Un biotope précieux à préserver

Publié le par Jean-Louis Schmitt

Un biotope précieux à préserver

 

L’essentiel des travaux sont menés avec l’aide du cheval ardennais Syrus, sur la colline du Grasberg, classée en zone Natura 2000. Photo L’Alsace - Hervé KIELWASSEr

Au Grasberg, sur les hauteurs des communes de Bergheim et Rorschwihr, d’importants travaux de débroussaillage ont lieu actuellement. Leur objet : la réouverture d’une pelouse sèche, dans un site caractérisé par une exceptionnelle richesse faunistique et floristique, mais nécessitant des soins constants pour être préservé.

Une grande partie des travaux de débardage est effectuée grâce à un cheval ardennais, mis à disposition par un viticulteur adepte de la biodynamie.

Les travaux doivent permettre d’ouvrir un secteur de 0,73 ha qui a été envahi par les arbustes à baies.

« Sans intervention humaine, le biotope se banaliserait et la nature même de ces collines calcaires disparaîtrait », indique Jacky Fritsch, responsable administratif de la Sava. « La végétation évoluerait en chênaie », appuie Gilles Grunenwald, technicien au Conservatoire des sites alsaciens (CSA) qui gère la colline sèche de 9,5 ha, « remarquable » du fait de son sol calcaire et de sa végétation méditerranéenne.

Attention et huile de coude sont indispensables dans cet environnement afin de maintenir la spécificité d’une portion de nature protégée par le réseau européen Natura 2000 depuis 2007.

DNA/I DNA 13/09/2017

Publié dans Environnement

Commenter cet article