La leçon de spiritualité de l'arrière-petit-fils du chef Sioux Sitting Bull

Publié le par Jean-Louis Schmitt

Argent, travail, réussite... Oubliez tout ça et écoutez la leçon de spiritualité d'Ernie LaPointe. Alors que la crise écologique menace, l'arrière-petit-fils du chef sioux Sitting Bull nous conseille de prendre du recul sur les attributs valorisés par la société. L'antidote ? Ecouter les arbres.

Ernie LaPointe, arrière-petit-fils du chef sioux Sitting Bull. Photo : Holger Blöhte/Bild

Ernie LaPointe, arrière-petit-fils du chef sioux Sitting Bull. Photo : Holger Blöhte/Bild

"Les gens, la science disent qu’on va continuer comme ça jusqu’en 2050… Mais, non ! Ça ne va pas durer bien longtemps. Regardez ce qu’il se passe aujourd’hui… Mon arrière-grand-père [Sitting Bull] vivait comme un saint pour préserver l’équilibre de l’écosystème. Son mode de vie, c’était de respecter et de s’occuper de tous les êtres vivants. Et aujourd’hui, le fonctionnement du monde… Prenez l’exemple des gens qui massacrent les animaux, sans aucun respect, et qui tuent les végétaux, comme les arbres… Je pense que mon arrière-grand-père serait très déçu.

Pour comprendre comment fonctionne cette terre et comment tous les êtres vivants ont un esprit, il faut d’abord se regarder soi-même et accepter qui l’on est en tant que personne. Vous avez un esprit en vous, et vous comprenez que toutes choses ont aussi un esprit, exactement comme vous ! Et elles grandissent comme vous, ce sont des individus comme vous… Une fois que vous avez admis ça, vous comprenez que tout est sacré ! Tout ce qui bouge a un esprit et est donc sacré. Il faut respecter le vivant autant qu’il vous respecte. Les animaux vous respectent si vous n’avez pas peur d’eux : il faut préserver cet équilibre en vous. Pas seulement dans la nature mais aussi en vous. En chacun d’entre nous se trouve un écosystème : compassion, générosité, peur, humour… Il faut maintenir l’équilibre, ne pas laisser l’un prendre le pas sur l’autre.

Aux Etats-Unis, je donne des conférences aux étudiants dans les universités. Voici ce que le leur dis : Regardez vos parents, ils se lèvent à 3 heures du matin, ils mangent un toast, sautent dans leur Mercedes et passent trois heures dans les embouteillages pour aller au travail. Ils arrivent, gagnent entre 250 et 350 dollars par heure car ils sont bardés de diplômes. Ils travaillent huit heures, rentrent chez eux, mais le temps qu’ils arrivent, il est déjà 20 heures, 21 heures… Ils dînent rapidement et vont se coucher car ils doivent se lever à 3 heures. C’est un cycle : tous les jours, ce même vieux cycle ennuyeux dans lequel ils vivent. Mais, ils ne profitent de rien car ils doivent perpétuer ce cycle. Et quand ils prennent leur retraite -s’ils vivent assez longtemps pour la prendre- ils ne peuvent pas vivre avec eux-mêmes donc ils meurent. Ils ne savent pas se poser, ils ne comprennent pas la spiritualité. Ils ne comprennent pas le sacré. Le seul sacré qu’ils connaissent est celui de l’argent ! Combien d’argent ils peuvent gagner ? Or, l’argent n’a pas de valeur. A votre mort, votre argent ne va pas vous acheter un ticket pour le monde spirituel ! Donc vous allez devenir un fantôme, hantant votre compte en banque.

Le système dont je parle, c’est celui qui détruit la Nature, c’est ce système qui détruit l’écosystème. C’est encore quelque chose que les personnes éduquées ne comprennent pas : tout doit avoir une étiquette avec un prix, une valeur marchande… Si vous regardez les informations aux Etats-Unis, et qu’il y a un cyclone ou une tempête, la première chose que vous entendez c’est : "Les dégâts sont estimés à cinq milliards de dollars." Ils ne parlent pas de la Terre, des arbres, de ce est détruit. Non, ils parlent de combien coûtera la reconstruction. Il n’y a pas de valeur spirituelle là-dedans.

Voilà ce qui m’importe : pour comprendre la valeur de la Terre et de tous ses êtres vivants sacrés, il faut redescendre sur terre justement et faire d’abord un travail sur soi-même. Commencer à équilibre son for intérieur. Posséder plus de richesses matérielles que n’importe qui n’est pas la réponse. La richesse spirituelle est la réponse !" Ernie LaPointe

« Quand le dernier arbre sera abattu, la dernière rivière empoisonnée, le dernier poisson capturé, alors seulement vous vous apercevrez que l'argent ne se mange pas. » Prophétie d'un Amérindien Cree

 

 

 

Vidéo : La leçon de spiritualité de l'arrière-petit-fils du chef Sioux Sitting Bull (4 :04)

Ernie LaPointe

Sitting Bull

Sa vie, son héritage

  • Présentation/Introduction : Claire Barré
  • Traduction (Anglais) : Alice Boucher

Arrière-petit-fils de Sitting Bull, Ernie LaPointe nous transmet le récit familial de la vie et la mort du célèbre chef indien. Issues de la tradition orale, ces émouvantes paroles bouleversent tout ce que nous pensions savoir de ce personnage mythique. L’auteur offre le récit limpide et simple d’une vie hors du commun : celle de Tatanka Iyotake, dit Sitting Bull, dont la sagesse, portée par le courage, guide les siens dans leur lutte contre les Wasicu, ces Blancs américains qui envahissent leur territoire. Il décrit un univers singulier : celui de la culture lakota, avec ses rituels, son rapport intime avec la nature, ses exigences, sa solidarité, son sens de l’honneur, sa dureté aussi parfois…

 

 

 

Si vous avez apprécié cette publication,

partagez-là avec vos amis et connaissances !

Si vous souhaitez être informé dès la parution d’un nouvel article,

Abonnez-vous !

C’est simple et, naturellement, gratuit !

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Simone 03/07/2019 23:29

quelle belle leçon !! Malheureusement oubliée aussi vite qu'elle est lue ... Mon cousin et son fils étaient à Strg à la séance dédicaces : comme moi, des férus de la culture et vie indienne .. Lors de leur séjour au Canada, mon cousin passait ses jours à visiter les " réserves " mot que j'abhorre personnellement" et à apprendre des rudiments de la langue indienne.. Un vrai utopiste, lui aussi.. Son pseudo sur FB est " Tatanka "..Pour vous dire !

Chantal33300 03/07/2019 14:09

la pure réalité !

kimcat 02/07/2019 17:57

Oui belle leçon de vie...

Zoé 02/07/2019 17:08

Belle philosophie qui me parle. "Sortir du moule" demande des efforts , nous avons été tellement formatés ! Le déni est plus simple , pas étonnant que les mentalités n'avancent qu'à petits pas.

Claire 02/07/2019 12:21

Belle leçon de vie : certains appellent cela de la "spiritualité", pour moi, ce n'est ni plus, ni moins que du bons sens !

Jean-Louis 02/07/2019 05:43

Il n'est certes pas facile de "prendre du recul" : tout, dans nos sociétés, incite au "toujours plus" et, surtout au superflu, à l’inutile… qui, plus est, pollue abondamment et nuit gravement à la planète… Pourtant, il n’est pas nécessaire –ni même judicieux- de suivre bêtement la masse, le troupeau : nous avons notre libre-arbitre et il ne tient qu’à nous d’en tenir compte ! Ne pas "entrer dans le moule" n’est pas forcément une tare : à nous de cultiver notre différence…

Jacky 02/07/2019 07:52

Absolument !

domi 02/07/2019 05:21

Il y a bien sûr les vraies et les fausses valeurs, cet homme n'a pas tort, j'ai été écoeuré par une émission sur l'attitude des milliardaires qui se paient des bateaux super polluants pour la frime