Pourquoi tout va s’effondrer ?

Publié le par Jean-Louis Schmitt

Si vous pressentez que l'avenir s'annonce morose, qu'il y a peu de chance que tout ce bazar termine dans la joie et la bonne humeur, qu'il existe une infime chance que nous échappions à un effondrement systémique de la civilisation thermo-industrielles, vous n'êtes pas loin du compte…

Les océans pourraient bientôt contenir plus de déchets que de poissons. (IngridTaylar/Flickr)

Dans cette vidéo, les auteurs essaient, en s’appuyant sur les données disponibles, d'expliquer pour quelles raisons ils pensent que la situation est inextricable et qu'un effondrement systémique est aujourd'hui inévitable.

Vidéo : Pourquoi tout va s’effondrer (14 :35)

 

 

 

Si vous avez apprécié cette publication,

partagez-là avec vos amis et connaissances !

Si vous souhaitez être informé dès la parution d’un nouvel article,

Abonnez-vous !

C’est simple et, naturellement, gratuit !

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Véronique H. 02/09/2019 21:48

De mon côté, je préfère le Comment tout PEUT s'effondrer de Pablo Servigne et Raphaël Stevens au Comment tout VA s'effondrer.
Ce n'est pas faute de lire, d'écouter et d'essayer de changer des (petites) choses dans ma vie.
Je n'ignore pas l'aspect systémique et d'une extrême complexité des différentes sphères touchées par des effondrements, plus interconnectées que jamais (cf Arthur Keller notamment, extraordinairement didactique), ni la gravité de la situation, ni l'aspect a priori dérisoire des changements à l'échelle individuelle, ni l'inertie des décideurs (je rentre du Pays Basque où j'ai pu observer en direct l'aberration et le coût exorbitant que constitue un G7).
Ce n'est pas faute de mesurer la gravité des effondrements déjà en cours, l'existence de pays déjà malheureusement effondrés, le sort inacceptable réservé aux demandeurs d'asile, etc.
Simplement l'effondrement est un processus déjà en cours, de façon multiple et différente selon les endroits de la planète
Simplement, il y a toujours une part d'impondérable.
Et il me semble essentiel de mettre toute mon énergie, tout mon cœur, toutes mes actions au service de la vie et du vivant.
Me changer moi-même (comme c'est difficile), et peut-être quelque chose changera-t-il dans le monde dont je fais, nous faisons intimement partie.

Véronique Reisser 02/09/2019 04:59

A voir jusqu'au bout et à partager absolument..... Quand je pense que rien ne change malgré tous les avertissements... Tout ça est bien triste... Et quand je vois la foule qui se mobilise pour une victoire au football ou pour défendre son pouvoir d'achat....!!! Et là, personne... ou si peu. Personne n'en parle...tout est normal... tout va bien... on verra bien... Mais aujourd'hui c'est trop tard.... j'ai pitié de ce monde dans lequel je vis....

Jean-Louis 02/09/2019 05:30

Personne n'en parle ? Ce blog aborde régulièrement tous ces sujets pour le moins préoccupants... Cela dit, il est vrai que la "masse" préfère ignorer les menaces et continuer à jouir comme si de rien n'était !
Plus dure sera la chute, aurais-je tendance à dire...

kimcat 01/09/2019 15:43

Un article qui complète ma lecture du moment : "Une autre fin du monde est possible" -Vivre l'effondrement (et pas seulement y survivre) de Pablo Servigne, Raphaêl Stevens et Gauthier Chappelle.
Je vous invite Jean-Louis à prendre connaissance de la web série documentaire suivante : https://www.next-laserie.fr/

A voir, vraiment. Bouleversant d'imaginer tout ça si proche. L'interview d'yves Cochet, fondateur des Verts en ancien ministre de l'environnement sous Jospin est d'une franchise incroyable.

Mais l'essentiel à retenir plutôt que de sombrer dans la dépression, c'est de cheminer intérieurement, faire un travail de deuil pour accepter que ce qui est ne sera plus, augmenter sa résilience pour faire avec ce qui sera et rester dans la vie et dans la joie tout de même en créant des liens avec un maximum de réseaux de gens (permaculture, parentalité positive, communication non violente...), avec en même temps une lucidité, qui fait savourer les choses autrement.
Bref, c'est bouleversant !

Bon visionnage !

kimcat 02/09/2019 17:23

Bien d'accord Jean-Louis. Il est tout de même difficile de rester positif... Il y a de quoi voir noir... Rien de bien réjouissant pour l'avenir. Cela risque en effet d'être très violent...
Bonne soirée

Jean-Louis 01/09/2019 19:42

Merci Kimcat pour ces compléments d'informations : comme vous, j'essaie, malgré les évidences, de rester positif mais, franchement, il y a de quoi voir noir ! Bien sûr, les écrits et autres conférences de Pablo Servigne peuvent aider et éclairer utilement nombre de nos pairs ce en quoi j'essaie toujours de les sensibiliser ! Cela dit, ce qui nous attend risque d'être très violent et mieux vaut effectivement s'y préparer du mieux que nous pouvons...

Zoé 01/09/2019 14:45

On est dans le mur mais y'a pas de quoi s'inquiéter ! Il suffit de détourner les yeux des cours d'eau à sec , des hécatombes d'oiseaux... Ah oui et aussi des migrants qu'il faut rejeter à la mer . Rappelons à l'ordre les maires qui ne veulent pas d'épandage de pesticides près des habitations , déclarons délinquants ceux qui préfèrent les animaux... vivants , traitons d' éco-terroristes ceux qui se battent pour les océans. N'écoutons pas ces mises en garde de savants et autres espèces alarmantes qui ne font rien qu'à nous anxiogéniser depuis des années, c'est que des bobards! Et croyons dur comme fer aux messages d'auto satisfaction des participants au G7 ! Soyons optimistes il reste bien quelques jolis coins à aller saloper pour terminer en beauté!

dominique 01/09/2019 14:22

Je ne sais que dire sur cette vidéo, certains de ces commentateurs la trouvent trop noire, moi pas hélas, je le voudrais bien; certaines des démonstrations sont déjà connues.... ce qui fait peur c'est l'inéluctabilité alors justement au lieu de dire tant pis, battons-nous.....mais j'avoue ne pas voir comment je vais pouvoir diviser mon impact par 6 !
Bises dominicales

Claude 01/09/2019 12:21

AH!Ah! très drôle, je vais leur transmettre l'idée!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Claude 01/09/2019 10:34

Les autruches mettent la tête dans le sable, non pas pour ne pas voir l'environnement se dégrader, mais pour s'occuper de leurs œufs enfouis dans le sable et qu'elles tournent délicatement.

Claire 01/09/2019 14:07

Les humains aussi feraient bien de "pondre" moins !

Michèle 01/09/2019 11:06

Les autruches seraient bien avisées de cesser de pondre...

Veronique 01/09/2019 09:43

Chronique d’une mort annoncée... nous sommes tous coupables, tous responsables et tous certains que la solution doit arriver des autres...
C’est absolument vrai que personne mais vraiment personne n’est prêt à diviser son mode de vie par 6: c’est le voisin qui gaspille!
Quel impact écologique nos petits échanges par internet ?
Je vois que certains trouvent la vidéo très noire mais pourquoi ? C’est juste factuel et à nous de trouver la 3ème voie: cela ne viendra ni de la base ni des gouvernements !
On ne va pas, sous prétexte de garder le moral, jouer à l’autruche.
Nous avons tous des enfants dans nos familles !!!
Les humains ont une énorme capacité d’adaptation et des ressources immenses!
Croyons en l’homme! Ce n’est pas que ce prédateur horrible que certains décrivent ! On n’est pas meilleur que les autres en rabaissant notre propre espèce.
Moi j’aime les humains!

Jacky 01/09/2019 08:50

Devant une telle noirceur, les individus risquent de se lancer dans une course à l'abîme au lieu de réfléchir. Autant en profiter le maximum avant de sombrer! Restons malgré tout porteurs d'espoirs.

Jean-Louis 01/09/2019 11:35

C'est exactement ce qui est en train de se passer : le plus grand nombre compte bien profiter un max de son pouvoir d'achat, de la hausse des températures (vivent les piscines privées de plus en plus nombreuses malgré des ressources en eau de plus en plus aléatoires) j'en passe et des pas meilleures... Du reste, nos gouvernants poussent le "peuple" à se conduire ainsi en faisant miroiter une croissance perpétuelle ce qui est évidemment complètement utopique et intenable ! En bref, ça va vraiment très, très mal et le coq, les pattes dans la m... continue allègrement de chanter !
Dormez en paix braves gens, tout va très bien…

Christine 01/09/2019 08:49

Lorsque l'on voit jour après jour les pouvoirs publics continuer d'octroyer des droits de plus en plus importants à la chasse et notamment à l'abattage d'espèces pourtant protégées, que des réserves naturelles comme celle des Ramières dans la Drôme ne sont plus des sanctuaires du Vivant car livrées à la prédation... Lorsque l'on sait que des permis miniers sont à nouveau accordés alors que la Vallée de l'Orbiel subit une dramatique intoxication à l'arsenic et que les enfants sont touchés, que 80 départements sont en alerte sécheresse sans qu'aucune mesure de protection de la ressource ne soit mise enplace en amont, mais que ceux censés veiller au bien commun décident de créer des bassines, fragilisant plus encore le bon état des nappes phréatiques.. Que dire des dizaines de plages fermées pour cause de pollution ? La liste est longue en ces temps d'urgence écologique. Peut-on parler de crime écologique ? Sans doute oui, puisque ces décisions mortifères et basées sur la collusion de parties non intègres impactent l'avenir de toutes les espèces de notre Terre. Le temps est au contrepouvoir, à la désobéïssance civile pour que les lois tournent en faveur de la Vie. A nous de nous réapproprier la décision de transformer nos façons d'Être et de faire, de protéger et de restaurer ce qui peut encore l'Être. Il y a une mobilisation en cours et il n'est plus temps de savoir si l'on apprécie ou pas certaines figures mais bien de considérer à sa juste mesure et avec courage, l'effondrement de nos écosystèmes. A nous de nous mobiliser maintenant en laissant de côté nos différences pour ne voir que cette nature, ce socle de la vie que nous avons en commun et de nous interroger sur la légitimité de ceux qui ont pour responsabilité la bonne santé de nos environnements et des ressources naturelles dont nous dépendons tous. https://fr.globalclimatestrike.net/

Claude 01/09/2019 08:40

Sympathique vidéo! Le ton sinistre du locuteur en rajoute une couche. Je vous souhaite un bon dimanche.

Jenny 01/09/2019 06:51

Complètement d'accord avec Domi!
On est dans une société ou tout devient anxiogène... la vie est déjà assez rude dans le quotidien... entretenir des égrégores négatifs ne va pas nous diriger vers du positif ! On sait que ça va pas bien ! L'amour la joie la paix sont de puissantes énergies pour avancer...

osswald pierre 01/09/2019 13:37

Je suis d'accord avec vous Jenny, halte aux messages sournoisement anxiogènes que J. Louis nous distille quotidiennement. Exigeons de lui des rubriques positives et optimistes, pleines de papillons, d'oiseaux qui cuicuitent et de fleurs aux doux parfums. Nous vivons une période disruptive, le changement est une nécessité, comme le dit le président Macron, qui est à l'écologie à peu près ce qu'est Weinstein à la cause des femmes. Je ne suis pas certain que l'amour, la paix et la joie suffiront. Je l'ai déjà dit, dans quelques temps le cycle recommencera avec des cyanobactéries et dans trois milliards d'années tout devrait aller beaucoup mieux, courage.

domi 01/09/2019 05:32

Anxiogène en effet mais faut-il désespérer pour autant ? nous allons vers d'importants changements, mais n'est il pas possible de s'adapter ? de toutes manières une limite ne pourra pas être franchie, celle des stocks d'énergie fossile récupérable... Bon mais je suis peut-être trop optimiste, c'est ce que m'inspire la nature du Morvan qui elle n'a pas trop changé pour l'instant
Bien sûr, mon propos n'est pas une incitation à se démobiliser !