Notre-Dame-des-Landes. Un an après, le 17 janvier sera « férié » dans la Zad

Publié le par Jean-Louis Schmitt

Un an pile poil après l’abandon du transfert de l’aéroport à Notre-Dame-des-Landes, qualifié de «victoire partielle», les zadistes encore présents fêteront cet anniversaire, le 17 janvier 2019, auto-décrété jour «férié» dans la Zad.

En février 2018, juste après l’annonce de l’abandon de l’aéroport à Notre-Dame-des-Landes, les opposants fêtaient la victoire dans la Zad. Photo : Archives Marc Ollivier/Ouest-France

On y arrive: le 17 janvier marquera le premier anniversaire, heureux ou triste selon les camps, de la décision du gouvernement de stopper le projet d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes. La Zad a décidé de marquer le coup en instaurant un jour «férié» et en organisant «une première fête danniversaire», ce jeudi 17 janvier 2019.

«Ne pas laisser cette date dans loubli»

«Sil ne sagissait que dune victoire partielle avant les attaques qui ont blessé la Zad au printemps, le 17 janvier restera un événement historique, fruit de décennies de luttes créatrices, abrasives et acharnées. Nous avons gagné ensemble cette journée inoubliable et ravivé la possibilité de mettre en déroute certains aménagements qui ruinent ce monde», justifient les zadistes encore présents sur le site.

Un autre message évoque des défaites dans cet après-abandon: «On a vu les efforts dun mouvement, aussi divers que déterminé, finir avec une victoire, partielle certes, mais quand même. Lannée qui a suivi cette date a été lourde: expulsions, répression, divisions au sein du mouvement, des départs des camarades. Ces défaites sont venues entacher cette victoire. Mais on ne va quand même pas laisser cette date passer dans l’oubli!»

Il est prévu une balade naturaliste à 14h, puis à partir de 17h, des chants, un feu dartifice, une marche aux flambeaux, un banquet, un grand spectacle, un fest-noz et des danses. À 16h, un goûter sera proposé sur lex-site baptisé «lama fâché», cest en bordure de lancienne route des chicanes (RD281). Premier lieu d’intervention des gendarmes mobiles, le 9 avril, lors de l’évacuation partielle de la Zad.

Christophe JAUNET/Ouest France (09.01.2019)

 

 

 

Si vous avez apprécié cette publication,

partagez-là avec vos amis et connaissances !

Si vous souhaitez être informé dès la parution d’un nouvel article,

Abonnez-vous !

C’est simple et, naturellement, gratuit !

 

Publié dans NDDL, Initiative, Environnement

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Zoé 17/01/2019 08:16

Je comprends leur désir de fête . J'espère que tout se déroulera bien.

Jean-Louis 16/01/2019 12:42

Dans les moments de crise, seule la créativité est plus importante que la connaissance. (Albert Einstein) MERCI Marlène !

domi 16/01/2019 12:26

j'les avais oubliés, ils ne manquaient plus qu'eux au concert actuel !