Vosges du nord : accompagner le projet européen LIFE lynx

Publié le par Jean-Louis Schmitt

Réintroduire des lynx est une chose. Créer les conditions d’une cohabitation sereine avec les félins en est une autre. Soucieux d’accompagner le projet européen LIFE lynx, qui prévoit la réintroduction d’une vingtaine d’animaux en cinq ans dans le Pfälzerwald (sept ont d’ores et déjà été relâchés), le parc naturel régional des Vosges du Nord a constitué un Parlement du lynx.

Sept lynx ont été relâchés dans le Pfälzerwald depuis l’an dernier. Photo : DNA - Marc ROLLMANN

Sept lynx ont été relâchés dans le Pfälzerwald depuis l’an dernier. Photo : DNA - Marc ROLLMANN

Cette assemblée, qui réunit les principaux acteurs concernés par le prédateur dans le nord de la région -où il est susceptible de se déployer- vient de formuler une série de recommandations. Objectif : protéger à la fois les animaux et ceux qui pourraient souffrir de son impact, à savoir en priorité les chasseurs et les agriculteurs.

Ses préconisations, publiées dans un livre blanc qui a été remis il y a quelques semaines au préfet du Grand Est, portent notamment sur la nécessité de « démystifier les impacts directs et indirects de la présence du lynx » car, relève le Parlement, « l’écologie de cette espèce est globalement méconnue ». L’instance s’engage aussi à respecter un « principe de transparence ». En clair, à transmettre « une information claire et transparente » aux chasseurs et aux éleveurs. Elle milite enfin pour que l’impact du lynx sur les plans de chasse soit pris en compte. La Direction départementale des territoires (DDT) du Bas-Rhin ne serait d’ailleurs pas hostile à l’ouverture d’une discussion avec les locataires de chasse, se félicite le Parc régional naturel des Vosges du Nord.

Cette jeune assemblée pourrait bien voir sous peu sa mission s’élargir. Elle pourrait en effet, signalent ses promoteurs, devenir le Parlement des grands prédateurs au cas où le loup viendrait à s’installer de façon permanente dans les Vosges du Nord.

DNA (07/07/2017)

Commenter cet article