Le petit bandit masqué…

Publié le par Jean-Louis Schmitt

Malgré son caractère farouche, la Pie-grièche écorcheur se repère assez aisément, perchée bien en évidence au sommet d’un arbuste ou d’un buisson ! L’approcher est en revanche plus délicat…

Parade nuptiale de Pies-grièches écorcheurs (Lanius collurio). Photo : JLS

Parade nuptiale de Pies-grièches écorcheurs (Lanius collurio). Photo : JLS

Aimablement surnommé « bandit masqué » en raison du bandeau qui barre la face du mâle, la Pie-grièche écorcheur était autrefois appelée « butcher bird » en anglais, littéralement « oiseau boucher », devenu « écorcheur » par la suite en raison de ses comportements alimentaires : l’oiseau a en effet pour habitude de stocker ses proies –de gros insectes- sur des branches épineuses ou des fils de fer barbelés (nommés « lardoirs » pour la circonstance)…

Voilà un habitat fort accueillant pour la pie-grièche : peu fréquenté, assez vaste avec des zones ouvertes, des buissons et des arbustes assez bas et des insectes bien sûr… Photo : JLS

Voilà un habitat fort accueillant pour la pie-grièche : peu fréquenté, assez vaste avec des zones ouvertes, des buissons et des arbustes assez bas et des insectes bien sûr… Photo : JLS

Les Pies-grièches sont des oiseaux caractéristiques des milieux relativement ouverts. La fermeture des paysages, à la suite d'une déprise agricole abandonnant prés, champs et prairies, réduit sévèrement leur population.

 

L’oiseau est protégé sur l’ensemble du territoire français par l'arrêté ministériel du 29 octobre 2009 (abrogation de l’arrêté ministériel modifié du 17 avril 1981). La protection de l’habitat est dorénavant prise en compte dans son article 3-II : « Sont interdites … la destruction, l’altération ou la dégradation des sites de reproduction et des aires de repos des animaux. Ces interdictions s’appliquent aux éléments physiques ou biologiques réputés nécessaires à la reproduction ou au repos de l’espèce considérée … ».

Elle figure en Annexe I de la Directive Oiseaux et en Annexe II de la Convention de Berne. Elle est classée "A surveiller" sur la Liste Rouge des oiseaux d'Alsace. (Source : LPO Alsace)

 

Pie-grièche écorcheur ♀. Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)Pie-grièche écorcheur ♀. Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)
Pie-grièche écorcheur ♀. Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)

Pie-grièche écorcheur ♀. Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)

Pie-grièche écorcheur ♂. Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)
Pie-grièche écorcheur ♂. Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)Pie-grièche écorcheur ♂. Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)

Pie-grièche écorcheur ♂. Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)

Le saviez-vous ?

La croyance populaire voulait que la Pie-grièche écorcheur imitât les chants et les cris des petits passereaux pour les attirer dans le but inavouable de leur percer le cœur sur des épines et de les dévorer. Un naturaliste d'antan écrivait: «Voyez, son bec est crochu; ce masque noir ne peut que dissimuler une rare scélératesse...». Cette amplification anthropomorphique est bien loin de la réalité, l'espèce étant insectivore et le pot-pourri bredouillé par le mâle n'ayant d'autres buts que de délimiter son territoire et de séduire une femelle… (Source : Vogelwarte.ch)

 

Si vous avez apprécié cette publication,

partagez-là avec vos amis et connaissances !

Si vous souhaitez être informé dès la parution d’un nouvel article,

Abonnez-vous !

C’est simple et, naturellement, gratuit !

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Géraldine 23/05/2018 07:51

Magnifiques photos d’un oiseau qui, hélas, se fait de plus en plus rare... comme beaucoup d'autres d'ailleurs !

Catherine D 22/05/2018 09:39

Je n'ai jamais vu ce masqué-là... je saurai maintenant à quoi il ressemble...
Les oiseaux souffrent des réputations qu'on leur fait, et des noms dont parfois on les affuble !

Jean-Louis 22/05/2018 10:58

Les oiseaux mais, pas que : il y a beaucoup d'animaux victimes de réputation parfois très fantaisistes et dont l'opinion publique ne garde que ce qu'elle veut bien garder ! A nous de rétablir autant que faire se peut la vérité concernant ces mal-aimés !
Bonne journée Catherine.

geraldine 21/05/2018 22:49

alors là tu m'en bouche un coin j'ai toujours cru que la pie grièche était une pie!!!

Jean-Louis 22/05/2018 05:36

Heureux de t'avoir éclairé Géraldine et j'espère bien te surprendre encore ! Amitiés...

kimcat 21/05/2018 15:35

Bel oiseau... Je ne connaissais pas cette croyance populaire...

Jean-Louis 21/05/2018 17:33

Oh ! Kimcat : je croyais vous avoir perdu !
Je suis content que vous soyez de retour...
Au plaisir.

domi 21/05/2018 04:17

tu es plein de finesse et là nous sommes d'accord pour la réduction de l'intensif qui comporte maints maux

Cléo 20/05/2018 15:19

Un bien bel oiseau, même la femelle! Intéressant ton billet, qui privilégie la protection de cet oiseau et qui remet les pendules à l'heure sur de fausses rumeurs à son sujet! Bon dimanche !

Jean-Louis 20/05/2018 21:36

Ravi de t'avoir fait mieux connaître cet oiseau que, personnellement, j'affectionne... comme bien d'autres bien sûr puisque je les aime tous ! A bientôt pour d'autres billets du même genre !

domi 20/05/2018 10:10

intéressant, ce qui démontrerait, si c'était nécessaire, que la biodiversité a besoin des milieux ouverts et donc des pâturages

Jean-Louis 20/05/2018 21:34

Hé, hé... Là, je te vois venir ! Tous les milieux sont à préserver et, ma foi, l'élevage extensif joue évidemment son rôle en la matière... Cela dit, si on pouvait faire disparaître -ou tout au moins réduire considérablement- l'élevage intensif, je ne serais naturellement pas contre comme tu peux t'en douter !

Jacky 20/05/2018 08:52

J'aime la rubrique "le saviez vous". Sur ces belles photos, on observe bien le bec crochu. Merci JL.

Jean-Louis 20/05/2018 21:37

A force, tu vas devenir imbattable dans l'identification de nos oiseaux... et j'en suis très content !

Jean-Louis 20/05/2018 06:01

C'est toujours un véritable bonheur de voir "ma" première pie-grièche au printemps et d'essayer de suivre l'évolution de la famille au cours des semaines... Un constat cependant : le massacre des haies de la région -qui se poursuit allègrement malgré tout ce qu'on sait désormais sur leur utilité- va de pair avec la diminution de l'espèce... et de beaucoup d'autres ! Et c'est dramatique...