Chevalier guignette en détresse

Publié le par Jean-Louis Schmitt

Retrouvé dans un état d’affaiblissement extrême, ce chevalier guignette a été confié au GORNA début août… Après quelques semaines de soins attentionnés, l’étonnent petit limicole a pu être relâché et est parti vers de lointains horizons !

Le petit Chevalier guignette (Actitis hypoleucos) à son arrivée au centre de soins. Photo : © GORNA (Cliquez pour agrandir)

Le petit Chevalier guignette (Actitis hypoleucos) à son arrivée au centre de soins. Photo : © GORNA (Cliquez pour agrandir)

Victime de dénutrition avancée et de déshydratation, les premiers soins ont nécessité une attention de tous les instants par les soigneurs du centre de soins. Après 4 semaines de convalescence et un régime alimentaire spécialement adapté et composé essentiellement d’invertébrés, il a pu être relâché en état de poursuivre sa route vers des contrées plus clémentes où il passera l’hiver…

 

Ce minuscule petit limicole ne pèse que 40 à 60 grammes (soit la moitié du poids d’un merle noir) et pourtant, chaque année, il n’hésite pas à parcourir plusieurs milliers de kilomètres lors de ses migrations : la plupart des Chevaliers guignettes du nord de l'Eurasie parcourent chaque année des milliers de kilomètres entre leurs sites de nidification et leurs quartiers hivernaux dans le sud de l'Afrique, en Inde et dans le sud-est asiatique et en Australie.

Photos : © GORNA (Cliquez pour agrandir)
Photos : © GORNA (Cliquez pour agrandir)Photos : © GORNA (Cliquez pour agrandir)

Photos : © GORNA (Cliquez pour agrandir)

Ce chevalier doit son appellation à sa consommation d’un petit mollusque nommé « guignette » et ressemblant aux bigorneaux. Il trottine sur ses petites pattes à la limite de l'eau pour traquer les invertébrés. Toutes sortes d'insectes, des forficules aux papillons, tombent sous son bec effilé. Des araignées, des mollusques et des vers sont également capturés. Au fur et à mesure qu’il se déplace, il hoche la tête et sa queue est agitée de soubresauts. Ce comportement est exagéré lorsque l’oiseau est inquiet ou méfiant à l’approche d’un intrus.

 

En dehors de la période de reproduction, l’oiseau fréquente une grande variété d’habitats avec de l’eau douce ou salée comprenant les estuaires, les marais salants, les zones humides intérieures, les mares et les côtes maritimes… Il est également visible dans les herbages et, quelquefois, dans les zones urbaines et même les forêts !

Au moment du relâcher… Photos : © GORNA (Cliquez pour agrandir)Au moment du relâcher… Photos : © GORNA (Cliquez pour agrandir)

Au moment du relâcher… Photos : © GORNA (Cliquez pour agrandir)

 

 

 

 

Si vous avez apprécié cette publication,

partagez-là avec vos amis et connaissances !

Si vous souhaitez être informé dès la parution d’un nouvel article,

Abonnez-vous !

C’est simple et, naturellement, gratuit !

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

kimcat 12/10/2019 18:48

Bonne chance petit Chevalier...

Cléo 11/10/2019 00:06

C'est superbe ce billet qui lie l'humain à l'animal! @mitiés !

Zoé 10/10/2019 19:19

Courageux petit chevalier !
Oui, qui sauve une vie sauve sinon l'humanité du moins l'âme de celle-ci !

Chantal33300 10/10/2019 13:42

espérons qu'il finisse sa route sans trop se fatiguer

Jacky 10/10/2019 08:06

Eh oui Jean Louis, c'est également une parole du Coran. La Bible dit:"tu ne tueras point". Après, les hommes restent des hommes....

Jean-Louis 10/10/2019 06:32

Assurément pas facile à voir ni à observer ce remuant petit volatile : bravo donc à la découvreuse qui l’a pris en charge et confié au centre de soins ! Merci renouvelé à mes amis du GORNA et, à travers eux, à tous ceux qui œuvrent pour sauver de telles petites existences… Je les estime et les apprécierais toujours infiniment plus que ceux qui, le plus souvent par plaisir (mais aussi par bêtise et ignorance…) mènent à la quasi-totalité du monde vivant, une guerre impitoyable : ne dit-on pas que "celui qui sauve une vie, sauve le monde entier…" ? (Le Talmud). A l’inverse, celui qui, délibérément, nuit à la vie, nuit à l’humanité toute entière…