Les sentinelles écologiques

Publié le par Jean-Louis Schmitt

Grâce à leur territoire, la France possède l'une des plus grandes zones maritimes au monde et un trésor de biodiversité. Anne Pastor (France Inter) vous invite pour un Voyage en Terre d’Outre-Mer à la découverte des sentinelles écologiques locales !

Le Fleuve Maroni © Miquel Dewever-Plana (du livre « D’une rive à l’autre » aux éditions Blume/Artem

Le Fleuve Maroni © Miquel Dewever-Plana (du livre « D’une rive à l’autre » aux éditions Blume/Artem

Aujourd’hui, ces peuples sont aux avant-postes du réchauffement climatique et de la pollution. Ils sont les premières victimes. Ils plaident pour une révolution. C'est la voix des peuples autochtones. La France ne l'a pas entendue pendant des siècles. Alors peut-être est-il temps de l’écouter ...

Deux peuples, deux continents et un même voyage auprès des sentinelles écologiques

  • En Guyane
Vue aérienne d'une partie d'un site d'exploitation aurifère clandestin, le long d'un affluent du fleuve Maroni en pleine forêt guyanaise. © AFP / JODY AMIET

Vue aérienne d'une partie d'un site d'exploitation aurifère clandestin, le long d'un affluent du fleuve Maroni en pleine forêt guyanaise. © AFP / JODY AMIET

La forêt amazonienne ressemble de plus en plus à un gruyère avec des fleuves éventrés et des boues qui ravagent l'écosystème. Les indiens Wayanas vivent le long du fleuve Maroni pollué par le Mercure et les chercheurs d’or. Ils sont impuissants devant ce désastre.

  • En Polynésie
Plage de l'archipel des Tuamotu © Radio France / Anne Pastor

Plage de l'archipel des Tuamotu © Radio France / Anne Pastor

L'archipel des Tuamotu réputé pour sa faune marine est en danger. Victime du climat et de la montée des eaux, ces îliens pourraient devenir les premiers réfugiés climatiques.

Écouter

Publié dans Environnement

Commenter cet article