Le jardin éphémère de Nancy

Publié le par Jean-Louis Schmitt

Le 14e jardin éphémère de la Place Stanislas, baptisé "Place à l'arbre" a fait la part belle à une forêt urbaine qui s’est déployée durant quelques semaines sur les pavés de la place. L'arbre est multiple. Au-delà de son esthétique, il est aussi un acteur écologique de premier plan et il recèle en lui de nombreux principes actifs. De multiples facettes étaient à découvrir au fil des mises en scènes végétales de cette édition 2017 du jardin éphémère qui s’est achevée ce 5 novembre !

L'arbre prend toute sa place. Lui si silencieux, invisible pour certains citadins bien trop pressés, se révèle dans l'espace unique de l'ensemble XVIIIème. Comment auraient réagi Stanislas, dernier duc de Lorraine et son architecte en chef Léopold Emmanuel Héré de Corny ? Sans doute auraient-ils été surpris de l’irruption des arbres au cœur d’une création minérale. Mais, au siècle des Lumières, Stanislas et sa suite auraient aussi noté l’audace artistique.

Le 14e jardin éphémère de la Place Stanislas a fait la part belle à une forêt urbaine : la densité arborée s’est racontée en plusieurs récits. Car l’arbre est multiple. Si son esthétique est évidente, il est aussi un acteur écologique de premier plan.

 

Ce végétal est un climatiseur urbain naturel. Avec lui, les étés torrides sont un peu plus supportables. L’homme qui se rafraîchit à son ombre peut aussi s’appuyer sur les chênes, érables, hêtres, charmes et toutes ces essences d’arbres engagés dans la lutte contre le réchauffement climatique. Les géants des forêts et des villes épongent les excès de gaz carbonique néfastes à la couche d’ozone. Et lorsque le végétal transforme le CO2 en oxygène, l’humanité s’époumone de joie.

 

Et pourtant, le bois qu’offre généreusement l’arbre, ce bois construction, ce bois énergie, ce bois vital, est honteusement surexploité. Les ressources sont pillées dans de nombreuses forêts, en particulier sous les tropiques. Partout sur la planète, les équilibres millénaires sont menacés. Et quand un arbre disparaît, c’est une bibliothèque de biodiversité qui s’écroule. En effet, on est loin de connaître tout ce que ces végétaux exceptionnels peuvent apporter à l’être humain. Certains, comme l’if, sont sources médicamenteuses pour lutter contre les cancers. Le dormeur avisé vivrait plus longtemps dans une chambre à coucher en pinus cimbra ou pin d’Arolle dont les fragrances apaisantes ralentiraient significativement le rythme cardiaque…

 

Quelques images de cette édition 2017 du Jardin éphémère de  la Place Stanislas de Nancy :

Le jardin éphémère de Nancy
Le jardin éphémère de NancyLe jardin éphémère de Nancy
Le jardin éphémère de NancyLe jardin éphémère de Nancy
Le jardin éphémère de NancyLe jardin éphémère de Nancy
Le jardin éphémère de Nancy
Le jardin éphémère de NancyLe jardin éphémère de Nancy
Le jardin éphémère de NancyLe jardin éphémère de Nancy
Le jardin éphémère de NancyLe jardin éphémère de Nancy
Le jardin éphémère de Nancy
Le jardin éphémère de NancyLe jardin éphémère de Nancy
Le jardin éphémère de NancyLe jardin éphémère de Nancy
Le jardin éphémère de NancyLe jardin éphémère de Nancy
Photos : Jean-Louis Schmitt (Cliquez pour agrandir)
Photos : Jean-Louis Schmitt (Cliquez pour agrandir)Photos : Jean-Louis Schmitt (Cliquez pour agrandir)

Photos : Jean-Louis Schmitt (Cliquez pour agrandir)

Vidéo : Jardin Ephemere 2017, le film (1:24)

Publié dans Initiative

Commenter cet article

domi 09/11/2017 11:43

ce jardin éphémère me fait penser à celui de Boulogne/Mer, on l'aimerait permanent !

corinne 09/11/2017 09:30

Quelle énergie déployée !!!!!

Stef 09/11/2017 07:46

Certains sapins ralentissent tellement le rythme cardiaque qu'on en fait des cercueils, d'où l'expression ça sent le sapin ! ;)

ddelsass 09/11/2017 07:07

Quelle chance d' avoir pu se plonger dans ce beau jardin éphémère.
Quelle belle réalisation que ce mélange de minéral et végétal. Et un sacré investissement financier pour les organisateurs lorsqu'on pense que ce n' est qu' éphémère!,dommage !
mais je pense également à la mise en oeuvre qui a nécessité beaucoup de travail, je pense aux jardiniers et AUX ARBRES! Cela me rappelle un concours des MOF, meilleurs ouvriers de France, organisé à Strasbourg, il y a longtemps, avec le thème de " salon de lecture" dans les jardins publics et urbains "que j' ai l' occasion de voir.
Magnifique , merci du partage et de la vidéo!

Michèle 09/11/2017 06:39

Même si le temps n'était pas de la partie : on y a été ! C'est sûr que ça aurait été encore mieux avec un peu de soleil...
Cela dit : quelle belle réalisation que ce jardin éphémère ! La petite vidéo (ci-dessus) est à visionner impérativement : elle en donne un aperçu insolite grâce aux drones qui, décidément, ont révolutionné les prises de vue !
Belle découverte : MERCI à Christiane, notre guide du jour (et à Marie-France aussi) !