L’axe Saverne-Strasbourg menacé par le GCO

Publié le par Jean-Louis Schmitt

Les automobilistes empruntant en semaine la nationale 4 (ou RD1004) sur l’axe Saverne – Strasbourg, ne mesurent pas la menace qui pèse sur leur quotidien futur si le projet de contournement Ouest de Strasbourg venait à voir le jour…

Selon les études (rapport TDK – CGEDD), la nouvelle infrastructure autoroutière à péage devrait déverser un flux supplémentaire de 14 000 véhicules/jour sur la RD1004 avant l’entrée sur l’autoroute A351 qui mène à Strasbourg depuis l’échangeur situé sur le barreau de péage d’Ittenheim.

 

En janvier 2017, dans les Dernières Nouvelles d’Alsace, Michèle Eschlimann, maire de Wasselonne, s’interrogeait des risques du GCO sur le trafic routier dans sa commune et tout le territoire ouest. Elle disait : « je suis persuadée que Wasselonne et tout notre territoire ouest va souffrir de ce projet. On parle de 10 000 véhicules/jour qui emprunteraient la sortie à la hauteur d’Ittenheim et qui se rajouteraient à notre flux de 25 000 véhicules. Aucune étude d’impact n’a été réalisée à ce jour sur cette circulation allant et venant vers notre territoire. »

 

Madame la maire a bien raison. Pour autant, depuis l’année dernière, aucune voix n’est venue réclamer cette étude d’impact. Le Département comme la Région soutiennent le projet de contournement et n’ont aucun intérêt à ce qu’une étude soit réalisée.

25 000 + 14 000 =+/- 40 000 véhicules/jour en semaine : saturation en amont d’Ittenheim garantie !

Les habitants des secteurs à l’Ouest, sur l’axe Saverne – Strasbourg qui empruntent la RN4 (D1004), puis l’autoroute A351 en direction de l’Eurométropole en semaine, doivent prendre conscience que leur quotidien va se détériorer s’ils laissent le GCO se faire. Avec 40 000 véhicules/jour sur un axe déjà saturé avec 25 000 véhicules, il est incontestable que les ralentissements et bouchons vont empirer.

 

Pour autant, il n’est pas trop tard. Nous les invitons à nous rejoindre, car ensemble, nous serons plus forts !

 

http://vendenheim.fr/wp-content/uploads/2016/03/GCOnonMERCI.jpg

https://gcononmerci.org/

 

Pour le TSPO (Transport en Site Propre de l'Ouest Strabourgeois), qui est le bus prévu pour relier Wasselonne à Strasbourg en 40', le problème est le même. Au départ sur l'A351 (Autoroute de Hautepierre), une voie devait être dédiée à ce mode de transport. Cela ne pourra être réalisé si le GCO déverse ses flots de voitures allant vers Strasbourg, sur cet axe

 

Cherchez les contradictions et les erreurs. N'hésitez pas à interpeller vos Élus sur ce problème, et à en parler autour de vous

 

Michel Schliffer/Alsace Nature

 

Publié dans GCO

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Christiane Bach 01/02/2018 19:50

Route que je connais bien, ayant habité trois mois sur Saverne...

domi 31/01/2018 22:00

dossier complexe pour moi mais en idéaliste je préférerai le développement des transports en commun...