Les fermes ont de l’avenir

Publié le par Jean-Louis Schmitt

Le premier « Fermes d’avenir Tour » passe par l’Alsace Bossue. Il fait étape à Schopperten, chez Lauriane et Charles Durant. Pendant trois jours, du 18 au 20 juin, leur ferme se transformera en véritable fourmilière de l’agroécologie.

Deux ans et demi après le chantier participatif de plantation de haies, un second chantier de paillage aura lieu lundi 19 juin à la ferme du Vieux poirier. Photo : Archives DNA - Thomas LEPOUTRE

Deux ans et demi après le chantier participatif de plantation de haies, un second chantier de paillage aura lieu lundi 19 juin à la ferme du Vieux poirier. Photo : Archives DNA - Thomas LEPOUTRE

En 2015, Lauriane et Charles Durant ont remporté le concours Fermes d’avenir, et ont ainsi pu financer en partie leur grand projet d’exploitation agricole écoresponsable. L’année suivante, ils étaient lauréats du concours Arbres d’avenir. Alors quand l’association organisatrice a décidé de monter un tour de France de l’agroécologie, elle a bien sûr pensé aux jeunes agriculteurs de Schopperten.

Le Fermes d’Avenir Tour, c’est 29 étapes en France, pendant trois mois, à la découverte des initiatives agroécologiques du territoire. À chaque fois, la caravane s’arrêtera trois jours dans les lieux sélectionnés, armée de l’artillerie lourde : camping avec douches solaires et toilettes sèches, camions et chapiteaux de restauration bio évidemment, et tout un panel d’activités.

Trois jours festifs, gourmands et participatifs

Pour organiser l’étape schoppertaine, la deuxième du tour après Metz, l’association Fermes d’avenir s’est appuyée sur des bénévoles locaux. Anaïs Munsch s’est proposée pour aider les Durant. La jeune femme est bien placée pour connaître les forces en présence en Alsace Bossue, puisqu’elle a travaillé avec la Grange aux paysages, l’office de tourisme, le centre socioculturel de Sarre-Union…

Dimanche 18 juin, les festivités commenceront dans l’après-midi, pour laisser le temps d’arriver aux festivaliers qui relient les étapes à vélo. La ferme aura des airs de fête populaire, avec un marché paysan et associatif en extérieur. Viande, charcuterie, légumes, glace au lait de chèvre, œufs, pâtes, miel, fromages de chèvre, vin… Les exploitants agricoles, bio et locaux, seront sur le pont.

L’association Kokopelli, qui commercialise des semences potagères et aromatiques, l’entreprise de lombricompost Urbiotop qui récupère les déchets des collectivités pour les transformer en compost, ou encore l’office de tourisme d’Alsace Bossue avec ses circuits à vélo et ses sorties écotouristiques tiendront également des stands.

En parallèle, tout l’après-midi, la médiathèque de Sarre-Union installera une bibliothèque éphémère sur l’agroécologie et des animations pour les enfants, des jeux forains seront à disposition, et le comédien Laurent Barthel, de la compagnie La Petite Scène, jouera le facteur à vélo pour une tournée « bucoli-comique ».

Le premier rendez-vous des festivaliers est à 16 h, avec Olivier, du centre de formation en agroécologie Canop’terre. Il projettera le film « Les semences paysannes », puis proposera une conférence, en écho avec le stand de Kokopelli. De 17 h à 19 h, un atelier d’aquarelle paysagère attirera les écolo-artistes en herbe, avec Sébastien Mangin, de la Grange aux Paysages.

Le groupe The Tree Houses ouvrira la partie musicale dimanche 18 juin. Photo : Archives DNA

Le groupe The Tree Houses ouvrira la partie musicale dimanche 18 juin. Photo : Archives DNA

Bière et chantier autour des haies

Puis place à la musique. Pendant l’apéritif et le repas, de 18 h à 20 h, le groupe phalsbourgeois The Tree Houses déambulera à l’accordéon. Enfin, de 21 h à 2 h du matin, ce sera l’« agriculteuf ». L’une des têtes d’affiche du tour, le groupe de rap bio et engagé Pang, a choisi Schopperten pour se produire. Les rappeurs bruxellois seront suivis d’un set de DJ Monkey.

Lundi 19, le réveil risque d’être difficile dans les tentes… Mais il faudra vite se remettre les idées en place, car une formation en permaculture sera dispensée toute la journée par Robert Elger, du média Rustica. Le thème de son intervention est « Les trois clés de la réussite et les plantes à cultiver dans un jardin ».

À 11 h, la microbrasserie Blessing, à Waldhambach, ouvrira ses portes pour expliquer le processus de la fabrication artisanale et bio de la bière. Le premier chantier participatif commencera à 14 h : les courageux aideront Lauriane et Charles à pailler un kilomètre de haie et de verger permaculturel de leur exploitation.

De 14 h à 17 h, la Grange aux paysages proposera un atelier de fabrication de lombricomposteur domestique. Puis ceux qui voudront approfondir le sujet assisteront à la conférence d’Urbiotop. La chanteuse locale Manuela Peschmann se produira de 18 h à 20 h, avant le témoignage de la « famille (presque) zéro déchet » locale, Agnès, Gilbert et leur fille, habitant Schmittviller.

Enfin, avant de rejoindre leurs lits, Lauriane et Charles présenteront l’évolution de leur projet « Une ferme d’élevage d’avenir permaculturel », lequel projet a remporté le concours Fermes d’avenir en 2015. Il s’agit pour eux de créer une exploitation à taille humaine, cohérente et complète, en utilisant les particularités de leur terrain.

Mardi, la dernière journée débutera par une seconde formation de Robert Elger, « Feuille de route permaculture ». Pendant une demi-journée, il détaillera les dix étapes essentielles pour implanter un jardin en permaculture. À 14 h, le second chantier participatif aura pour but de fabriquer des cabanes à oiseaux qui seront installées dans le verger.

De 16 h 30 à 17 h 30, le romancier de la transition alsacien Michel Hutt rencontrera les enfants, et les adultes à 18 h. Il évoquera son livre « Les recycleurs », paru le 14 avril et préfacé par son ami le maire d’Ungersheim, le village de la transition. Ce roman fait suite au « Cri du colibri ». De 18 h à 20 h, un artiste local se produira en concert.

Toute la journée, quatre films seront projetés : « Cultures en transition » à 10 h, « Des abeilles et des hommes » à 14 h, « Notre révolution intérieure » à 16 h 30, et à 20 h le fameux « Qu’est-ce qu’on attend ? » tourné à Ungersheim. Ce dernier sera suivi d’un débat animé par Michel Hutt, qui connaît bien le projet écologique du village haut-rhinois.

Pendant les trois jours, des visites d’exploitations exemplaires seront proposées gratuitement sur inscription. Charles et Lauriane guideront les curieux à travers leur exploitation, dimanche à 14 h et 16 h, lundi à 17 h 30 et mardi à 17 h 20. La ferme du Geroldseck à Niederstinzel sera visitable dimanche à 10 h 30. La famille Quirin, au Gaec Lisel de Weyer, ouvrira ses portes lundi à 10 h. Le jardin d’insertion géré par le centre socioculturel de Sarre-Union pourra être découvert lundi et mardi à 10 h.

L’étape de Schopperten sera également bien desservie en termes de plaisirs gustatifs. Un œnologue prendra les manettes du bar et le restaurant sera géré par Jacques Bruckmann, fils d’une longue lignée de restaurateurs alsaciens. Dimanche midi, il préparera la blanquette de cochon, recette des Durant tirée du livre « Fourche et fourchette », avec les cochons de la ferme.

« Le programme pourrait encore se compléter, j’ai d’autres idées et beaucoup de gens veulent participer ! De toute façon, nous avons décidé de reconduire cette manifestation tous les ans à Schopperten. Peut-être pas dans le prochain Fermes d’avenir tour, s’il ne passe plus en Alsace, mais de la même ampleur ! » s’enthousiasme Lauriane Durant.

L’entrée du festival est gratuite. Certaines activités le sont aussi (visites de fermes, marché paysan, conférences…), d’autres payantes (concert de Pang, formations, projections…). Une monnaie alternative sera en circulation, elle peut déjà être achetée sur la plateforme Bluebees. Programme complet est disponible à l’adresse www.fermesdavenirtour.org/etape/etape-2-schopperten/. Le FAT Alsace Bossue a aussi une page Facebook : www.facebook.com/FermesdAvenirTourAlsaceBossue .

Inscriptions sur le site dédié : www.fat2017.org .

 

DNA-Marie Gerhardy (09/06/2017)

Publié dans Initiative

Commenter cet article

ddelsass 15/06/2017 09:15

Bravo et merci aux sponsors!

FermesduVieuxPoirier 15/06/2017 07:34

petite rectification, depuis quelques jours et grâce aux sponsors : projections de film et conférences sont GRATUITS ;-)

karin 15/06/2017 06:50

Merci Jean-Louis de nous faire découvrir ce superbe programme.
Bonne journée.