Le Grand sphinx de la vigne

Publié le par Jean-Louis Schmitt

S'il est loin de compter parmi nos plus grands Sphingidae (ou Sphinx : 25 espèces en France métropolitaine), le "Grand sphinx de la vigne" figure à coup sûr parmi les beaux. Cela tient bien sûr à l'intensité et l'étendue du rose de la livrée, originalité au demeurant partagée avec un autre "pourceau", qualifié de "petit" celui-là.

Photo : Jean-Louis Schmitt

Photo : Jean-Louis Schmitt

Deilephila elpenor occupe toute la France, et même toute l'Europe, à l'exception des régions les plus nordiques. Pour l'essentiel l'espèce vole en Juin, mais une deuxième génération peut parfois s'observer là où les conditions climatiques lui sont favorables. Vous noterez que cette seconde "volée" apparaît alors en Septembre, et surtout qu'elle est très partielle, car issue de chrysalides devant normalement passer l'hiver en l'état.

 

La chenille se nourrit notamment d'épilobes, de gaillets, de la vigne, du trèfle d'eau, d'onagres et de fuchsias.

Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)

Photos : JLS (Cliquez pour agrandir)

Chenille du Sphinx de la vigne. Photo : Chantal Miglio

Chenille du Sphinx de la vigne. Photo : Chantal Miglio

Ahhh ! J'ai oublié de préciser : le présent sphinx était une trouvaille de Thibaut lors de son dernier passage aux Joubarbes !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

beatrice 11/08/2017 13:42

on a aussi chez nous
on se posait la question
merci pour la réponse
Bravo Thibaut

P. Klein 10/08/2017 21:54

A propos de la chenille du Sphinx de la vigne : "A la fin du XIXe siècle, un entomologiste expliquait que cette chenille est un objet d’effroi pour beaucoup de vignerons qui ne sont pas loin de lui attribuer un pouvoir néfaste en ajoutant qu’ils la nomment la Cochonne, la Mauvaise, etc. Il faut savoir que, lorsqu’elle est dérangée, elle rentre la tête dans son thorax et gonfle ses premiers segments abdominaux mettant ainsi en relief ses grandes ocelles (yeux) pour effrayer ses éventuels prédateurs." Source : Le dico du vin !

Martine 10/08/2017 19:04

Thibaut, en digne héritier de la lignée écolo rauwilleroise fera probablement d'autres trouvailles à partager ! La relève est assurée.
Amitiés à vous tous.

ddelsass 10/08/2017 18:19

Bravo Thibaut!
C 'est vrai , il m'en a parlé!
Il souhaitait laisser en place un pied d' onagre dans le gazon en m'expliquant que certain papillon en mangeait! J'avais appris quelque chose, ce jour là!
Merci Thibaut!!