Les saveurs du militantisme

Publié le par Jean-Louis Schmitt

Depuis quatre ans, les Jardins de Gaïa sortent régulièrement des thés militants dédiés à des associations ou des causes dont l’entreprise de Wittisheim se sent proche. Une partie des recettes de ces thés est reversée à ces structures militantes pour financer des actions précises. Une journée est organisée à Muttersholtz pour les mettre en valeur.

Organisée par la Maison de la nature (ici Anaëlle Bonnet) de Muttersholtz et les Jardins de Gaïa, la journée Militants pour la Terre réunira les associations et partenaires soutenus par l’entreprise de fabrication de thés de Wittisheim fondée par Arlette Rohmer. Défense de l’environnement, humanisme… Photos L’Alsace

Qui se douterait que pour quelques gouttes de thé militant savouré, quelques centimes d’euros tombent en même temps dans la cagnotte de la Ligue pour la protection des oiseaux, de l’association Kokopelli, de la monnaie complémentaire le Stück ou du mouvement des Colibris lancé par Pierre Rabhi ?

C’est le concept même de cette gamme de thés imaginée en 2013 par Arlette Rohmer, fondatrice des Jardins de Gaïa à Wittisheim. « C’est une façon pour nous de soutenir des associations amies autrement que par un don, précise Chloé Kuhlmann, responsable de l’événementiel aux Jardins de Gaïa. Les gens qui achètent ces thés militants ont aussi l’occasion de soutenir des causes, des projets. » Depuis le début de l’aventure, « plus de 85 000 € ont été répartis entre les associations, sur une dizaine de projets identifiés. Nous les suivons et nous rendons compte aussi de leur avancée ».

Vers le grand public

« Nous avons eu envie de faire découvrir au grand public les partenariats tissés entre les Jardins de Gaïa et ces associations qui œuvrent en faveur de l’environnement, de l’humanisme, de l’esprit de vivre plus doucement, avec ce que l’on a… » explique Anaëlle Bonet, chargée de mission tourisme à la Maison de la nature de Muttersholtz. Qui fait partie des associations soutenues par Gaïa : « Nous avons trois thés militants à la Maison de la nature, détaille Anaëlle Bonnet, ils ont été élaborés après bien des échanges pour déterminer quel projet militant avait du sens pour les Jardins de Gaïa. Nous sommes partis du thé pour aller vers quelque chose de cohérent, l’alimentation. L’un de nos projets importants est celui que porte Jeff Dusart, notre animateur cuisinier, qui forme les cuisiniers de restaurants scolaires à travailler les produits locaux et lutter contre le gaspillage alimentaire. Les thés militants nous permettent de financer une partie de ses activités. » L’apport des Jardins de Gaïa représente environ 2 000 € par an pour ce projet anti-gaspi. Loin d’être une simple goutte de thé dans le budget total !

Alors au fil des réflexions menées entre les deux équipes d’Arlette Rohmer et Denis Gerber (directeur de la Maison de la nature), est née la journée « Militants pour la terre », qui aura lieu dimanche prochain 17 septembre, à Muttersholtz. « Nous investirons la place des Fêtes, ajoute Anaëlle Bonnet, nous attendons plusieurs centaines de personnes » à cette journée inédite, qui rassemblera une petite vingtaine d’associations militantes pour des animations, des conférences, des projections de films et des partages d’idées.

Cette journée est la première du genre, organisée par ces deux structures. La première d’un nouveau rendez-vous à l’agenda ? « Pourquoi ne pas la reconduire dans le temps, on verra bien, sourit Anaëlle Bonnet, nous ferons un bilan à l’issue de la journée, en fonction des retours des participants et de l’organisation. » Et en plus des rendez-vous proposés (lire ci-dessous), les participants pourront se restaurer sur place et déguster du thé… militant évidemment.

DNA/DNA/Anne Suply (12/09/2017)

Le programme de la journée

La journée des Militants a lieu dimanche 17 septembre de 10 h à 18h sur la place des Fêtes de Muttersholtz.

À 10 h : inauguration avec les élus de Muttersholtz, Arlette Rohmer (fondatrice des Jardins de Gaïa) et Denis Gerber (directeur de la Maison de la nature).

De 11 h à 12 h : atelier ludique sur les inégalités du monde, pour une prise de conscience collective de ces inégalités et des alternatives possibles comme le commerce équitable ou la souveraineté alimentaire notamment, animé par Bernard Klingelschmidt pour l’association CCFD-Terre solidaire.

Projection du film Batirun 2016 et les Foulées du sourire 2017 avec Patricia et Régis Legrand, de l’association des Foulées du sourire de Wittisheim.

De 12 h 30 à 13 h 30 : conférence de Claire Fontana-Bohrer, de l’association Graine de colibri, qui a pour projet de créer une structure d’accueil petite enfance écoresponsable et solidaire. Projection du film L’éveil de la permaculture suivie de la conférence « Agroécologie et permaculture » avec Caroline Pierret, de l’association Terre et humanisme. Conférence sur le Stück, monnaie citoyenne, par Bernard Pierre.

De 14 h à 15 h : conférence sur les Semences de vie, vers l’abondance et l’autonomie, par Ananda Guillet et Anita Siegrist de l’association Kokopelli. Introduction à l’agriculture biodynamique par Gauthier Baudoin du mouvement de l’agriculture biodynamique.

De 15 h 30 à 16 h 30 : l’école du Colibri ou comment apprendre aux enfants à coopérer et comment les adultes peuvent être des coéducateurs, par Isabelle Peloux de l’association Les Amanins. Projection du documentaire sur Terre de Liens et débat avec Cécile Schweitzer.

De 17 h à 18 h : conférence sur la pollution des océans avec l’association Sea Shepherd. Causerie autour de la ferme Terre de Liens avec Cécile Schweitzer.

Ils seront présents

Des stands d’informations seront installés sur la place des fêtes : Kokopelli, Terre et Humanisme, le magazine Kaizen, Mouvement de l’agriculture biodynamique, les Amanins, Sea Shepherd, CCFD Terre Solidaire, Graine de Colibri, Alsace Nature, Ligue pour la protection des oiseaux, Les amis de Solan, Terre de Liens, Le mouvement des Colibris, les Foulées du sourire, le Stück, le groupement de femmes Tupouor Baon Yin du Burkina Faso, les Semences paysannes d’Alsace, association Kern ùn Sohma, les Jardins de Gaïa.

Des jeux en bois seront à disposition des enfants.

 

Lire également :

Publié dans Initiative

Commenter cet article