Balade vosgienne (2)

Publié le par Jean-Louis Schmitt

Poursuite de notre balade avec, aujourd’hui, une grosse étape qui nous mènera du Gaschney au Trois Fours en passant par le lac du Schiessrothried, Kerbholz, le lac d’Altenweiher, la ferme-auberge du Firstmiss, le Rothenbachkopf, le col du Rothenbach, les crêtes et, enfin, le Hohneck et la Chaume des Trois Fours…

La gentiane jaune (Gentiana lutea), une incontournable des pelouses vosgiennes…  Photo : JLS (Cliquez pour agrandir)

La gentiane jaune (Gentiana lutea), une incontournable des pelouses vosgiennes… Photo : JLS (Cliquez pour agrandir)

Le Schiessrothried est un petit lac du versant alsacien des Vosges, d'origine glaciaire. Ses eaux rejoignent la Fecht par un petit affluent, le Wormsabachrunz. Au pied du Hohneck, il n'était à l'origine qu'une tourbière surcreusée et devint réellement un lac par l'édification d'un petit barrage fort discret  ce qui fait croire à beaucoup qu'il est d'origine naturelle. L'objectif du barrage était de réguler le flot des eaux vers les usines de textile et les scieries de la vallée de Munster, dont la plupart étaient alimentées en électricité de façon autonome…

Le Schiessrothried. Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)
Le Schiessrothried. Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)Le Schiessrothried. Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)

Le Schiessrothried. Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)

Nous poursuivons en direction de l’Altenweiher en passant par une magnifique arête rocheuse non dénuée de dangers puisqu’on y dénombre plusieurs accidents mortels…

Balade vosgienne (2)
Balade vosgienne (2)Balade vosgienne (2)
Balade vosgienne (2)Balade vosgienne (2)
Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)
Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)
Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)

Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)

L'Altenweiher (littéralement « vieil étang ») est un lac du versant alsacien des Vosges situé dans la vallée de Munster au pied du Rainkopf et du Kastelberg. C’est un exemple caractéristique des lacs vosgiens d'origine glaciaire nichés dans ces cirques fortement érodés et poncés par les glaciers quaternaires. Le barrage de l’Altenweiher fut construit entre 1886 et 1893, alors que l'Alsace était sous administration allemande. Il est mis en eau pour la première fois en 1894. Il a été installé à l’endroit d’une ancienne tourbière naturelle, aujourd’hui noyée. Ce barrage a permis dès la fin du xixe siècle d’apporter de l’eau à la Fecht en été et, avec d’autres ouvrages de la vallée, d’éviter que la rivière ne tombe à sec. Il sert également à retenir une partie des eaux de crues en hiver pour limiter les inondations dans la vallée.

Le lac de l'Altenweiher est situé à Mittlach dans la vallée de Munster entre les sommets du Kastelberg et du Rainkopf. Photo : JLS (Cliquez pour agrandir)

Le lac de l'Altenweiher est situé à Mittlach dans la vallée de Munster entre les sommets du Kastelberg et du Rainkopf. Photo : JLS (Cliquez pour agrandir)

La route des Crêtes fut créée pendant la Première Guerre mondiale dans un but stratégique afin d’assurer la logistique et la défense sur le front des Vosges. La route des Crêtes des Vosges est longue de 88 kilomètres entre Sainte-Marie-aux-Mines au nord et Uffholtz au sud à proximité de Cernay. Elle passe du nord au sud par le col du Bonhomme, le col de la Schlucht, le massif du Hohneck, le Markstein, le Grand Ballon et le Vieil Armand. Son point le plus élevé est à 1 343 m au passage du Grand Ballon…

Balade vosgienne (2)
Balade vosgienne (2)Balade vosgienne (2)
Balade vosgienne (2)Balade vosgienne (2)
Balade vosgienne (2)Balade vosgienne (2)
Balade vosgienne (2)Balade vosgienne (2)
Balade vosgienne (2)Balade vosgienne (2)
Balade vosgienne (2)Balade vosgienne (2)
Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)
Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)
Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)

Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)

Photo : JLS (Cliquez pour agrandir)

Photo : JLS (Cliquez pour agrandir)

Situé au bord de la route des Crêtes, entre le Col de la Schlucht et le Hohneck, le site nordique des Trois Fours (1230 à 1250 m) se présente comme un balcon naturel à quelques pas du Hohneck, offrant de magnifiques panoramas sur la vallée de Munster, la Forêt Noire et les Alpes… C’est au chalet-refuge du Club Alpin, idéalement placé, que nous avons décidé de faire étape pour nous restaurer et y passer la nuit ! A table, nous nous retrouvons en compagnie d’une dizaine d’autres randonneurs d’origines diverses (français, allemands, écossais…).

Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)

Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)

 

 

A suivre…

 

 

Si vous avez apprécié cette publication,

partagez-là avec vos amis et connaissances !

Si vous souhaitez être informé dès la parution d’un nouvel article,

Abonnez-vous !

C’est simple et, naturellement, gratuit !

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Aurélie 22/08/2019 06:20

Quelle belle balade... merci de voyager pour nous ! Bises, mes oiseaux vosgiens !

Zoé 21/08/2019 10:13

C'est très beau et la balade est bien agréable! Même pas fatiguée moi!
Bravo Jean-Louis pour ce parcours sportif!

Chris 21/08/2019 05:49

Superbe randonnée ! Merci de nous en faire profiter...

Claire 20/08/2019 22:09

De toute évidence, une bien belle randonnée avec de superbes paysages ! Merci pour les belles photos d'illustration : ça donne très envie de se balader par là...
J'attends la suite !

kimcat 20/08/2019 18:16

Belle balade vosgienne...
Je ne connais pas du tout ce coin de France...

Michel 20/08/2019 12:36

Pour compléter le récit de Jean Louis, quelques petites choses marquantes :
Entre le lac de l'Altenweiher, et le sommet du Rotenbachkopf, un peu avant la ferme auberge du Steinwasen, sur un sentier escarpé, pierreux et peu large, nous avons rencontré deux gars qui poussaient des vélos "normaux" avec bagages !!!! Ils s'étaient mal orientés et voulaient rejoindre les Crêtes A leur question concernant le timing, je leur ai répondu qu'il leur restait encore une heure jusqu'à la ferme auberge
Effectivement nous on a mis une heure pour y arriver, mais nous n'avions pas de vélos qui nous encombraient !!!!

Concernant les crêtes, elles sont de plus en plus transformées en prairies fauchées, et bien sûr la flore locale si typique à cette altitude, a tendance à disparaître
Les agriculteurs de haute montagne préfèrent faire les foins sur les sommets que d'entretenir les fonds des vallons, qui du coup s'enfrichent peu à peu

Petite anecdote concernant le Refuge des Trois Fours, sur les 10 occupants de cet endroit, assis à côté de moi pour le diner, j'ai rencontré un allemand s'appelant SCHLIFFER comme moi !
Bien sûr nous ne nous connaissions pas et les liens de famille sont encore à prouver
Mais la probbialité de ce genre de rencontre est normalement quasiment nulle...!!!

Jean-Louis 20/08/2019 13:11

J'ai oublié de mentionner le petit troupeau de génisses -de race vosgienne- appartenant au CSA (Conservatoire des Sites Alsaciens) : nous les avons croisées me semble-t'il du côté des chaumes du Rothenbach (tu rectifieras si je fais erreur...) ! J'ai également omis de préciser que l'étape du jour faisait une trentaine de km...

dominique 20/08/2019 12:25

Quelle aventure, deux chamois de plus sur les pentes du Hohneck ! Oui Jean-Louis je connais mais je vais faire plus court...J'essaie.....
Le refuge des Trois Fours......je suppose qu'on doit toujours ôter ses chaussures dans l'entrée....Même en journée on peut parfois apercevoir qq chamois qui s'aventurent sur la pelouse au loin...La première fois nous avions découvert ce site par hasard en famille après avoir coupé à travers bois pour quitter le fameux sentier des Roches (départ à la Schlucht) un peu avant son terme, trop dur même pour nos jeunes...
Les petits lacs sous le Kastelberg, horrible expérience ; partis depuis Firstmiss passant par l'auberge Kastelberg descente fort agréable dans la senteur de la forêt vosgienne . Mais il fallait remonter, aïe aïe aïe ! Notre fille devenue ado nous trouvant trop lents a foncé seule jusque Firstmiss, le père a tenté en vain de la rattraper de crainte d'une mauvaise rencontre..et je suis restée à la traîne; je ne sais comment retrouvée dans un petit éboulis (pas celui de tes photos) ça dérapait je m'accrochais aux rares arbustes; l'enfer, j'ai cru y laisser ma peau ; longtemps après j'ai retrouvé père et fille à Firstmiss, je suis tombée de fatigue, au sens propre, mais j'étais heureuse d'en avoir terminé !!
Tu vois Jean-Louis que tu peux être fier, j'avais 50 ans... seulement pourrait-on dire; alors non seulement c'est un très beau parcours que le vôtre mais c'est admirable !

Jean-Louis 20/08/2019 13:01

Merci pour tes anecdotes qui sont toujours un ravissement d'autant plus qu'elles concernent des lieux fortement appréciés autant par toi et Christian que par nous autres... Concernant le Refuge des trois Fours : ne grillons pas les étapes, ce sera le sujet de la prochaine publication mais, oui, il faut toujours enlever ces chaussures avant de monter dans la salle à manger ou dans les dortoirs ! Normal après tout...

Jacky 20/08/2019 07:30

Belle et sportive étape.

Patrick 20/08/2019 06:31

J‘ai jait quasiment la même balade ce WE en partant du gaschney ou j‘etais garé 2 jours.
C‘est quand même très beau ces vosges. Jamais je ne m‘en lasse

Jean-Louis 20/08/2019 10:38

Magnifiques Vosges en effet : moi non plus, je ne m'en lasse guère !
L'étape suivante devrait vous parler également mais, patience... A demain !

Jean-Louis 20/08/2019 05:41

Oui, grosse étape aujourd'hui avec quelques difficultés mais... j'y suis arrivé et, si je n'en tire aucune gloriole, j'en suis tout de même un peu fier vu mon état ! Michel n'a manqué aucune occasion de se rafraîchir quel que soit l'abreuvoir croisé en chemin... et sans le moindre égard pour les bovins qui allaient se désaltérer de cette eau bienfaisante. D'ailleurs, à propos de bovins, il m'a une fois de plus épaté tant il est intarissable à leur sujet : ah, comme il les aime ces vaches et, surtout les vosgiennes…