Inviter la biodiversité chez soi

Publié le par Jean-Louis Schmitt

C’est une idée simple que nous essayons d’appliquer chez nous depuis plusieurs années avec de beaux et encourageants résultats comme j’ai déjà pu vous le démontrer sur ce blog (voir par exemple ici). Ce qui est également très prometteur c’est que nous sommes de plus en plus nombreux à avoir saisi l’importance de cette démarche et à l’appliquer dans nos jardins, petits ou grands…

Changer notre regard sur le monde qui nous environne est une priorité absolue… L’Etourneau sansonnet (Sturnus vulgaris), souvent considéré comme un indésirable, devient alors un élément d’un tout où il a toute sa place ! Photo : JLS (Cliquez pour agrandir)

Changer notre regard sur le monde qui nous environne est une priorité absolue… L’Etourneau sansonnet (Sturnus vulgaris), souvent considéré comme un indésirable, devient alors un élément d’un tout où il a toute sa place ! Photo : JLS (Cliquez pour agrandir)

Dans une lignée similaire, Pascal Gérold -naturaliste et animateur d’une Maison de la Nature- que j’ai déjà eu l’occasion de vous présenter ici avec son précédent ouvrage (Les arbres nourriciers), a lui aussi crée un véritable petit Eden autour de chez lui ! Grâce aux nombreuses installations et aménagements divers mis en place à l’attention de la faune, la Nature s’invite chez lui ce qui le rend naturellement particulièrement heureux, au point de vouloir partager son expérience…

A travers son dernier livre « La biodiversité s’invite chez moi », Pascal Gérold nous fait part de sa passion pour la Nature qu’il côtoie depuis sa plus tendre enfance et de son expérience personnelle dans son jardin labellisé « Refuge LPO » : il s’y installe régulièrement pour des affûts photos et, dans ce nouvel opus, nous livre le fruit de certaines de ses observations !

Plus de cinquante espèces recensées…

Il a ainsi pu dénombrer une cinquante d’espèces animales (dont un renard et même… un raton laveur !). « J’ai de l’empathie pour ces animaux. Je ne l’ai pas seulement fait par plaisir de les voir et assouvir ma passion de la photographie mais surtout pour leur offrir un refuge, un havre de paix… » déclare Pascal dont un des soucis permanent est la forte diminution de l’ensemble de la biodiversité : par l’exemple, il espère susciter d’autres vocations allant dans le même sens ! Nul besoin pour cela d’être propriétaire d’un grand terrain comme le démontre Pascal : sa propriété n’excède pas quatre ares (habitation comprise) ce qui n’empêche pas de très belles observations une fois installés nichoirs, mangeoires, hôtels à insectes, tas de bois etc.

Photos extraites du livre « La biodiversité s’invite chez moi » ©Pascal Gérold (Cliquez pour agrandir)Photos extraites du livre « La biodiversité s’invite chez moi » ©Pascal Gérold (Cliquez pour agrandir)

Photos extraites du livre « La biodiversité s’invite chez moi » ©Pascal Gérold (Cliquez pour agrandir)

 « La biodiversité s’invite chez moi, Attirer, accueillir et protéger les animaux d’un petit jardin » de Pascal Gérold aux Éditions Rustica. 144 pages. 14,95 €

 

 

 

 

Si vous avez apprécié cette publication,

partagez-là avec vos amis et connaissances !

Si vous souhaitez être informé dès la parution d’un nouvel article,

Abonnez-vous !

C’est simple et, naturellement, gratuit !

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

chantal33300 24/06/2019 15:45

cette année, nous avons vu de nouveaux oiseaux. je me dis que certainement nous faisons ce qu'il faut. Nous nous y efforçons Quelle récompense ! un régal de les regarder

Chantal33300 25/06/2019 16:18

je pense que c'étais des huppés si mes souvenirs sont bons. Ils ne sont pas restés longtemps. C'étais juste sur l'arbre devant ma fenêtre. Ils se sont envolés dés que j'ai remué. C'es mon mari qui m'a dit le nom. Impossible de prendre en photo

Jean-Louis 25/06/2019 15:40

Des roitelets ? Quelle chance ! Avez-vous pu voir si ce sont des "triple bandeaux" ou bien des "huppés" ?

Chantal33300 24/06/2019 19:29

Nous avons vu un pic vert, des roitelets et des rouges queues

Jean-Louis 24/06/2019 18:02

Super Chantal, Pouvez-vous nous dire quels sont ces "nouveaux" oiseaux apparus chez vous ?

kimcat 24/06/2019 14:42

Une simple et belle idée à suivre...

Jean-Louis 24/06/2019 18:04

En effet, c'est tout simple et je me réjouis que le mouvement pro biodiversité prenne de l'ampleur ! On en reparlera, promis...

domi 24/06/2019 10:50

tu prêches un convaincu ! et je pense même qu'on doit pouvoir dépasser les 50 espèces en comptant... les insectes

Jean-Louis 24/06/2019 18:06

Je n'ai pas fait de comptage précis mais, ce serait une bonne idée de le réaliser à l'occasion ne serait-ce que pour nous motiver un peu plus encore pour poursuivre dans cette voie !

Zoé 24/06/2019 10:50

Je m'y efforce déjà mais je vais me procurer cet ouvrage pour améliorer encore mon petit jardin .
Belle journée chez vous!

Jean-Louis 24/06/2019 18:07

Super Zoé : Pascal sera content d'avoir des retours ! Et moi, je suis content quand les autres sont contents... Chaudement et non moins cordialement !

Claire 24/06/2019 10:16

Encore une belle présentation d'un ouvrage indispensable si l'on veut favoriser la biodiversité chez soi !

Jean-Louis 24/06/2019 18:10

J'aime l'idée que mes publications sont parfois utiles ! En plus, s'agissant de la biodiversité, si elle peut bénéficier de quelques petits coups de pouce supplémentaires, ça ne sera pas du luxe... Merci pour vos divers commentaires !

Jpl 24/06/2019 08:32

Je ne peux que confirmer, chez nous et en région parisienne, il est vrai à proximité d’une forêt, et il est vrai en apportant de la nourriture, nous voyons la biodiversité s’accroitre Avec fréquentation du jardin par écureuils, renards, hérissons, mais surtout multiplication des variétés d’oiseaux dont certaines s’installent pour nidifier, en particulier mésanges à longue queue, noires nonnettes, perruches à collier(là c’est un peu plus spécial) pinsons, sittelles, que nous observons depuis longtemps mais qui, maintenant se reproduisent sur place. Deux nichées d’écureuils dans les jardins proches pour l’instant et bébés renards la nuit mais eux viennent en visiteurs. C’est un vrai spectacle toute la journée !

Jean-Louis 24/06/2019 18:12

Bilan tout à fait encourageant ce qui fait de ton jardin un excellent modèle... Espérons que nous serons de plus en plus nombreux à agir de la sorte ! En attendant : bonne chance au bouquin de Pascal...

Jacky 24/06/2019 08:02

J'ai fait une balade hier autour de Marmoutier. J'ai vu des haies, des prairies superbement fleuries, des vieux vergers, de nombreux jardins de fleurs et de légumes, des panneaux explicatifs sur la nature. Je pense que plus en plus de personnes sont sensibles à la biodiversité.

Jean-Louis 24/06/2019 18:16

En effet : du côté de Marmoutier, l'association "Le Bonheur est dans le pré" fait un remarquable travail de sensibilisation et montre l'exemple tant pour les plantations (vergers notamment et cormiers en particulier...) que pour bien d'autres thèmes comme le recyclage, le broyage des végétaux etc. Je pense qu'il y a de nombreuses autres initiatives similaires et j'essaie, chaque fois que cela m'est possible, de les présenter à mes lecteurs !