En attendant les caresses

Publié le par Jean-Louis Schmitt

Le refuge de la SPA de Strasbourg ouvre ses portes, ce week-end. L’occasion de placer chats, chiens, lapins et rongeurs auprès de maîtres responsables.

Une soixantaine de chiens et une quarantaine de chiots ont besoin d’un foyer. Photo : DNA – Laurent Réa

Une soixantaine de chiens et une quarantaine de chiots ont besoin d’un foyer. Photo : DNA – Laurent Réa

Depuis hier, Falco a une nouvelle famille. Abandonné la semaine dernière, le berger suisse de 7 ans n’aura pas passé beaucoup de temps derrière les barreaux de la SPA. « Je préfère récupérer des animaux en détresse plutôt que de dépenser une fortune pour un chien d’élevage. Et puis, il me fallait un chien tranquille, un patapouf, pas un jeune chiot », explique Alice, la nouvelle maîtresse de Falco.

Comme elle, dans la matinée, deux autres personnes ont craqué pour un chien. Catherine, co-responsable du refuge, ne manque pas de rappeler aux « adoptants » quelques règles. Au niveau de l’alimentation ou de l’exercice : « La promenade, c’est matin, midi et soir. Un chien a besoin de se dégourdir les pattes, mais aussi d’aller renifler des odeurs. »

Actuellement, le refuge abrite une portée de jeunes chiots bâtards d’un mois – mis en vente dans la rue, ils ont été confisqués, placés en fourrière, puis confiés à la SPA. Hier matin, l’un d’entre eux avait déjà été adopté. « La mère des chiots, elle, n’a pas été confisquée, c’est la raison pour laquelle nous les proposons déjà à l’adoption », explique Danielle Gilliot, présidente de la SPA de Strasbourg. Les petits, toutefois, seront placés de préférence auprès de foyers ayant déjà un chien. Histoire que le chiot ait un aîné à imiter.

Aujourd’hui, le refuge de la SPA (7 rue de l’Entenloch) ouvre ses portes de 10 h à 18 h.

DNA/Ju.M. (11/06/2017)

Publié dans Animaux

Commenter cet article

Julie Arth‎ 12/06/2017 09:48

Pensez aux SPA avant d'aller dans une animalerie et stérilisez vos animaux : ça évitera bien des problèmes de santé a vos bébés et surtout pas de reproduction abusive ou accidentelles