Vingt ans d’éducation à l’environnement

Publié le par Jean-Louis Schmitt

La Maison de la nature du delta de la Sauer et d’Alsace du Nord à Munchhausen a été créée il y a vingt ans. L’association célébrera cet anniversaire ce dimanche 17 septembre à l’occasion de ses portes ouvertes animées dans le cadre de la Journée du patrimoine (lire ci-dessous).

Au fil de l’année, les animateurs du Cine (Pascal Gérold, Delphine Etienne, Magali Savio, Clara Plaine et le directeur Sébastien Godel, ci-contre de gauche à droite) accompagnent non seulement les écoliers mais aussi le grand public. Photo DNA – V. Ko.

 

C’est en fait dès 1996 que la Maison de la nature de Munchhausen s’est installée dans l’ancien presbytère, avec une extension de baies vitrées. Mais l’association « La Maison de la nature du delta de la Sauer et d’Alsace du Nord » n’a vu le jour que l’année suivante (*), tout comme ses premières activités grâce à l’embauche du premier salarié, Pascal Gérold.

Un territoire vaste et varié

La volonté des communes et des associations d’implanter la structure à côté de la magnifique réserve naturelle du delta de la Sauer était logique mais elle a pourtant pu prêter à confusion dans les premières années : la réserve naturelle est en effet gérée par le Conservatoire des sites alsaciens, « la Maison de la nature l’utilisant comme tout citoyen, sans pouvoir de police, éclaire son directeur Sébastien Godel. Notre rôle à nous est d’aller dans la nature pour la faire découvrir. »

Car l’objectif de l’association est d’éduquer à la nature et à l’environnement dans tout le nord de l’Alsace, de Lauterbourg à Kilstett et de Brumath à Wissembourg en passant par Niederbronn-les-Bains — des quatre Centres d’initiation à la nature et à l’environnement (Cine) labellisés dans le Bas-Rhin, celui de Munchhausen couvre le plus vaste secteur. Vaste, et particulièrement varié. « Nous avons ici une mosaïque de milieux : la bande rhénane avec ses prairies inondables ; la luxuriante forêt rhénane qui présente une biodiversité importante (40 à 50 espèces d’arbres et d’arbustes, contre une vingtaine en plaine) ; la forêt de la Lauter, de Wissembourg à Lauterbourg, se caractérise par une écologie particulière avec des tourbières ou une végétation de montagne (myrtilles, bruyère) ; le Ried de la Moder et de la Zorn, aux prairies inondables, est peuplé de papillons et chevreuils, fleurs et bosquets ; l’Outre-Forêt présente plutôt des paysages de collines et de bocages (haies et vergers) tandis que les contreforts des Vosges du Nord se caractérisent par le pin sylvestre, le chêne, les vergers et la présence du blaireau. »

Faire connaître cette richesse naturelle est ce qui anime les membres de la Maison de la nature depuis deux décennies : ils œuvrent à sensibiliser le public à la nature, à la lui faire découvrir et aimer, voire à lui donner le goût de s’engager pour la protéger. « Nous préférons faire découvrir aux gens leur environnement proche plutôt que la réserve naturelle, milieu spectaculaire et magnifique. Car la nature ordinaire est aussi importante et mérite l’intérêt », considère Sébastien Godel.

Les sorties grand public et les activités pour les scolaires plébiscitées

Forte aujourd’hui de 30 à 50 membres et cinq salariés, l’association développe des activités destinées aux écoliers — des conventions ont été signées avec certains partenaires comme les communautés de communes du Pays de Wissembourg et de la Basse-Zorn, les villes de Wissembourg et Haguenau qui financent ces animations à destination des scolaires —, et peut désormais proposer également une cinquantaine d’animations grand public par an aux quatre coins de son territoire. « Nous étions la première structure à proposer des sorties grand public sur toutes les thématiques naturalistes et environnementales, et elles marchent bien », se félicite Sébastien Godel. De nouvelles thématiques ont vu le jour comme les plantes sauvages comestibles, ou encore un atelier couture. « Il faut innover pour que les gens ne s’ennuient pas », résume le directeur de la Maison de la nature.

Deux nouveaux projets verront le jour dans les prochains mois : un « projet moustiques » pour les écoliers, et une semaine dédiée au climat du 25 au 29 septembre. Celle-ci est organisée par la Maison de la nature avec son homologue de Fischbach-bei-Dahn dans le Palatinat : des animations scolaires, des conférences en soirée et une randonnée le dimanche permettront d’aborder le réchauffement climatique et la biodiversité. « Les gens commencent à être inquiets… Ils constatent désormais des changements dans leur environnement proche : manque de pluie, absence de crue du Rhin… », justifie Sébastien Godel.

10000 personnes accueillies chaque année

Chaque année, la Maison de la nature accueille environ 10 000 personnes, tous groupes confondus : le grand public (un groupe constitué peut demander un animateur pour une sortie guidée par exemple), les scolaires, et les participants aux accueils de loisirs organisés durant l’été depuis trois ans — il ne s’agit ici pas directement de transmettre des connaissances, mais de vivre des moments de plaisir et de découverte dans la nature.

« Ce qui a changé en vingt ans, c’est l’engouement pour les activités de la Maison de la nature », note Sébastien Godel, qui est même contraint de refuser du public — pour l’année scolaire 2016-2017, des demandes de classes ont dû être déclinées dès février, car le calendrier était déjà rempli.

La Maison de la nature est soutenue par la commune de Munchhausen et les collectivités territoriales — la Région et le Département dès le début, rejoints par l’Agence de l’eau Rhin-Meuse pour les actions concernant l’eau. Son « gros budget à six chiffres » arrive à être bouclé grâce aux subventions. L’association a pour projet de remplacer les panneaux pédagogiques de la verrière, usés par le temps, et compte bien poursuivre sur sa belle dynamique. Dimanche, elle fêtera pour la première fois l’anniversaire de sa création dans le plus pur esprit de la maison (lire ci-dessous).

(*) L’association de la Maison de la nature a été présidée jusqu’en 2009 par Frédéric Deck, et l’est depuis par Anne-Marie Schaff.

Pascal Gérold lors d’une activité franco-allemande au delta de la Sauer. Document remis

Le programme des festivités

Pour fêter les 20 ans de la Maison de la nature, de nombreuses activités y seront organisées dimanche. Une exposition et des témoignages retraceront ces deux décennies d’éducation à l’environnement, ainsi que les mille et une facettes du delta de la Sauer.

TOUT AU LONG DE LA JOURNÉE

Des balades contées pour faire découvrir la faune et la flore des environs seront organisées au départ de la Maison de la nature. Les arboriculteurs de Niederlauterbach installeront une exposition fruitière et proposeront de fabriquer du jus de pomme. Robert Bord effectuera des démonstrations de vannerie et proposera un atelier pour les enfants. Le film « Les vieux Métiers de Munchhausen » de François Steimer sera projeté. Philippe Hoch exposera des photos de vergers, Élise Vogel et Claudine Ulm leurs aquarelles. Une rétrospective sur les 20 ans de la Maison de la nature ainsi que les nouveaux panneaux pédagogiques seront dévoilés.

Différentes associations tiendront un stand pour présenter leurs activités : M. Schneider et son huile de noix ; le Cercle apicole de Seltz qui exposera des ruches ; la station ornithologique ; l’office de tourisme et l’association Sur les Sentiers du théâtre qui détaillera sa saison culturelle.

ANIMATIONS PONCTUELLES

  • À 10 h, balade à la recherche de plantes sauvages comestibles et médicinales en compagnie d’un guide de la Maison de la nature et de la comédienne Maria K, alias Cécile Gheerbrant.
  • À 10 h et à 14 h 30, visite guidée de la réserve du delta de la Sauer avec un guide du Conservatoire des sites alsaciens.
  • À 14 h et à 17 h, Biem Doktor , petite pièce (vingt minutes) de théâtre alsacien du Cercle Saint-Pantaléon de Munchhausen, écrite spécialement pour l’occasion par Bernard Weinhard.
  • À 15 h, conférence de Pascal Gérold « Un écureuil dans mon jardin », photos à l’appui.
  • À 15 h 30, démonstration de cuisson raku avec Charlotte Ehrmann.
  • Dimanche : de 10 h à 18 h à la Maison de la nature, 42 rue du Rhin à Munchhausen. Accès libre, buvette et restauration sur place.

Les dates importantes

 

1997 : Création de l’association et embauche du premier salarié.

2003 : Obtention du label Cine (Centre d’initiation à la nature et à l’environnement) sous l’égide de l’Ariena (Association régionale pour l’initiation à la nature et à l’environnement en Alsace).

2011 : Première édition du festival franco-allemand de photos nature.

2013 : Première édition des portes ouvertes à l’occasion de la Journée du patrimoine.

 

DNA/Véronique Kohler 13/09/2017

 

Publié dans Portrait, Environnement

Commenter cet article