Comme tu as les dents longues !

Publié le par Jean-Louis Schmitt

 

Le conseil de Kurt Kotrschal : fermer la bouche. Photo : Joe Klamar/AFP

« Fermez la bouche quand ils vous lèchent le visage. Ils ont de grandes langues. » Les participants du séminaire “Parle avec les loups”, des cadres d’entreprise, ont payé 650 € pour, une journée durant, se frotter aux cinq loups gris du Centre d’études scientifiques d’Ernstbrunn.

« Que vous soyez PDG ou concierge, le loup s’en fiche » : averti, le petit groupe pénètre dans l’enclos grillagé. Nanuk et Una s’approchent pour renifler les intrus. Ceux-ci sont invités à s’accroupir et à laisser les gueules s’approcher de leurs visages. Les dents sont aiguisées, le souffle est puissant. « Nous n’avons jamais eu d’incident », assure Kurt Kotrschal, fondateur du séminaire.

Nanuk et Una ont été élevés par l’homme depuis l’âge de dix jours avec l’objectif de comparer leur comportement à celui de chiens élevés dans les mêmes conditions. Ils donnent la patte quand on tend la main.

L’animal en soi

Ils ne sont pas apprivoisés pour autant et conservent des réflexes sauvages. « Si quelqu’un a un après-rasage qui lui plaît, Nanuk pourra le faire basculer pour se rouler sur lui de façon à s’imprégner de l’odeur. Il ne faut pas le prendre mal. Mais il ne faut pas non plus considérer ça comme un privilège. C’est juste que l’odeur l’intéresse. »

Les cadres sont là pour renforcer leur « présence », découvrir leur « animal intérieur » et développer leur communication non-verbale. « J’ai eu l’impression de rencontrer une créature très puissante, les yeux dans les yeux, et d’être vue comme une égale. J’ai compris que je pouvais être très puissante moi aussi », confie Shirley. « J’ai ré-aiguisé mes sens. Quand on dirige, il faut anticiper le comportement des gens », dit Bernhard. Et être un loup pour l’homme ? Au contraire : « Cela montre qu’il ne faut pas rester en retrait mais pas non plus afficher une attitude dominatrice. Juste être davantage attentif ».

DNA (DNA (03/09/2017)

Publié dans Insolite

Commenter cet article