disparition de mon père spirituel que je déplore
André, tu a été de tous les combats et nous en avons gagné quelques uns dans la Vallée de la Mossig ou dans ce que tu appelais le "Heckeland", littéralement le "Pays des haies"
Contre le parc animalier à Wasselonne, contre l'installation d'un télésiège au Schneeberg, pour préserver l'intégrité forestière de l'ancien dépôt de munitions de Romanswiller, pour préserver le Goeftberg, contre le golf à Birkenwald, et j'en oublie d'autres moins "visibles" peut-être
Tu as perdu ton dernier combat, celui contre la maladie
Adieu l'ami, tu laisses un grand vide autour de toi

Jean-Louis 28/10/2019 06:48

Merci à toi Michel de nous rappeler ces étapes de nos combats communs et fédérateurs... Il est toujours frustrant de résumer une existence en quelques lignes forcément très réductrices : sûr que l’ami André sera encore au cœur de nombreuses de nos discussions à venir !