La biodiversité par l’exemple

Publié le par Jean-Louis Schmitt

Le SEB, un catalogue des vertes actions pour doper la biodiversité, à la portée de tout un chacun, exemples concrets à l’appui. Photo : DNA - Jean-Francois OTT

Le SEB, un catalogue des vertes actions pour doper la biodiversité, à la portée de tout un chacun, exemples concrets à l’appui. Photo : DNA - Jean-Francois OTT

Le SEB , ou site d’expérimentation en biodiversité aménagé par la ville de Saint-Louis sur un espace en friches, c’est un peu comme un catalogue de vertes pratiques, sur plus de 1 500 m². Page après page, on compulse les recettes vertueuses qui contribuent au développement de la biodiversité en zone urbaine, on jauge les moyens nécessaires, et on voit même les résultats sur place ! Ça bourdonne de partout, entre les nielles des prés, la camomille et l’oseille, l’aubépine et le prunellier, le tas de branchages et les vieilles souches.

Dans le cadre de l’Agenda 21, le comité de biodiversité de Saint-Louis avait proposé à la ville, laquelle peut se targuer de plusieurs réalisations exemplaires dans ce domaine comme les Jardins partagés de Francette, de convertir ce terrain d’abord en un ranch à insectes puis en une zone naturelle. « L’idée étant d’y tester une gestion la plus naturelle possible des milieux, et d’aider le grand public à mieux faire connaissance avec ses petits voisins en offrant le gîte et le couvert à la faune », présente l’adjoint au maire Philippe Knibiely.

« Devant la régression des milieux naturels, les espèces animales trouvent de plus en plus refuge dans les zones urbaines. Mais en même temps, on y supprime les dents creuses de l’urbanisme. L’idéal, pour la biodiversité, serait donc de compter sur une mosaïque de petits endroits, même des balcons, qui recèlent un coin naturel : tas de branches, bout de prairie naturelle non fauchée, plantes mellifères ou nectarifères », détaille l’ornithologue Bertrand Scaar, l’une des chevilles ouvrières de ce projet avec d’autres spécialistes.

En ce sens, cette zone dédiée à la biodiversité démontre que tout le monde, y compris sur un simple balcon, peut faire sa part par exemple en y faisant pousser des plantes odorantes et des fleurs.

Situé rue du Bois-Fleuri à Saint-Louis Neuweg, le site a été aménagé avec des panneaux pédagogiques et déploie tout un arsenal pro-biodiversité et facile à dupliquer.

DNA (18/06/2017)

Publié dans Environnement

Commenter cet article