Au jardin : Jojo le crapaud

Publié le par Jean-Louis Schmitt

Croisé ces jours-ci au jardin ce gros bonhomme au corps trapu, à la peau épaisse qui semble recouverte de verrues. L'iris de l'œil est doré ou cuivré avec une pupille horizontale. Sur le corps, c'est le brun qui domine. Les flancs sont clairs parfois presque gris, ainsi que le ventre qui présente des marbrures foncées.

Photo : Jean-Louis Schmitt

Photo : Jean-Louis Schmitt

Il possède des glandes à venin placées à l'arrière de la nuque. Ces glandes, qui sont à l'intérieur du corps, doivent pour être efficaces, être percées par les dents d'un prédateur. La femelle mesure jusqu'à 15 cm, le mâle 7 à 12 cm.

Comportement

Les Crapauds communs (bufo bufo) ne se déplacent que sur de courtes distances, en marchant ou par petits bonds. Plutôt fidèles au même lieu de ponte, il leur arrive bien souvent de venir se reproduire à leur lieu de naissance. A la vue d’un prédateur, le crapaud se dresse sur ses pattes en se gonflant et sécrète un venin irritant sur toute la surface de la peau.

Régime alimentaire

Très variée, la nourriture des adultes se compose de vers de terre, araignées, cloportes, limaces, chenilles, mille-pattes, fourmis, carabidés. Les jeunes se nourrissent de petits vers, collemboles et acariens, trouvés dans la litière du sol, et les têtards mangent débris organiques et algues diverses.

Habitat

Le Crapaud commun affectionne des milieux terrestres variés, comprenant des abris frais et humides : bois, friches, milieux agricoles pas trop intensifs, carrières, anciens sites industriels, jardins, parcs de châteaux et parcs urbains, etc. Son site de reproduction est en général un point d’eau permanent d’une certaine profondeur (mares et étangs en milieu ouvert ou forestier, fossés, ornières, mares artificielles de parcs et jardins, etc.), et comprenant des supports verticaux pour y accrocher ses œufs. Largement répandu, il est assez tolérant à la présence de poissons dans les étangs.

 

Sources : Opération de sauvetage de batraciens

Photo : JLS

Photo : JLS

La reproduction des crapauds

Les mâles sont tellement pressés de trouver une compagne qu'ils peuvent s'agripper jusqu'à dix sur une femelle qui risquera de périr noyée sous le fardeau…

Signalons que la femelle est capable de pondre environ 8 000 œufs disposés en double cordons gélatineux accrochés aux plantes aquatiques. Les têtards, qui vivent de manière grégaire, se reconnaissent facilement par leur taille modeste (3cm) et leur couleur noire; ils se rassemblent donc en bande près de la surface et au bord des points d'eau où la température est plus élevée. La plupart d'entre eux périront d'attaques de prédateurs (larves d'insectes aquatiques, tritons, poissons), ou de conditions défavorables (pollution, assèchement) et seul 1% d'entre eux produiront un adulte capable de donner une descendance. Le parcours du combattant est particulièrement sélectif pour l'ensemble des crapauds et des grenouilles.

Photo : Michel Schliffer

Photo : Michel Schliffer

Publié dans Le miracle du matin

Commenter cet article

Anja 08/09/2017 11:13

Merci de m'avoir fait rire Jean-Louis ! J'ai essayé de m'imaginer 10 mâles sur une femelle :-) Il est beau Jojo. Belle journée !