Une saison avec les papillons

Publié le par Jean-Louis Schmitt

La belle saison tire vers sa fin et, au jardin et alentours, les papillons se font de plus en plus rares ! Juste pour le plaisir des yeux, voici donc une petite sélection de lépidoptères photographiés autour de la maison et lors de mes balades autour du village…

Une saison avec les papillons
Une saison avec les papillons Une saison avec les papillons

Le Machaon (Papilio machaon)

Le machaon est l'un de nos plus beaux papillons. Avec ses 8 à 9 cm d'envergure, ses ailes jaune pâle marquées de dessins noirs, et, pour les postérieures, ornées de plusieurs taches bleues et d'une rouge, et prolongées par une "queue", il ne passe pas inaperçu! Sa chenille, très colorée elle aussi, se rencontre sur les feuilles et les tiges de carotte et de fenouil.

Une saison avec les papillons

Le Citron (Gonepteryx rhamni)

Son nom suffit presque à décrire ce papillon : avec sa couleur caractéristique, le citron est aisément reconnaissable. Le mâle est jaune vif, mais la femelle est plus terne, de couleur blanc-vert. Il mesure 5 à 6cm d'envergure et l'extrémité de ses ailes forme une pointe. Les chenilles apprécient la bourdaine et le nerprun.

Une saison avec les papillons Une saison avec les papillons

La Petite tortue (Aglais urticae)

De petite taille (4 à 4,5cm) mais richement colorée, la petite tortue est une habituée de nos jardins. Ses ailes oranges portent des taches noires et jaunes et sont bordées de noir, avec des taches bleues. Les chenilles de ce papillon se développent sur les orties.

Une saison avec les papillons

Le Paon du jour (Inachis io)

Ce joli papillon est reconnaissable aux grands ocelles présents sur chaque aile (un ocelle par aile), auxquels il doit son nom. Il mesure 5,5 à 6,5cm et sa chenille se nourrit de feuilles d'orties.

Une saison avec les papillons Une saison avec les papillons
Une saison avec les papillons

La Piéride blanche (Pieris rapae)

Ceux qui ont un potager n'aiment guère sa chenille, avide de choux, mais une fois devenue papillon, cette piéride est plutôt élégante, avec ses ailes blanches ornées d'un ou deux points noirs ; l'extrémité des ailes antérieures est marron. Ce papillon mesure 5 à 6 cm. La chenille se nourrit de plantes de la famille des crucifères (ornementales ou comestibles, sauvages ou cultivées).

Une saison avec les papillons
Une saison avec les papillons Une saison avec les papillons

Le Vulcain (Vanessa atalanta)

Le vulcain est un papillon assez grand (6 à 6,5 cm) et plutôt facile à identifier, avec ses ailes noires présentant sur chacune une bande rouge orangé, et des taches blanches sur les ailes antérieures. Sa chenille vit sur les orties.

Une saison avec les papillons
Une saison avec les papillons Une saison avec les papillons

Robert-le-Diable (Polygonia c-album)

Pourquoi un tel nom ? Peut-être pour la couleur flamboyante du dessus des ailes (orange tacheté de noir), qui contraste avec le dessous beaucoup plus terne (marron clair à brun) : avec les ailes repliées, ce papillon est des plus discrets ! Autre particularité, ses ailes ont des contours découpés, comme déchiquetés. Il mesure 4,5 à 5 cm. La chenille, hérissée de poils, se rencontre sur les orties, l'orme, le saule, le houblon...

Une saison avec les papillons

La Belle-Dame ou Vanesse des chardons (Vanessa cardui)

C’est un papillon migrateur de la famille des Nymphalidae, de la sous-famille des Nymphalinae et du genre Vanessa. Ce papillon était autrefois très commun en Europe, avec une aire de répartition presque planétaire. Il s'agit du papillon diurne le plus répandu dans le monde…

Une saison avec les papillons

Le Carte géographique (Araschnia levana

 

Son nom provient du motif de réseau de traits blancs qui orne le revers de l'aile et évoque un réseau routier sur une carte.

Une saison avec les papillons Une saison avec les papillons

L’Aurore (Anthocharis cardamines

Les mâles de l’aurore symbolisent bien l’entrée dans le printemps qu’ils marquent de leurs deux belles taches orange vif ornant la pointe de leurs ailes antérieures.

Une saison avec les papillons

Le Tircis (Pararge aegeria)

C’est un petit papillon bien courant dans les campagnes et les bois. On peut le trouver du printemps jusqu’en automne.

Une saison avec les papillons

Le Moiré sylvicole ou Moiré tardif (Erebia aethiops)

Ce papillon présente un dessus de couleur marron foncé avec bande orange ponctuée d'ocelles noirs centrés de blanc. Sur le verso seuls les ocelles de l'aile antérieure sont bien visibles; l'aile postérieure présente une bande grise plus ou moins marquée.

Une saison avec les papillons

La Mégère ou le Satyre (Lasiommata megera)

Ce papillon lié aux milieux ouverts chauds et sec se développe sur diverses graminées. Il s'agit d'une espèce commune, mais qui présente un léger déclin. Elle occupe les différentes régions biogéographiques, mais c'est surtout en Fagne-Famenne-Calestienne (Belgique) et en Lorraine qu'elle est la plus commune.

Une saison avec les papillons Une saison avec les papillons

Écaille chinée ou Callimorphe (Euplagia quadripunctaria)

Ce très beau papillon est encore très répandu dans les jardins, les orées forestières et les pelouses sèches. Ces ailes antérieures sont de couleur crème avec des bandes noires obliques et ses ailes postérieures sont rouges. On observe l’Ecaille chiné de juillet à septembre. L’adulte a une préférence, comme de nombreux autres papillons, pour l’eupatoire chanvrine.

Une saison avec les papillons
Une saison avec les papillons Une saison avec les papillons

L’Amaryllis (Pyronia tithonus)

L’Amaryllis est un papillon de taille moyenne, aux ailes orange et marron. Il est présent partout en France métropolitaine où on peut l’observer de juillet à septembre. Il fréquente les haies, les lisières fleuries, les pré-bois lâches, les versants rocailleux, jusqu’à 2 300m mais est plus abondant dans les plaines.

Une saison avec les papillons
Une saison avec les papillons Une saison avec les papillons Une saison avec les papillons

Le Tabac d'Espagne (Argynnis paphia)

Le Tabac d'Espagne est un papillon des clairières et allées forestières. Les imagos butinent fréquemment les ronces, les chardons et les eupatoires chanvrines (Eupatorium cannabinum). Il tire peut-être de ces dernières des « PAs », alcaloïdes de la pyrrolizidine utilisés dans la défense et la biologie sexuelle

Une saison avec les papillons Une saison avec les papillons

L’Azuré de la Bugrane ou argus bleu (Polyommatus icarus)

L’argus bleu a de grandes capacités d’adaptation à différents milieux.  On le trouve dans des milieux ouverts ou semi-ombragés, c’est un habitué des terrains calcaires chauds et secs : carrières, pelouses calcaricoles, steppes mais aussi des prairies fleuries et des friches.

Une saison avec les papillons

Le Souci (Colias crocea)

Le Souci fait partie des piéridés, famille de papillons diurnes de taille moyenne. Dans son genre, les Colias, qui présentent tous une bordure noire sur les ailes, il est le plus facile à identifier, étant le seul à être jaune-orange sur le dessus. Mais attention la tâche se complique quand il est posé. La femelle se distingue par des tâches claires dans la bande noire.

Une saison avec les papillons
Une saison avec les papillons Une saison avec les papillons

Le Demi-deuil (Melanargia galathea)

Le demi-deuil est un papillon assez courant en Alsace comme dans le reste de la France, il fait son apparition à la fin du printemps. Melanargia galathea possède énormément de noms : Demi deuil, Echiquier, Echiquier commun ou encore Arge galathée. C’est un papillon diurne (papillon de jour) présent à partir de fin mai et jusqu’à septembre. Facilement reconnaissable, le demi-deuil est blanc et noir représentant le dessin d’un échiquier.

Une saison avec les papillons Une saison avec les papillons

Le Grand Mars changeant (Apatura iris)

Le Grand Mars changeant fréquente les forêts caducifoliées et mixtes claires, les clairières, les lisières, les allées forestières, les parcs et les ripisylves, jusqu’à 2 000 m, parfois même plus haut en montagne. Il est attiré par les excréments, la sueur et le goudron chaud des routes. Il se tient sur les feuilles des arbres plusieurs mètres au-dessus du sol

Une saison avec les papillons Une saison avec les papillons

La Pyrale du buis (Cydalima perspectalis) 

Et, pour finir, une espèce qu’on se serait bien passé de rencontrer dans notre jardin où les dégâts commis par les chenilles de la Pyrale du buis, sont considérables… La pyrale est venue d'Asie. Elle n'a pas, ou pas encore, de prédateur chez nous, alors que dans sa région d'origine elle est attaquée par le frelon asiatique. Comble de malchance, c'est un papillon de nuit qui, contrairement aux autres papillons de nuit, pond plusieurs fois par an. On peut donc trouver plusieurs générations dans le même arbuste, depuis le premier stade de la chenille de quelques millimètres jusqu'au dernier stade, de 4 centimètres, et à la chrysalide. Il est donc prudent de l'éliminer rapidement et d'anticiper les futures invasions exponentielles !

Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)

 

 

Si vous avez apprécié cette publication,

partagez-là avec vos amis et connaissances !

Si vous souhaitez être informé dès la parution d’un nouvel article,

Abonnez-vous !

C’est simple et, naturellement, gratuit !

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

jeanp 02/09/2018 18:05

bonjour
je sème tous les ans plusieurs parterres de zinia (graines récupérées en fin de saison) et j'ai énormément de papillons tourbillonnant dessus tous les jours ensoleillés.

Jean-Louis 02/09/2018 19:53

Bonsoir,
Excellente initiative ! Merci pour le partage d'expériences qui peut toujours être utile aux lecteurs du blog !
Bonne fin de WE

Cléo 01/09/2018 21:29

Superbe ton billet! Comme la majorité des gens, j'adore les papillons et j'ai quelques photos de papillons du Québec. Eh bien, nous en avons énormément en commun, surtout dans les premiers. Je suis bien contente que nous n'ayons pas le dernier, mais nous avons aussi des destructeurs, comme celui qui s'attaque aux épinettes. Bonne journée ! @mitiés !

Jean-Louis 02/09/2018 05:04

Merci Cléo : je suis heureux d'apprendre que tu vois aussi beaucoup de papillons et que tu en reconnais certains qui sont également présents chez toi !
Bon dimanche à toi...

kimcat 01/09/2018 18:01

Les photos sont magnifiques !

Jean-Louis 01/09/2018 20:12

Merci à toi et au plaisir !

kimcat 01/09/2018 18:01

Je les connais pour la plupart et sais les reconnaître, les ayant comptés dans mon jardin pour les "Jardins de Noé", il y 8 et 9 ans J'ai vu un argus bleu il y a quelques jours.
Belle soirée Jean-Louis

Jean-Louis 01/09/2018 20:12

Oui, les argus volent en nombre en ce moment : j'en ai photographier ce matin alors qu'il faisait à peine 9° ! Bon WE Kimcat.

LADY MARIANNE 01/09/2018 15:20

ils sont superbes ces papillons--- on a les noms et les infos-
que du bonheur-
je n'en vois guère dans mon jardin---
amitiés-

Jean-Louis 01/09/2018 20:11

Super : c'est donc une publication utile ;-))

Maria-Lina 01/09/2018 12:48

Superbe, quelle magnifique série, tes photos sont superbes et infos tellement intéressantes! Merci pour ce beau partage! Bise, bon samedi dans la joie!

Jean-Louis 01/09/2018 12:58

Merci à toi ! Voilà des commentaires plus qu'encourageants... C'est sympa !

Bellokan 01/09/2018 10:47

Et puisqu'il en est question ici, lorsqu'on se trouve confronté à l'invasion des buis par la pyrale, il faut agir très rapidement. J'ai trouvé cette info concernant un traitement BIO qui serait des plus efficaces : il s'agit de l'insecticide Bio Pyrale du Buis au Bacillus Thuringiensis. Avez-vous testé?
Merci encore!

Jean-Louis 01/09/2018 12:09

Bonjour Bellokan,
Merci pour vos sympathiques commentaires ! Pour ce qui est de la pyrale du buis, je vous invite à consulter la publication du 6 août dernier (voir ici : http://natureiciailleurs.over-blog.com/2018/08/la-pyrale-du-buis.html ) ! Effectivement, nous avons testé le BT bio et, a priori, nous pensons que, grâce à la combinaison de ce traitement que, depuis, nous renouvelons environ toutes les deux semaines et le piège à phéromone également mis en place, nous pourrons sauver une partie de nos arbustes (nous en avons arraché tout de même une vingtaine...) ! En cas d'attaque, il est important d'agir très vite : pour notre part, il était hélas trop tard pour une partie de nos buis lorsque nous avons vu l'ampleur de l'infestation !
Bien à vous, JL

Bellokan 01/09/2018 10:19

Super! Maintenant et avec un peu de mémoire, on pourra mettre un nom sur ceux que l'on rencontre au gré de nos ballades. Se dire aussi que ceux qu'on voit aujourd'hui, ne seront pour la plupart pas ceux de l'année prochaine, leur vie étant relativement courte il me semble!
Merci beaucoup et belle journée!

Jean-Louis 01/09/2018 12:13

En effet, la durée de vie des papillons -et des insectes en général- est très courte ! Seuls quelques espèces passent l'hiver sous la forme d'un imago mais, en règle générale, c'est sous forme d’œufs, de larves ou de nymphes...

l'Univers d'Erika 01/09/2018 08:55

Merci , j'adore !!! Coup de cœur au machaon que j'ai beaucoup vu au jardin cet été.
Mais il en reste encore, pour notre plus grand bonheur.
Je pense en avoir vu pas mal de toute la série que tu nous présentes.
Merci pour le texte très intéressant qui accompagne chaque photo.
Bon week-end
Ta mise à l'honneur chez Domi est justifiée, tu nous régales avec tes articles (même si je ne commente pas tout)

Jean-Louis 01/09/2018 12:16

Merci, c'est très gentil à toi ! Je suis flatté que tu apprécies mes publications !

Jacky 01/09/2018 08:49

Passionnant. Quel beau travail! Je vais imprimer tout ça et partir à la découverte des papillons de mon jardin. J'ai essayé de les photographier à plusieurs reprises; que c'est difficile! Bravo et merci JL.

Jean-Louis 01/09/2018 12:19

Merci Jacky ! Il est vrai que, comme bien d'autres animaux d'ailleurs, les papillons ne sont pas toujours très "coopératifs" ;-) ! Si, de surcroît, le vent s'en mêle, c'est carrément galère ! La photo est donc bien une "école de la patience"...
Bon WE à toi et à la famille réunie !

Luc 01/09/2018 08:41

Un vrai régal pour les yeux! Merci!

Jean-Louis 01/09/2018 12:20

Comme je sais que tu n'aimes pas commenter d'ordinaire, j'apprécie ton mot à sa juste valeur :-)) !

Jpl 01/09/2018 08:30

Très belle serie d'images , merci!
Dommage, on ne voit plus beaucoup de machaon par chez nous!

Jean-Louis 01/09/2018 12:21

Merci JPL ! J'imagine que, depuis le début de ta "nouvelle vie", les belles images doivent également s'accumuler !
Bises à tous les deux !

domi 01/09/2018 06:41

c'est vrai que pour moi le machaon est emblématique ; souvenir de jeunesse, avec mon ami Marcel, alors que je recherchais sa chenille dans un jardin, je me suis fait soupçonner, par le propriétaire, de vouloir marauder les carottes ! C'était près d'une friche sncf que nous avions baptisée "le coin des argus"
(remarque qu'on ne maraudait pas les carottes, mais croquer une pomme volée, rien n'est meilleur)

Jean-Louis 01/09/2018 12:24

Merci pour tes fidèles et précieux commentaires l'Ami. Je connais ton intérêt pour toutes ces "p'tites bébêtes" : tes appréciations me font donc grand plaisir !
Bon weekend !

domi 01/09/2018 06:37

cher ami une belle série qui ne pouvait que me ravir d'autant plus que chaque papillon identifié fait l'objet d'un petit texte fort précieux, bravo

Jean-Louis 01/09/2018 05:50

Liste évidemment non exhaustive et volontairement limitée pour ne pas lasser le lecteur généralement pressé : malgré le raccourcissement important des journées et la baisse sensible des températures, il reste pas mal de papillons très actifs au jardin : avec les fruits au sol, le vulcain est un des visibles...